Ferrari 575M Maranello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferrari 575M Maranello
Ferrari 575M Maranello

Marque Drapeau : Italie Ferrari
Années de production 2002 - 2006
Production 2 548 exemplaires
Classe Grand Tourisme
Usine(s) d’assemblage Maranello, Italie
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V12 à 60°, 48 soupapes
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 5 748 cm3
Puissance maximale À 7 250 tr/min : 515 ch (379 kW)
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Robotisée 6 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 730 kg
Vitesse maximale 325 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,25 s
Émission de CO2 449[1] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2 portes
Dimensions
Longueur 4 550 mm
Largeur 1 935 mm
Hauteur 1 277 mm
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari 550 Ferrari 599 GTB Fiorano Suivant

La Ferrari 575M Maranello est un coupé GT 2 places, 2 portes développé et produit par la marque italienne Ferrari. Lancé en novembre 2002, ce coupé GT est le successeur de la Ferrari 550. Cette Ferrari 575M sera à son tour remplacée par la toute dernière génération de Ferrari GT, la Ferrari 599 GTB Fiorano.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les améliorations apportées sur la 575 sont substantielles. Elle est équipée d'un moteur qui passe de 5,4 L à 5,7 l., de plus grands disques de frein, d'une distribution différente du poids et d'une installation adaptative de suspension. Elle propose également un nouvel intérieur.

Deux transmissions à six rapports sont disponibles, une boîte de vitesses manuelle conventionnelle et, pour la première fois sur un V12 Ferrari, la boîte de vitesses « F1 » (séquentielle) semi-automatique de Magneti Marelli. Le numéro 575 fait référence à la cylindrée du moteur en centilitres, tandis que le « M » est une abréviation de « modificato » (« modifié »).

À la fin de sa carrière, seront disponibles notamment à travers le kit GTC, des disques de freins en céramique, un différentiel taré différemment, des suspensions plus fermes et une évolution moteur à 540 ch.

575 Superamerica[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ferrari 575 Superamerica.
Une Ferrari Superamerica de 2005

La Superamerica est une version convertible innovatrice de Ferrari 575M Maranello. Le faible nombre d'exemplaires, 559 seulement, en fait une des voitures les plus exclusives jamais construites. Ce nombre suit la philosophie d'Enzo Ferrari pour qui le nombre idéal de voitures, c'est une de moins qu'il n'y a de clients.

La cinématique du toit est très particulière, puisque contrairement à la 550 barchetta (cabriolet sur base de 550 maranello) qui dispose d'une capote en toile classique, la 575 superamerica dispose d'un toit qui « bascule ». En version décapotée, le toit va alors se poser sur la partie arrière de la voiture sans aucune opération de pliage. Qui plus est, ce toit est électrochrome, c'est-à-dire qu'il dispose d'un mécanisme permettant au choix de l'obscurcir ou de le rendre transparent en l'espace de quelques dizaines de secondes, comme sur la Maybach.

Toutes les Superamerica développent 540 ch, elles sont en effet équipées du moteur V12 de la 612 Scaglietti.

575 GTZ[modifier | modifier le code]

La Ferrari 575 GTZ est une version d'exception réalisée en 2006 pour le milliardaire et collectionneur japonais Yoshiyuki Hayashi. Elle a été construite pour lui en deux exemplaires, l'un pour rouler au Japon et l'autre en Europe.

Sa carrosserie, entièrement en aluminium, a été dessinée par Zagato sur la base de la Ferrari 575M Maranello. La voiture possède un toit typique à double bulle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ademe

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :