Mission grégorienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des royaumes anglo-saxons vers 600.

La mission grégorienne était l'entreprise missionnaire envoyée par le pape Grégoire le Grand en Angleterre anglo-saxonne en 596. Dirigée par Augustin de Cantorbéry, son but était de convertir les Anglo-Saxons au christianisme. À la mort du dernier missionnaire en 653, la mission avait permis d'établir le christianisme dans le sud de la Grande-Bretagne. Avec l'aide de missionnaires irlandais et francs, ils convertirent la Grande-Bretagne et renforcèrent l'influence des missionnaires hiberno-écossais sur le continent.

Après le rappel par l'Empire romain de ses légions de la province Britannia en 410, l'île fut envahie et colonisée par des tribus germaniques païennes. À la fin du VIe siècle, le pape Grégoire le Grand décida d'envoyer un groupe de missionnaires au Kent afin de convertir Æthelberht, le roi du Kent, dont la femme, Berthe, était une princesse franque chrétienne. En plus de la propagation de la foi chrétienne, Grégoire espérait sans doute augmenter l'influence de la papauté en Europe. Il choisit pour cette mission Augustin, prieur de son propre monastère à Rome, et lui prépara le chemin en sollicitant l'aide des souverains francs de long de la route vers l'Angleterre.

En 597, les quarante missionnaires arrivèrent dans le Kent et furent autorisés par Æthelberht à pratiquer librement leur culte dans sa capitale de Cantorbéry. Bientôt, ils furent capables d'écrire à Grégoire pour lui annoncer leur succès. Un second groupe de moines et de membres du clergé fut envoyé en 601, apportant des livres et d'autres objets pour les nouveaux lieux de culte. La date exacte de la conversion d'Æthelberht demeure inconnue, mais elle eut lieu avant 601. Grégoire souhaitait élever Augustin au titre d'archevêque métropolitain de la partie sud des îles Britanniques, lui offrant ainsi l'autorité sur l'ensemble du clergé britannique, mais une série de rencontres entre Augustin et les évêques locaux, présents avant la mission, ne permit pas d'arriver à un accord.

Plusieurs autres évêchés furent établis jusqu'en 616. La mort d'Æthelberht à cette date s'accompagna d'un retour en force du paganisme et l'évêché de Londres fut abandonné. Le mariage de la fille d'Æthelberht, Æthelburg, au roi Edwin de Northumbrie en 627 s'accompagna d'une vague de conversions dans la région, due aux efforts de Paulin, l'évêque qui accompagna la mariée. Il réussit à convertir le roi et un certain nombre d'autres Northumbriens, mais la mort d'Edwin en 633 force la veuve et Paulin à fuir vers le Kent. Les missionnaires ne furent pas toujours capables de rester dans tous les lieux qu'ils avaient évangélisés, mais à la mort du dernier d'entre eux en 653, la mission avait permis d'établir le christianisme dans le Kent, ainsi que dans les provinces environnantes, et avait contribué à l'implantation de la tradition romaine dans la pratique du christianisme en Grande-Bretagne.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]