Chartes anglo-saxonnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Charte du roi Æthelbald de Mercie datant de 736.

Les chartes anglo-saxonnes sont des documents datant de la période anglo-saxonne de l'histoire de l'Angleterre, pour laquelle elles constituent une source d'informations précieuse. Les premières chartes connues datent de la fin du VIIe siècle. Il en subsiste plus d'un millier, généralement référencées par leur numéro de catalogue tel qu'établi par l'historien Peter Hayes Sawyer en 1968.

Elles sont communément divisées en trois types de documents : les diplômes (ou chartes à proprement parler), les writs et les testaments.

Les diplômes sont des chartes par lesquelles les rois concèdent des terres ou des privilèges à un établissement religieux ou à un laïc. Ils présentent une structure systématique : la première partie, communément en latin, décrit la transaction en elle-même ; la deuxième, souvent en vieil anglais, décrit précisément les limites du terrain concerné ; la dernière partie est une liste de témoins.

Contrairement aux diplômes, les writs sont le plus souvent en vieil anglais et ne comportent pas de liste de témoins. Ils sont généralement plus courts que les diplômes, et sont authentifiés par le sceau royal. Ils décrivent un ordre donné par un souverain à un ou plusieurs de ses sujets.

Les testaments sont les plus rares des trois, et concernent des donations (pas seulement de terres) après la mort de l'auteur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Simon Keynes, « Charters and Writs », dans Michael Lapidge, John Blair, Simon Keynes et Donald Scragg (éd.), The Wiley Blackwell Encyclopedia of Anglo-Saxon England, Wiley Blackwell,‎ 2014, 2e éd. (ISBN 978-0-470-65632-7).

Liens externes[modifier | modifier le code]