Neo-Dada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Néo-Dada est un mouvement artistique contemporain qui présente des similitudes dans ses méthodes et ses intentions avec le mouvement Dada. Bien qu'il ait principalement les mêmes objectifs que ce dernier, le Néo-Dada « met l'accent sur la production de l'oeuvre d'art plutôt que sur le concept généré par celle-ci[1] ». Il a contribué à l'essort du Fluxus, du Pop art et du Nouveau réalisme[2].

Le terme a été popularisé par Barbara Rose dans les années 1960 et se réfère principalement, mais pas exclusivement, à un groupe d'œuvres d'art créées durant cette période et la décennie précédente.

Parmi les artistes liés au mouvement on peut citer Genpei Akasegawa, John Chamberlain, Jim Dine, Kommissar Hjuler, Jasper Johns, Yves Klein, George Maciunas, Yoko Ono, Nam June Paik, Allan Kaprow, George Brecht, Wolf Vostell, Joseph Beuys, Dick Higgins, Ushio Shinohara, ou encore Robert Rauschenberg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « neo-dada », Dictionary.com (consulté le 10 décembre 2013)
  2. Chilvers, Ian and John Glaves-Smith. A Dictionary of Modern and Contemporary Art. Oxford University Press (2009), p. 503