Félix de Burgondie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Félix de Burgondie
Image illustrative de l'article Félix de Burgondie
Statue de Félix à la cathédrale de Norwich.
Évêque d'Est-Anglie (630 ou 631)
Décès 8 mars[1] 647 ou 648[2] 
Fête 8 mars maintenant 13 mai[1]
Attributs évêque avec trois anneaux à sa main droite
Saint patron Diocèse d'Est-Anglie

Félix de Burgondie, aussi connu sous le nom de Félix de Dunwich, est le premier évêque d'Est-Anglie et principal évangélisateur de cette région.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il arriva en Angleterre autour de 615 dans le hameau de Babingley, dans le comté de Norfolk, et continua sa route vers Cantorbéry. Il y fut ordonné évêque vers 630 ou 631[2] par l'archevêque de Cantorbéry, Honorius, sur requête du roi Sigebert d'Est-Anglie[3].

D'après Bède, il établit son siège épiscopal à Dommoc, probablement l'actuelle ville de Dunwich sur la côte du Suffolk, bien que d'autres historiens ont suggéré un autre site à Walton dans le Suffolk près de Felixstowe, où une église et un prieuré lui furent dédiés par Roger Bigod en 1105. Peu de temps après, il fonda une église et une école à Domnoc ainsi que l'abbaye de Soham dans le Cambridgeshire.

Félix serait mort le 8 mars[1] 647 ou 648[2], plus tard célébré comme sa fête[1]. Il fut évêque pendant dix-sept ans[4]. Son corps fut enterré à l'abbaye de Soham, mais sa tombe fut profanée lors de son pillage par les Vikings en 869. Sous le règne de Knut, ses reste furent déplacés à l'abbaye de Ramsey dans les Fens. Thomas, un natif des Fens, lui succéda.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Saint Felix of Burgundy », sur http://saints.sqpn.com/ (consulté le 6 septembre 2009)
  2. a, b et c E.B. Fryde et al., Handbook of British Chronology p. 216
  3. M. J. Walsh, A New Dictionary of Saints: East and West p. 201
  4. D. P. Kirby, The Earliest English Kings p. 66

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) E. B. Fryde, D. E. Greenway, S. Porter et I. Roy, Handbook of British Chronology, Cambridge, Cambridge University Press,‎ 1996, 3e éd. (ISBN 0-521-56350-X)
  • (en) David Peter Kirby, The Earliest English Kings, New York, Routledge,‎ 2000 (ISBN 0-415-24211-8)
  • (en) Michael J. Walsh, A New Dictionary of Saints: East and West, Londres, Burns & Oats,‎ 2007 (ISBN 0-8601-2438-X)