John Evan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Evan

John Evan, parfois orthographié Evans (né le 28 mars 1948 à Blackpool) est un pianiste britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa mère étant professeur de piano, il a commencé à apprendre l'instrument à la maison. À 15 ans, élève de la Grammar School de Blackpool, il y croise Ian Anderson. Formant un premier groupe avec, entre autres, Jeffrey Hammond, John négocie le salon de sa mère comme lieu de répétition contre la place de batteur, la préférant alors à celle de pianiste. Ils forment « The Blades » (les lames), d'après le nom d'un club fréquenté par James Bond dans les romans de Ian Fleming. Plus tard, au gré des arrivées et départs de musiciens, le groupe devient « The John Evan Band », soutenu par sa mère, qui leur prête une camionnette et l'orgue Hammond auquel John est finalement revenu. Il est remarqué comme excellent instrumentiste.

Quand John Evan décide d'arrêter pour étudier la pharmacie en 1968, les autres membres quittent également le groupe, excepté Ian Anderson et Glenn Cornick.

Continuant ses études, il rejoint Jethro Tull en 1970 pour l'album Benefit. Il enregistre le soir, après ses journées d'études. La musique du groupe nécessitait l'adjonction de claviers, et John Evan, quoique légèrement à contre-cœur, se laisse persuader de suivre le groupe en tournée puis de participer aux futurs enregistrements. L'argument servi par Ian Anderson à son vieil ami était qu'il pourrait reprendre ses études quelques années plus tard après avoir vu le monde et avoir gagné un peu d'argent. Le même type d'argument permit d'ailleurs au leader de Jethro Tull, un an plus tard, de convaincre Jeffrey Hammond de les rejoindre pour l'album Aqualung.

À la fin des années 1970, John Evan fatigue de la vie de musicien rock, et suite à une expérience maritale malheureuse, se réfugie dans le monde du piano classique.

Après 1980, Evan se trouve exclu, avec Barriemore Barlow et David Palmer, des plans de Ian Anderson pour son projet solo. Des dissensions avec la maison d'édition sèment le désordre et l'amertume dans les anciens membres de Jethro Tull. Barlow annonce qu'il était déjà parti de toute façon, Evan et Palmer tentent une nouvelle formation, « Tallis », dont la musique pop-rock serait basée sur la musique classique. Après l'échec de Tallis, John se tourne, par l'intermédiaire d'une petite amie, vers le bâtiment, achetant une société.

Relancé à de multiples occasions par Ian Anderson, ne fût-ce que pour un concert unique, ou en tant qu'invité sur un album, John Evan oppose immuablement son manque d'intérêt et prétend que de toute façon, ses doigts sont beaucoup trop rouillés pour faire face aux offres.