Colonisation de la Grande-Bretagne par les Anglo-Saxons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les courants migratoires vers la Grande-Bretagne au Ve siècle.

La colonisation de la Grande-Bretagne par les Anglo-Saxons concerne la migration de plusieurs peuples germaniques des côtes ouest de l'Europe continentale et leur installation en Grande-Bretagne au Ve siècle. La date exacte n'est pas connue, il est seulement avéré qu'elle débuta au départ des dernières troupes de l'Empire romain en 410 et dura plusieurs années. Leur arrivée est nommée Adventus Saxonum dans les textes en latin, terme utilisé pour la première fois par Gildas le Sage aux alentours de 540.

Contexte[modifier | modifier le code]

Les terres natales des peuples qui devinrent les Anglo-Saxons bénéficiaient d'un climat doux et de mers relativement calmes jusque vers 250[1]. Après cette date, les courants marins sont devenus plus violents, le climat s'est fait plus froid et humide, ce qui a fini par rendre ces terres moins hospitalières. Les Anglo-Saxons commencèrent alors à les quitter avant que les conditions deviennent impossibles, ce qui advint durant les siècles suivants. Au IVe siècle, de nombreux Saxons avaient émigré vers l'actuel littoral français, où ils étaient en conflit permanent avec les premiers Francs.

À cette même époque, la Bretagne post-romaine se trouvait dans une situation de totale confusion et faiblesse militaire. Les Anglo-Saxons avaient quant à eux une grande connaissance maritime et une armée expérimentée, ce qui, combiné à la désorganisation des Britto-romains, facilita grandement leur installation sur l'île. Celle-ci se fit en premier lieu aux abords des rivières, que permettaient leurs navires à faible tirant d'eau, depuis la côte est et en remontant la Tamise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Otto S. Knottnerus, M. Vollmer (dir.) et al., Rapport LANCEWAD: Landscape and Cultural Heritage in the Wadden Sea Region, Wilhelmshaven, Common Wadden Sea Secretariat,‎ 2001 (lire en ligne), « Cultural History », p. 30–31 ; et Dirk Meier, « From Nature to Culure: Landscape and Settlement History of the North-Sea Coast of Schleswig-Holstein », sur Küstenarchäologie in Schleswig-Holstein,‎ 2004, p. 55,63.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frank M. Stenton, Anglo-Saxon England, Oxford University Press, coll. « Oxford history of England »,‎ 1970 (réimpr. 3e, 2001), 765 p. (ISBN 0192801392)

Articles connexes[modifier | modifier le code]