Eadmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eadmer, ou Edmer, (vers 1060 — † vers 1124) est un historien anglais, théologien et ecclésiastique. Il est connu comme biographe d’Anselme de Cantorbéry.

Vie[modifier | modifier le code]

Eadmer est un Anglo-Saxon né peu avant la conquête normande de l’Angleterre en 1066. Il devient moine au monastère bénédictin de Christ Church à Cantorbéry, où il fait la connaissance d’Anselme, visitant au même moment l’Angleterre en tant qu’abbé de l’abbaye Notre-Dame du Bec. Le contact est renoué quand Anselme devient archevêque de Cantorbéry en 1093 ; dès ce moment, Eadmer n’est plus seulement le disciple d’Anselme, mais aussi son ami et directeur de conscience, étant officiellement chargé de cet office par le pape Urbain II. En 1120, il est nommé archevêque de Saint Andrews, en Écosse, mais les Écossais ne reconnaissant pas l’autorité du siège de Cantorbéry, il n’est pas consacré, et rapidement, il abandonne toute prétention au siège épiscopal. On situe sa date de mort dans le courant de l’année 1124. Eadmer doit encore être crédité comme l’un des premiers à soutenir la doctrine catholique de l’Immaculée conception de la Vierge Marie quand il défend les traditions populaires dans son De Conceptione sanctæ Mariæ.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Eadmer a laissé un grand nombre d’écrits, le plus important d’entre eux étant son Historia novorum, une œuvre qui traite essentiellement de l’histoire de l’Angleterre entre 1066 and 1122. Bien que centrée essentiellement sur les affaires ecclésiastiques, les universitaires considèrent unanimement cette Historia comme l’une des meilleures et plus riches sources en son genre. L’ouvrage a d’abord été publié par John Selden en 1623 et, conjointement avec la Vita Anselmi d’Eadmer, a été rééditée par Martin Rule pour figurer dans les Rolls Series (en) (Londres, 1884). Richard W. Southern a réédité la Vita Anselmi en 1963 en version originale avec la traduction en regard, et Geoffrey Bosanquet a traduit le texte de l’Historia Novorum en 1964. L’œuvre faisant toujours autorité sur Eadmer reste le livre de Southern Saint Anselm and His Biographer (en français, Saint Anselme et son biographe).

La Vita Anselmi, écrite autour de 1124, et d’abord imprimée à Anvers en 1551, est probablement la meilleure hagiographie du saint. Moins notables sont les vies de Dunstan de Cantorbéry, saint Bregwin, archevêque de Cantorbéry, et Oswald, archevêque d’York ; ceux-ci sont tous imprimés dans l’Anglia Sacra, part II de Henry Wharton (en) (1691), où l’on trouve également une liste des écrits d’Eadmer. Les manuscrits de la plupart des œuvres d’Eadmer sont conservés dans la bibliothèque du Corpus Christi College à Cambridge.

Références[modifier | modifier le code]


  • Geoffrey Bosanquet, Eadmer's History of Recent Events in England (Londres, 1964)
  • Martin Rule, On Eadmer's Elaboration of the first four Books of "Historiae novorum" (1886)
  • Philibert Ragey, Eadmer (Paris, 1892).
  • Richard W. Southern , Saint Anselm and His Biographer (Cambridge, 1963)
  • Saint-Anselme. Textes choisis — Traduits et présentés par la R. M. Marie-Pascal Dickson précédés de la Vie de Saint Anselme du Bec, tirée des récits de son biographe Eadmer par la R. M. Isabelle de Jouffroy d'Abbans (1961).

Liens externes[modifier | modifier le code]