Bugatti EB110

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bugatti EB110
Bugatti EB110

Marque Drapeau : France Bugatti Automobili SpA
Années de production 1991 - 1995
Production
  • 13 prototypes
  • 95 EB 110 GT
  • 31 EB 110 SS
    • Total : 139 exemplaires
Classe Supercar
Usine(s) d’assemblage Campoggaliano, Italie
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V12, 4 turbos
Arbres à cames en tête, 60 soupapes,
Position du moteur Centrale
Cylindrée 3499 cm3
Puissance maximale 560 ch (411 kW)
Couple maximal 611 Nm
Transmission Transmission intégrale
Boîte de vitesses Manuelle 6 rapports
Poids et performances
Vitesse maximale 344 km/h
Consommation mixte 27 à 30 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2 portes
Coefficient de traînée 0,35
Suspensions Double triangulation
Freins Disques ventilés Brembo en fonte
Diamètre AV et AR : 332mm
Dimensions
Longueur 4404 mm
Largeur 1940 mm
Hauteur 1125 mm
Empattement 2553 mm
Chronologie des modèles
Bugatti EB118
Bugatti EB18/3 Chiron
Bugatti Veyron 16.4
Suivant

La Bugatti EB110 est un modèle d'automobile sportive fabriquée par le constructeur français Bugatti. Son nom est un hommage au fondateur de la marque : Ettore Bugatti. l'EB110 marquait le 110e anniversaire de sa naissance. Elle est présentée le 15 septembre 1991 sous la Grande Arche de la Défense, près de Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

La Bugatti EB 110 est le premier véhicule de la société depuis la reprise de la marque Bugatti par Romano Artioli en 1987 et la création en 1989 de Bugatti Automobili SpA. L' EB 110 a été présenté le 15 septembre 1991, célébrant le 110e anniversaire de la naissance d'Ettore Bugatti, et produite à partir de 1992. L' EB 110 a été la première voiture produite depuis 1956, relançant cette marque automobile légendaire.

L'habitacle de la EB110, en version GT.

Deux versions sont proposées :

  • Une version « de base », d'une puissance de 560 ch à 8 000 tr/min, mue par un moteur V12 à 60 degrés et à quatre turbos d'une cylindrée de 3,5 litres. Elle est, à l'époque, l'une des voitures les plus performantes au monde. La voiture était proposée au prix de 2 964 000 F.
  • Un modèle plus puissant et plus léger, apparu en 1992, avec une puissance de 603 ch (450 kW) à 8250 tr/min. Dénommée « SS EB110 » (SS pour « Super Sport »), cette voiture est capable d'atteindre une vitesse de pointe de 355 km/h et couvre le 0 à 100 km/h en 3,26 secondes.

Au début de l'année 1994, Michael Schumacher, achète une EB 110 Super Sport de couleur jaune banane, donnant une grande publicité à la marque et au modèle. Derek Hill, fils du champion de Formule 1 Phill Hill, était un des trois pilotes de l'équipe qui disputait sur une EB 110 les 24 heures de Daytona aux États-Unis en 1996. Mais, malgré ses performances et ses qualités dynamiques, la EB 110 fut un échec commercial. En 1995, Bugatti Automobili SpA fait faillite. La production automobile est arrêtée.

Après la disparition de la marque en 1997, les stocks de pièces de la EB110 de l'entreprise Bugatti Automobili SpA donneront naissance à d'autres modèles automobiles :

  • La Dauer EB110, construite par Dauer Sportwagen à partir des châssis et pièces rachetés à Bugatti Automobili SpA lors de sa faillite.
  • L'Edonis, en 2001, conçue sur la base d'une version allégée et « gonflée » de la EB110 ; elle est construite par la société B Engineering, qui rassemble des « anciens » de Bugatti.

Modèles[modifier | modifier le code]

Bugatti EB110 portes ouvertes

La Bugatti EB 110 est disponible en deux modèles : la Bugatti EB 110 SS (SS pour « Super Sport ») et la Bugatti EB 110 GT (GT pour « Gran Turismo »).

31 exemplaires de l' EB 110 SS ont été produits et 95 de sa version GT, auxquels s'ajoutent 13 prototypes, ce qui amène à un total de 139 exemplaires. Fondamentalement, tous les modèles EB 110 sont équipées de quatre roues motrices. Par conséquent, la EB 110 est considérée comme un véhicule avec des caractéristiques de sécurité optimales.

Technologie[modifier | modifier le code]

Moteur[modifier | modifier le code]

La Bugatti EB 110 est équipée d'un moteur 12 cylindres en V disposés à 60 degrés, disposé en position longitudinale sur l'essieu arrière. Il dispose de 5 soupapes par cylindre, actionnées par deux arbres à cames en tête (un par rangée de cylindres) entraînés par deux engrenages. Quatre turbocompresseurs de marque Ishikawajima-Harima assurent la suralimentation du moteur dont la cylindrée s'élève à 3 500 cm3.
Entre le moteur et les sièges, un petit coffre d'une capacité de 72 litres a été placé.

Le taux de compression est de 7,8:1. La puissance du moteur varie sur les deux modèles.

  • Le moteur de l' EB 110 GT développe 411 kW (560 ch) à 8000 tr/min et délivre un couple maximum de 611 Nm à 4200 tr/min. La pression de suralimentation est de 1 05 bar.
  • Le moteur de l' EB 110 SS développe 450 kW (611 ch) à 8250 tr/min et délivre un couple maximum de 650 Nm à 4200 tr/min. La pression de suralimentation est de 1 2 bar. Certains composants mécaniques de ce moteur (et de la transmission) sont en magnésium et en titane.

Les huit convertisseurs catalytiques qui équipent l'EB110 SS ont été modifiés pour l'exportation sur le marché américain. Cela entraîne une légère modification des performances du moteur.

  • Le moteur pour ce modèle d'exportation fournit 441 kW (600 ch) à 8250 tr/min et délivre un couple maximal de 626 Nm. La pression de suralimentation diminue légèrement, à 1 1 bar.

Caisse et châssis de l'EB110[modifier | modifier le code]

Arrière de la Bugatti EB110.
Bugatti EB110 GT - Flickr - edvvc (2).jpg

Les suspensions et le châssis de l'EB100 ont repris des techniques issues de l'aéronautique. De même, le développement de la structure de l'auto a été confié à l'Aérospatiale, ce qui permit d'être intégralement en matériaux composites. Outre sa légèreté, l'emploi du carbone a permis d'obtenir une résistance à la torsion tout à fait exceptionnelle, sans rapport avec celle du châssis en aluminium à structure à nid d'abeille utilisé sur les premières voitures d'essai.

Le châssis de la Bugatti EB110 est fait en fibre de carbone renforcée de plastique (CFRP). Le corps est en métal léger, ainsi que de nombreuses parties de la suspension. l'EB110 SS a des parties de carrosserie faites de composants correspondant à de la fibre de carbone ou de la fibre d'aramide armée en plastique renforcé.

La cinématique des portières, dites "papillon" (il s'agit d'ouverture en élytre), est particulière ; celles-ci se soulèvent et basculent vers l'avant jusqu'à un angle proche de la verticale, système que l'on retrouve notamment sur certains modèles de Lamborghini. Un aileron arrière s'élève automatiquement lorsque la vitesse devient importante, afin d'assurer une pression plus élevée sur l'essieu arrière du véhicule et donc assurer une meilleure stabilité. À faible vitesse, il est à-nouveau abaissé et escamoté pour ne pas perturber l'esthétique de la voiture. Le coefficient de traînée (Cx) est de 0,35.

Liaisons au sol[modifier | modifier le code]

C'est la société Messier-Bugatti, spécialisée dans les trains d'atterrissage et le système de freinage de la quasi totalité des avions étudiés et développés en France et à l'étranger depuis la naissance de l'aviation qui s'est vue confier le projet de mise au point des suspensions de l'auto. Curieusement, comparées au reste de la voiture, les suspensions adoptent un schéma classique. Une suspension entièrement hydraulique fut étudiée un temps, mais par la suite abandonnée car trop coûteuse et longue à développer. Carbone Industrie, spécialiste des freins en carbone utilisés en Formule 1, avait alors commencé une étude pour en équiper l'EB110. Mais en attendant la mise au point définitive, qui ne viendra jamais sur l'EB110, ce sont quatre gros freins à disques ventilés en fonte, de marque Brembo, qui sont choisis pour assurer le freinage. Les roues dont les jantes BBS en fonte de magnésium, d'une taille de 9 J x 18 à l'avant et 12 J x 18 à l'arrière, sont guidées par une suspension à bras triangulé transversal à l'avant et à double bras triangulé transversal à l'arrière.

Enfin, Michelin a développé un pneu MXX3 spécifique qui offraient alors la meilleure résistance aux contraintes de l'énorme puissance, tout en conservant des qualités de confort et d'adhérence adaptées à la transmission intégrale de la voiture.

Un recensement des voitures est même effectué[1].

Récapitulatif[modifier | modifier le code]

Bugatti EB110 GT EB110 SS
Année de production 1991-1994 1992-1995
Exemplaires produits 95 exemplaires 31 exemplaires
Nombre d'exemplaires total produits 126 exemplaires
Moteur 12 cylindres en V, 4 turbo-compresseur IHI, 60 soupapes
Cylindrée 3 499 cm3
Transmission Aux 4 roues
Puissance maximale 404kW (550 Ch) à 8000 tr/min 441kW (600 Ch) à 8250 tr/min
Taux de compression 7.8 :1
Couple maximal 611 Nm à 4200 tr/min 650 Nm à 4200 tr/min
Distribution Deux arbres à cames en têtes, entraînement par chaîne, 5 soupapes par cylindre
Boîte de vitesses 6 rapports, commande séquentielle
Empattement 2 550 mm
Dimensions (L x l x h) 4400 x 1940 x 1115 mm
Poids à vide 1 620 kg 1 570 kg
Pneumatiques Avant : 245/40 ZR 18 Michelin
Arrière : 325/30 ZR 18 Michelin
Freinage Disques ventilés Brembo Diamètre : avant 360 mm, arrière 330 mm
Accélération : 0-100 km/h 3.46 s 3.26 s
Accélération : 0-160 km/h 7.0 s 6.4 s
Vitesse maximale 342 km/h 355 km/h
Consommation de carburant 17,3l - 30,0l / 100 km

Héritage[modifier | modifier le code]

Dauer EB 110[modifier | modifier le code]

Dauer EB110

Dauer Sportwagen, entreprise de Nuremberg, en Allemagne, a acheté les stocks restants de pièces d'EB110 de l'usine Bugatti. Une liste complète des pièces de rechange en catalogue, avec les diagrammes de construction et les numéros de pièces sont maintenant accessibles chez Dauer Sportwagen. La société a utilisé les quelques châssis non construits pour produire en édition limitée la Dauer EB110.

La voiture révisée pèse beaucoup moins lourd que l'originale EB 110, malgré l'adoption du pare-chocs plus imposant à l'américaine, qui protège mieux la voiture. La traverse derrière les pare-chocs, permettant l'absorption d'une bonne partie de l'énergie d'un accident, est en fibre de carbone.

Le moteur est très légèrement évolué par rapport à celui de la Bugatti. La Dauer atteint les 100 km/h en 3,3 s, le kilomètre départ arrêté en moins de 19 s, avec une vitesse maximale revendiquée de 370 km/h.

Edonis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Edonis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :