Æthelburg de Kent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Æthelburg de Kent
Veuve d'Edwin de Northumbrie
Abbesse fondatrice de l'abbaye de Lyminge (633)
Décès v. 647 
Lyminge (Kent)
Vénéré par les catholiques et les anglicans
Fête 8 septembre[1]

Æthelburg (également appelée Edburge, Ethelburga, Æthelburh, Ædilburh et Æthelburga), morte en 647, est la seconde femme d'Edwin de Northumbrie. Fille du roi Æthelbert de Kent et de la princesse mérovingienne Berthe[2], elle était par conséquent la sœur d'Eadbald. Le mariage d'Æthelburg et d'Edwin, en 625, entraîna la conversion du nord de l'Angleterre au christianisme[3],[4],[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie séculière[modifier | modifier le code]

Selon Bède le Vénérable, Eadbald autorisa le mariage de sa sœur à Edwin à la seule condition qu'elle et son entourage soient autorisés à pratiquer librement le christianisme une fois en Northumbrie[6], et c'est ainsi que Paulin d'York accompagna Æthelburg en tant que chapelain[7]. Edwin se convertit au christianisme deux ans après leur mariage et initia la construction de la première cathédrale d'York, où il fut baptisé en 627[8],[6].

Æthelburg eut un rôle important dans la conversion des Northumbriens, et Bède consigne des lettres et présents que le pape Boniface V envoya à Edwin et sa femme[9]. Après la mort d'Edwin à la bataille de Hatfield Chase en 633, elle s'enfuit au Kent avec Paulin et ses enfants[10].

Elle eut quatre enfants avec Edwin : Eanflæd[6], Ethelhu[11], Wuscfrea (ou Uscfrea)[6] et Edwen[12].

Vie religieuse[modifier | modifier le code]

À son retour dans le Kent, Æthelburg se vit offrir par son frère Eadbald une villa romaine en ruine à Lyminge. Elle y fonda une abbaye, considérée comme le premier monastère du Kent. C'est un monastère double, c'est-à-dire accueillant aussi bien les hommes que les femmes (des membres des deux sexes succédèrent d'ailleurs à Æthelburg à la tête de cette abbaye)[11],[13].

Æthelburg mourut en 647 à Lyminge[11]. Canonisée, elle est fêtée le 8 septembre[1]. Ses reliques étaient conservées à la collégiale de Cantorbéry jusqu'à la Dissolution des monastères, ordonnée par Henri VIII.

Les restes probables de l'abbaye existent toujours à côté de l'église moderne (Saintes-Marie-et-Ethelburga).

Annexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Saint Ethelburgh of Kent », sur http://Saints.SQPN.com/ (consulté le 3 septembre 2009)
  2. (en) Janet L. Nelson, Oxford Dictionary of National Biography,‎ 2004 (lire en ligne), « Bertha (b. c.565, d. in or after 601) »
  3. Bède, Ecclesiastical History of the English People livre II, chapitre 9-11
  4. P. Holdsworth, in M. Lapidge et al., The Blackwell Encyclopaedia of Anglo-Saxon England « Edwin, King of Northumbria »
  5. N. J. Higham, The Kingdom of Northumbria AD 350-1100 p. 113-115
  6. a, b, c et d (en) Rosemary Cramp, Oxford Dictionary of National Biography,‎ 2004 (lire en ligne), « Eadwine [St Eadwine, Edwin] (c.586–633) »
  7. Bède, Ecclesiastical History of the English People livre II, chapitre 9
  8. M. Lapidge et al., The Blackwell Encyclopaedia of Anglo-Saxon England « Paulinus », p. 359
  9. Bède, Ecclesiastical History of the English People livre II, chapitre 10
  10. (en) Marios Costambeys, Oxford Dictionary of National Biography,‎ 2004 (lire en ligne), « Paulinus (St Paulinus) (d. 644) »
  11. a, b et c D'après (en) Agnes Dunbar, A Dictionary of Saintly Women, Britannia.com,‎ 1904 (lire en ligne), « St. Ethelburga of Lyming (Died AD 647) »
  12. (en) « St. Edwen », sur http://www.catholic.org/ (consulté le 3 septembre 2009)
  13. D'après (en) William Page, A History of the County of Kent: Volume 2,‎ 1926 (lire en ligne), « Houses of Benedictine nuns: The abbey of Lyminge » p. 146

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bède (trad. L. C. Jane), Ecclesiastical History of the English People, Wikisource,‎ 1903 (lire en ligne)
  • (en) N. J. Higham, The Kingdom of Northumbria AD 350-1100, Stroud (Massachusetts), Sutton,‎ 1993 (ISBN 0-86299-730-5)
  • (en) M. Lapidge, J. Blair, S. Keynes et D. Scragg, The Blackwell Encyclopaedia of Anglo-Saxon England, Malden (Massachusetts), Blackwell Publishing,‎ 2001 (ISBN 978-0-631-22492-1)