BMW Série 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
BMW Série 7
BMW Série 7

Marque Drapeau : Allemagne BMW
Années de production 1977 -
Classe Berline luxueuse
Usine(s) d’assemblage Dingolfing, Bavière, Allemagne
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes
Chronologie des modèles
Précédent BMW E3

La BMW Série 7 est un modèle d'automobile conçu par le constructeur allemand BMW. Cette série constitue le haut de gamme de la marque, représentant ce que BMW fait de mieux en matière de confort, mécanique et technologie.

E23[modifier | modifier le code]

BMW Série 7 (type E23)
BMW Série 7

Marque BMW
Années de production 1977 - 1986
Production 285029[1] exemplaires
Moteur et transmission
Moteur(s) 6-cylindres en ligne
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 530 à 1 700 kg
Châssis - Carrosserie
Coefficient de traînée 0,45
Dimensions
Longueur 4 860 mm
Largeur 1 800 mm
Hauteur 1 430 mm
Empattement 2 795 mm
Chronologie des modèles
Précédent BMW E3 BMW Série 7 (type E32) Suivant
BMW E23 (728i)

Motorisée exclusivement par des six-cylindres en ligne, elle est conçue sous la direction de Paul Bracq, patron du style de la marque de 1970 à 1974.

Cette série est constituée de huit modèles : 728 carburateur, 728i, 728iS, 730 carburateur, 732i, 733i, 735i et 745i. Les sept premiers modèles sont équipés de moteurs atmosphériques. Quant à la 745i, elle est équipée du même bloc de 3 205 cm3 de cylindrée que la 732i/733i, auquel est adjoint un turbocompresseur, équivalant ainsi à une cylindrée théorique de 4,5 L.

À partir de 1983, sur la version 745i turbo, la cylindrée passe à 3 430 cm3, mais la puissance reste inchangée à 252 ch din, la différence est dans l'adoption du système de gestion Motronic et une nouvelle boite de vitesses automatique à quatre rapports à gestion électronique

Deux versions réellement « haut de gamme » viennent compléter l'offre en 745i et ceux dans les dernières années de production, les versions Executive et Highline.

Sur le modèle « Executive », les sièges ainsi que l'intégralité des contre-portes, le dessous du tableau de bord, la console centrale complète, sont recouverts de cuir « buffle » disponible en gris foncé (anthracite) ou marron (castor ou nutria), les boiseries sont spécifiques en ronce de noyer, l'équipement est très complet avec notamment une radio Becker Mexico avec sa double commande dans l'accoudoir central arrière, les sièges électriques, etc.

Le modèle « Highline » a le même équipement et la même présentation extérieure (qui ne diffère pas des 745i « standard ») mais l'intérieur est encore spécifique. Il est entièrement tendu de cuir nappa en deux tons assorti, soit en « oyster » (vanille et café), soit en « quartz » (gris très clair et anthracite), le coloris foncé se trouvant sur le haut du tableau de bord et des contre-portes. La plage arrière, le tableau de bord, tous les montants sont garnis de cuir cousu ; les sièges ont un dessin spécial et aucune boiserie. Le prix était encore plus élevé que pour une « Executive ».

Selon le recensement utac-otc [1] de 2011, 1096 unités ont un contrôle technique en cours de validité en France (d'autres peuvent être remisées sans contrôle technique) ce qui représente une proportion importante des véhicules vendus après 30 ans. La lecture de ces chiffres révèle donc un modèle à haute longévité.

E32[modifier | modifier le code]

BMW Série 7 (type E32)
BMW Série 7

Années de production 1986 - 1994
Moteur et transmission
Moteur(s) 6-cyl. en ligne, V8 et V12 essence
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 600 à 1 860 kg
Dimensions
Longueur Courte : 4 910 mm
Longue : 5 024 mm
Largeur 1 845 mm
Hauteur 1 400 à 1 411 mm
Empattement 2 833 mm
Chronologie des modèles
Précédent BMW Série 7 (type E23) BMW Série 7 (type E38) Suivant

En 1986 arrive la génération E32, avec la 730i et la 735i équipées de moteurs 6-cylindres en ligne de 3 et 3,5 L, et d'un nouveau V12 de 5 L, développant 300 ch pour la 750i. En 1992, deux moteurs V8 de 3 et 4 L sont ajoutés à la gamme (730i et 740i). Tous les modèles sont disponibles en version longue (L), pour gagner 10 cm pour le confort des passagers arrières.

La E32 achève sa carrière en 1994.

Modèle Code moteur Type moteur Cylindrée
(cm3)
Puissance
(ch / tr.min)
Couple
(NM / tr.min)
0-100 km/h (s) Année de production
730i M30 L6 12s 2 986 197 à 5 800 260 à 4 000 8,8 (man.) / 10,6 (aut.) 1986-1994
735i M30 L6 12s 3 430 220 à 5 700 310 à 4 000 7,8 (man.) / 9,1 (aut.) 1986-1992
730i M60 V8 32s 2 997 218 à 5 800 290 à 4 500 7,9 (man.) / 8,5 (aut.) 1992-1994
740i M60 V8 32s 3 982 286 à 5 800 400 à 4 500 7,4 (aut.) 1992-1994
750i M70 V12 24s 4 988 300 à 5 200 450 à 4 100 7,4 (aut.) 1987-1994

E38[modifier | modifier le code]

BMW Série 7 E38
BMW Série 7

Marque BMW
Années de production 1994 - 2001
Classe Berline de luxe
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 6-cylindres en Ligne, V8 et V12
Diesel : 6-cylindres en Ligne et V8
Cylindrée 2 498 - 5 379 cm3
Puissance maximale 143 à 326 ch
Couple maximal 280 - 490 Nm
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 745 à 2 070 kg
Vitesse maximale 206 à 291 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,9 à 11,5 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) berline 5-portes
Dimensions
Longueur Courte : 4 984 mm
Longue (ou « L » pour « Limousine ») : 5 124 mm
Largeur 1 862 mm
Hauteur 1 425 à 1 435 mm
Empattement 2 930 à 3 070 mm
Volume du coffre 500 dm3
Chronologie des modèles
Précédent BMW Série 7 (type E32) BMW Série 7(type E65/E66) Suivant

La troisième génération de série 7 (e38) fut produite de juin 1994 à juillet 2001 dans trois usines en Allemagne.

Pour connaître l'usine à partir du VIN (vehicule identification number ou numero sur le châssis et la carte grise), il faut lire le 11e chiffre : Ainsi les lettres A, F et K correspondent à l'usine de Munich. Les lettres B, C, D, G correspondent à Dingolfing. Les lettres E, J, P à Regensburg.

Le code modèle est la séquence des digits 4 à 7 du VIN. Soit : GF63 : 1995-1996 740i GF83 : 1997-1998 740i GG83 : 1998-2001 740i ... Le modèle year se lit sur le digit 10. 1995 : S 1996 : T 1997 : V 1998 : W 1999 : X 2000 : Y 2001 : 1

Elle fut restylée légèrement en 1999.

La gamme essence s'articule autour des versions essence suivantes :

  • 6 cylindres  : 728i
  • 8 cylindres  : 730i/iL, 735i/iL, 740i/iL (V8)
  • 12 cylindres : 750i/iL (V12)

La gamme Diesel débuta avec une seule version : 725 tds (L6, 2,5 L de cylindrée, 6 cylindres en ligne). Au moment du facelift de 1999, la version 725tds fut remplacée par les modèles 730d (L6, 2 980 cm³) et 740d (V8).

La série 7 e38 était disponible en boîte manuelle et boîte automatique. Une boîte manuelle à cinq rapports était disponible pour la version 728i (6-cylindres). Deux boîtes manuelles étaient disponibles pour les versions à huit cylindres : 730i/iL (boîte modifiée à cinq rapports à 5e en prise directe) et 740i/iL en boîtes manuelles à six rapports à 6e surmultipliée. Une boîte automatique 5 rapports était disponible pour les versions 730i/iL, 740i/IL et 750i/iL.

À partir de 1996, fut introduit de série la première boîte intelligente auto-adaptative (AGS Automatik Getrieb Systeme) à cinq rapports avec possibilité de passage manuel (+/-) des rapports aussi appelée Steptronic sur les finitions 750i/iL et en option pour la 740i. Ce système adaptait le passage des rapports au style de conduite du conducteur tout en tenant compte de l'environnement (montagne, hiver, embouteillage,...). Un système de capteurs sophistiqués permettait d'analyser le style de conduite (mouvement de la pédale d'accélérateur, fréquence des kick-down, ...). En comparant la vitesse de rotation des roues à l'avant et à l'arrière, le système identifiait la nature du revêtement du sol. La commande auto-adaptative a permis d'accroître le confort et a contribué à la sécurité active de la série 7 e38.

La navigation (GPS MKI, écran couleur 4/3, cdrom, voix masculine) intégrée fut proposée en option dès 1996 ce qui en fait une des premières voitures au monde à en être équipée. Ensuite la version MKI fut déclinée : MKII puis MKIII; l'affichage 16/9 (précédemment l'écran était en format 4/3) apparaissant quant à lui sur les tout derniers modèles de la série, fabriqués à partir de fin 2000. Le calculateur GPS MKIV (lecteur avec DVD) n'a jamais été proposé d'origine sur la E38. La version MKI était disponible en option aussi avec le système communicant hifi 12 HP et la TV à le tuner analogique et le téléphone 8 watts dès 1996.

La série 7 e38 bénéficia d'un excellent confort de roulage grâce au train avant optimisé par l'équipe de Klaus Faust : double articulation des pivots de fusée avec bras transversal et jambe de force. Le cadre auxiliaire avant a été rigidifié et allégé. La répartition des charges idéales 50:50 (avant/arrière) a été conservée par rapport à la série 7 e32. Le train arrière intégral est d'une conception totalement nouvelle. Un cadre auxiliaire est utilisé pour le train arrière et il est fixé à la carrosserie au moyen de quatre paliers en caoutchouc. Un système d'amortissement piloté (EDC Elektronisch Dampfer Control) était disponible en même temps que l'asservissement de l'assistance direction à la vitesse (Servotronic).

Autres équipements de confort, dès 1996, qui en fait une voiture hors norme, le double vitrage pour les vitres latérales et le pare brise arrière, les sièges et volant à réglages électriques à mémoires (trois positions de conducteurs mémorisables), le pack électrochrome qui permettait d'obscurcir automatiquement les rétroviseurs extérieurs et intérieur pour éviter l'éblouissement lors de la conduite de nuit, l'essuyage automatique du pare brise, les capteurs de pressions des pneumatiques...

Il existe des versions dites blindées appelée protection développées sur des bases de 740iL et 750iL.

Il existe une version appelée L7 (environ + 250 mm) pour les marchés export (Pays Arabes / Asie).

Au total, la série 7 e38 a été testée sur plus de 2 millions de kilomètres (boucle nord du Nürburgring, programme de réglage et de test, bancs dynamiques, simulations, ...).

BMW atteindra avec la série 7 e38 un nouveau sommet en termes de distinction et d'agrément de conduite et partagera plus spécialement son coupleux moteur V12 (M73/M73TU) avec Rolls-Royce pour la version Silver Seraph.

La série 7 e38 restera comme la plus réussie des série 7 produites à ce jour au niveau design, fiabilité et qualité des matériaux utilisés. C'est cette génération de Série 7 qui apparaît dans le 18e film de James Bond, Demain ne meurt jamais. Dans le film Les Anges Gardiens sorti en 1995, une 740i blanche est conduite par Gérard Depardieu. La série 7 e38 apparaît également dans le film Le Transporteur sorti en 2002, on y voit le héros interprété par Jason Statham conduire une 735 i noire. Une 750il noire conduite par Richard Gere, finit en épave après quelques tonneaux dans le film Secret Identity (The Double) sorti en 2011.

Détails des volumes fabriqués par modèle de 1994 à 2001 :

  • 725tds : 9 053
  • 730d  : 12 336
  • 740d  : 3 450
  • 728i  : 38 947
  • 728iL  : 6 816
  • 730i  : 20 876
  • 730iL  : 2 137
  • 735i  : 21 481
  • 735iL  : 6 963
  • 740i  : 88 853
  • 740iL  : 91 431
  • 750i  : 8 559
  • 750iL  : 17 559
  • L7  : 899

Le dernier exemplaire à avoir été produit, le 27 juillet 2001, est une 740i.

4,4 L M62B44 V8
Modèle Moteur Puissance (ch) / Couple (Nm) Années de production
740i/740iL V8-32s / 4,0 L / M60B40 / Sans plomb 286 ch / 400 Nm 1994-1995
740i/740iL V8-32s / 4,4 L / M62B44 / Sans plomb 286 ch / 420 Nm 1996-1998
740i/740iL V8-32s / 4,4 L / M62TUB44 / Sans plomb 286 ch / 440 Nm 1999-2001
750iL V12-24s / 5,4 L / M73B54 / Sans plomb 326 ch v490 Nm 1995-1997
750iL V12-24s / 5,4 L / M73TUB54 / Sans plomb 326 ch / 490 Nm 1998-2001
Modèle Moteur Puissance (ch) / Couple (Nm) Années de production
725tds L6-12s / 2,5 L / M51D25 / Diesel 143 ch / 280 Nm 1995-2001
728i/728iL L6-24s / 2,8 L / M52B28 / Sans plomb 193 ch / 280 Nm 1996-2001
730i/730iL V8-32s / 3,0 L / M60B30 / Sans plomb 218 ch / 290 Nm 1994-1996
735i/735iL V8-32s / 3,5 L / M62B35 / Sans plomb 236 ch / 320 Nm 1994-1997
735i/735iL V8-32s / 3,5 L / M62TUB35 / Sans plomb 236 ch / 345 Nm 1998-2001
730d 6 L-24s / 2,9 L / M57D29 / Diesel 183 ch / 410 Nm 1996-2001
740d V8-32s / 3,9 L / M67D39 / Diesel 245 ch / 600 Nm 1998-2001

E65 / E66 / E67 / E68[modifier | modifier le code]

BMW Série 7 (type E65/E66)
BMW Série 7

Années de production 2001 - 2008
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cyl. en ligne, V8 et V12
Puissance maximale 231 à 445 ch
Transmission Propulsion ou Transmission intégrale Boîte automatique6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 880 à 2 255 kg
Dimensions
Longueur 5 039 à 5 179 mm
Largeur 1 902 mm
Hauteur 1 484 à 1 491 mm
Chronologie des modèles
Précédent BMW Série 7 (type E38) BMW Série 7(type F01/F02) Suivant

La quatrième génération de la série 7 est apparue en 2001. Elle fut le premier modèle de la marque à intégrer le « Flame Design », mouvement stylistique lancé par Chris Bangle.

Cette série est proposée avec deux longueurs : 5,04 m (E65) et 5,18 m (E66).

En 2005 quelques retouches de style ont été apportées. De plus, de nouvelles motorisations sont venues remplacer celles des 735i, 745i, 740d et les puissances des 730i et 730d ont été revues à la hausse.

Après avoir remplacé « l'ancien » V8 4,0 L (258 ch) par un V8 4,4 L (300 ch) BMW renforce son moteur en portant sa puissance à 329 ch, afin de proposer un équivalent aux Audi A8, Mercedes-Benz Classe S et Volkswagen Phaeton. 2006 voit aussi l'apparition d'une motorisation Diesel sur la version « longue ».

Ce modèle existe aussi en version réalisée par le préparateur indépendant Alpina, appelée B7. Comme ces consœurs Série 5 et Série 6, elle est équipée d'un V8 de 4,4 litres turbocompressé.

La E67 (E66 blindée a remplacé la E38/2). Produite directement sur la chaîne de production cette limousine de trois tonnes est motorisée exclusivement par le V12 à 48 soupapes de la 760Li, elle a été testée et validée par la CIA comme la voiture la plus sécurisée du monde. Sa discrétion est impressionnante car à côté d'une E66, il faut vraiment être expert pour voir la différence.

La E68 est le modèle alimenté à l'hydrogène liquide, dénommé Hydrogen 7, qui a été présenté au public au salon de Los Angeles en novembre 2006 et est commercialisé depuis. Cette motorisation est basée sur le V12 de la 760i. Elle existe en version bicarburation essence et hydrogène. La particularité de cette Hydrogen 7 est qu'elle n'émet (quasiment) pas de CO2 : moins de 1 g/km.

Modèles et motorisations[modifier | modifier le code]

Modèle Énergie Type Cylindrée CV fiscal Puissance Couple Poids Cons. normalisée V. max 0-100 km/h « Courte » « Longue » Observations
730d Diesel L6 2 993 cm³ - 218 ch 500 NM - - 235 km/h 8,8 s oui - motorisation qui n'est plus commercialisée
730d Diesel L6 2 993 cm³ 15 231 ch 520 NM 1 975 kg 8,2 ℓ 238 km/h 7,8 s oui oui -
740d Diesel V8 3 901 cm³ - 258 ch 600 NM - - 250 km/h* - oui - motorisation qui n'est plus commercialisée
745d Diesel V8 4 423 cm³ - 300 ch 700 NM - - 250 km/h* - oui - motorisation qui n'est plus commercialisée
745d Diesel V8 4 423 cm³ 23 330 ch 750 NM 2 115 kg 9,5 ℓ 250 km/h* 6,6 s oui - -
730i sans plomb L6 2 979 cm³ - 231 ch 300 NM - - - - oui oui motorisation qui n'est plus commercialisée
730i sans plomb L6 2 996 cm³ 15 258 ch 300 NM 1 880 kg 10,1 ℓ 244 km/h 7,8 s oui oui -
735i sans plomb V8 3 600 cm³ - 272 ch 370 NM - - 250 km/h* 7,8 s oui oui motorisation qui n'est plus commercialisée
740i sans plomb V8 4 000 cm³ 22 306 ch 390 NM 1 970 kg 11,2 ℓ 250 km/h* 6,8 s oui oui -
745i sans plomb V8 4 398 cm³ - 333 ch 450 NM - - 250 km/h* 6,3 s oui oui motorisation qui n'est plus commercialisée
750i sans plomb V8 4 799 cm³ 27 367 ch 490 NM 1 985 kg 11,4 ℓ 250 km/h* 5,9 s oui oui -
760i sans plomb V12 5 972 cm³ 36 445 ch 600 NM 2 180 kg 13,6 ℓ 250 km/h* 5,5 s oui oui -
Alpina B7 sans plomb V8 4 398 cm³ - 500 ch 700 NM 1 960 kg 12,8 ℓ 300 km/h 4,9 s oui oui turbocompresseur

* limité électroniquement

  • L6 : moteur 6 cylindres en ligne
  • V8 : moteur 8 cylindres en V
  • V12 : moteur 12 cylindres en V

F01 / F02[modifier | modifier le code]

BMW Série 7 (F01/02)
BMW Série 7
BMW 750Li

Marque Drapeau : Allemagne BMW
Années de production phase I 2008 - 2012 phase II 2012
Usine(s) d’assemblage Dingolfing, Bavière Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 6-cyl. 3 L Biturbo, V8 4,4 L Biturbo, V12 6 L Biturbo
Diesel : 6-cyl. 3 L et 3 L Biturbo
Puissance maximale 245 à 544 ch (180 à 400 kW)
Couple maximal 459 à 750 Nm
Transmission Propulsion ou Intégrale
Boîte de vitesses Boîte automatique 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 935 à 2 055 kg
Vitesse maximale 245 à 250 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,6 à 7,2 s
Consommation mixte 7,2 à 12,9 L/100 km
Émission de CO2 192 à 299 g/km
Dimensions
Longueur Courte : 5 072 mm Longue : 5 212 mm
Largeur 1 902 mm
Hauteur 1 478 à 1 479 mm
Empattement Courte : 3 070 mm Longue : 3 210 mm
Volume du coffre 500 dm3
Chronologie des modèles
Précédent BMW Série 7(type E65/E66)

Phase 1[modifier | modifier le code]

Les BMW F01 / F02 sont la cinquième génération des BMW Série 7. Les premiers modèles disponibles sont les 750i, 750li, 740i, 740li et 730d.

  • Les 750i et 750li utilisent le nouveau V8 injection direct à Twin turbo (aussi utilisé pour le X6 5.0), développant 407 ch/300 kW.
  • Les 740i et 740li troquent par rapport à l'ancienne version leur V8 pour un 6-cylindres en ligne lui aussi doté du Twin turbo, développant 326 ch/240 kW.
  • La 730d a quant à elle droit à un nouveau 6-cylindres en ligne de 245 ch/180 kW.

La nouvelle génération du système de commande iDrive qui équipe ce modèle comprend un écran de 10,2 pouces haute définition ainsi qu'une structure des menus améliorée, un nouveau bouton iDrive pour sélectionner et gérer les fonctions plus petit que l'ancien. Des touches d’accès direct aux menus ont aussi été ajoutées pour faciliter l'utilisation du système. De plus, le système audio dispose d'un disque dur pour pouvoir stocker de la musique. Enfin, le système ConnectedDrive disponible en option, donne accès à Internet directement depuis l'écran de la voiture.

Pour ce qui est des systèmes d'aides à la conduite, la nouvelle série 7 est dotée d'un équipement très vaste. Le système BMW Night Vision peut compléter la panoplie. Pour la première fois, il est doté d'une fonction de reconnaissance des piétons et avertit lorsque cela est nécessaire le conducteur par des clignotements lumineux. Un système de reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse est aussi disponible en complément du système d'aide à la tenue de cap. D'autres équipements technologiques sont possibles en options tels que le Head Up Display (ou Affichage Tête Haute) qui projete les informations principales (telles que vitesse actuelle, indications GPS, limitation de vitesse) sur le parebrise.

Par la suite, la série 7 nouvelle génération sera accompagnée d'un nouveau 12-cylindres essence ainsi que du 6-cylindres Diesel bi-turbo de 306 ch.

Phase 2[modifier | modifier le code]

Changement de signature visuelle à LED, une grille légèrement revue et des boucliers avant et arrière retouchés. Pour le reste, on attendra la prochaine version dans quelques années.

Améliorations à bord[modifier | modifier le code]

Un dessin revu pour les sièges avant et une nouvelle instrumentation. Présence en option d’un système son Bang & Olufsen de 1 200 W couplé à un écran de 9,2 pouces. Quelques technologies supplémentaires et optionnelles font également leur apparition (notamment un système de détection des piétons désormais capable de braquer des projecteurs spécifiques sur eux).

Changements sous le capot[modifier | modifier le code]

La gamme essence conserve ses mécaniques actuelles, mais elles se montrent plus sobres avec des gains allant jusqu’à 25 % tout en offrant pour la plupart une légère hausse de punch. Apparition de la 750d xDrive reprenant le moteur des M550d xDrive. Ce 6-cylindres en ligne à triple turbo annonce 381 ch et 740 Nm de couple pour 6,4 L/100 km.

L’ActiveHybrid7 échange son V8 pour le 6-cylindres en ligne Twin Power de la marque, épaulé par le module électrique, il affiche 354 ch pour 6,8 L/100 km.

Modèles / Motorisations[modifier | modifier le code]

740i 750i 760i Alpina B7 730d 740d
6-cylindres en ligne V8 V12 V8 6-cylindres en ligne
turbocompressé double turbocompressé turbocompressé double turbocompressé
2979 cm³ 4395 cm³ 5972 cm³ 4395 cm³ 2993 cm³
326 ch à 5 800 tr/min 407 ch de 5 500 à 6 400 tr/min 544 ch à 5 250 tr/min 540 ch de 5 200 à 6250 tr/min 258 ch à 4 000 tr/min 313 ch à 4 400 tr/min
450 Nm de 1 500 à 4 500 tr/min 600 Nm de 1 750 à 4 500 tr/min 750 Nm de 1 500 à 5 000 tr/min 730 Nm de 2 800 à 5 000 tr/min 540 Nm de 1 750 à 3 000 tr/min 600 Nm de 1 500 à 2 500 tr/min
Propulsion Propulsion (Intégrale) Propulsion Propulsion (Intégrale) Propulsion Propulsion (Intégrale)
BVA 6 BVA 8 BVA 6 BVA 6 (BVA 8 sur Intégrale)
L x l x H = 5,07 x 1,90 x 1,47 m3
Capacité du réservoir = 82 L Capacité du réservoir = 80 L
1 860 kg 1 945 kg 2 105 kg 2 040 kg 1 865 kg 1 875 kg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Werner Oswald, Deutsche Autos 1945–1990, Band 4, Stuttgart, Motorbuch Verlag,‎ 1. Auflage 2001 (ISBN 3-613-02131-5, présentation en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]