Steve Morse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Steve Morse en concert avec Deep Purple au Canada en 2005

Steven J. Morse est un guitariste américain né le (59 ans) à Hamilton, Ohio. Souvent considéré comme un guitar hero, il est notamment connu pour être le guitariste de Deep Purple après Ritchie Blackmore.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il intègre son premier groupe, les Dixie Grit, à la fin des années 1960, en compagnie de Andy West à la basse, Johnny Carr aux claviers, Frank Brittingham au chant et à la guitare et avec son frère ainé Dave à la batterie, avec un répertoire composé de reprises de Led Zeppelin et de Cream entre autres.

Lorsque le groupe se sépare, vers 1971 ou 72, Andy West et Steve Morse décident de poursuivre leurs efforts et montent les Dixie Dregs. En parallèle ils suivent les cours de la University of Miami School of Music, de bonne réputation, où ils rencontrent Rod Morgenstein, qui deviendra le batteur attitré des Dregs. Frank Josephs aux claviers et Allan Sloan au violon complètent la formation, qui, une fois les études terminées, commence à tourner et à sortir plusieurs albums mêlant reprises ambitieuses (Mahavishnu Orchestra, Allman Brothers) et compositions originales qui mélangent fusion, jazz, funk groovy et rock sudiste.

Durant une période de battement à sa sortie de la University of Miami School of Music, Steve fait des études pour devenir pilote de ligne, il reste professionnel environ 6 mois puis démissionne et se retourne vers la musique. Steve Morse est un passionné d'avions, il est pilote privé depuis sa majorité et possède plusieurs avions et un terrain privé. D'ailleurs on retrouve beaucoup de sonorités aériennes dans ses compositions comme "highland wedding" de l'album High tensions wires mais aussi dans plusieurs chansons avec Deep Purple notamment "The Aviator" (Purpendicular) et "Watching the sky" (Abandon), notons aussi que lors de ses solos avec Deep Purple, Steve utilise beaucoup d'effets de guitare recréant ces sonorités aériennes (delay, violonning, reverb...).

Caractéristique essentielle de la musique des Dixie Dregs, et plus tard du Steve Morse Band, il n'y a pas de chanteur, l'ensemble des titres, même lorsque l'original est chanté, est instrumental.

C'est à cette époque que Steve Morse assemble à partir d'éléments disparates sa célèbre guitare "Frankenstein Telecaster" : un corps de Telecaster, une manche de Stratocaster refretté avec des frettes Gibson, chevalet Gibson Tune-o-matic, un sillet provenant d'une guitare 12 cordes, 5 micros et 3 sélecteurs. Il est également renommé pour son jeu précis et personnel, avec des changements de micros incessants durant les solos.

Les albums des Dixie Dregs, à partir de 1976, sont édités par le label Capricon Records, et permettent de savourer l'exceptionnel talent de Steve Morse pour la composition, avec des titres acoustiques, funky, rock teinté d'accent sudiste et de "twang", country, etc. En 1979 Arista Records reprend le flambeau. D'innombrables tournées et une nomination aux Grammy Award plus tard, Steve Morse ressent une certaine lassitude et les Dixie Dregs se séparent en 1983.

En 1984 Steve reprend le manche et décide de former le Steve Morse Band, avec son comparse Rod Morgenstein à la batterie et Jerry Peek à la basse. Toujours magnifiquement composés par Steve Morse, les titres des albums du S.M. Band lui donnent plus de place pour s'exprimer à la guitare, et son jeu extrêmement précis et mélodieux est mis en évidence par des compositions variées. Malheureusement le label Elektra ne juge pas opportun à l'époque de donner sa chance au groupe, ce qui conduit Steve Morse à s'enrôler temporairement comme guitariste solo de Kansas.

Remis sur pied en 1989, le S.M. Band sort "High Tension Wires", album magique qui mêle compositions mélodiquement abouties et titres ravageurs, faisant le jeu des émotions de l'auditeur.

En 2000 Steve Morse a sorti un album solo intitulé "Major Impacts", où il s'est imposé l'exercice des influences, composant des titres originaux chacun teinté de l'esprit d'un guitariste admiré de Steve, dont Jimi Hendrix, Jeff Beck ou John McLaughlin. Un second volet est sorti en 2004, sobrement intitulé "Major Impacts 2".

Steve Morse en concert avec Deep Purple en Espagne en 2013

Le Steve Morse Band existe toujours, et alterne albums et tournées américaines. Cependant depuis 1995 Steve Morse a rejoint Deep Purple en remplacement de Ritchie Blackmore. Ils enregistrent en 1996 l'album Purpendicular qui connaîtra un grand succès, ce qui marqua le renouveau de Deep Purple en très grande forme et à nouveau le plaisir de jouer qui avait disparu avec Ritchie Blackmore. En 1998 sort l'album Abandon où on retrouve beaucoup de sonorités aériennes à la Steve Morse (avec des chansons comme "Watching the sky", "Fingers to the bones", "Evil Louis").

En 2003, Deep Purple sort Bananas, Rapture of the Deep en 2005 puis Now What?! en 2013.

En 2005, pour célébrer les 20 ans de collaboration avec Music Man, Ernie Ball (le PDG de Musicman/Ernie Ball) crée une guitare anniversaire qu'il baptise SM-Y2D, qui est une guitare avec de toutes nouvelles couleurs et de tous nouveaux sons et qui est celle que Steve utilise en majorité par la suite. Avec Deep Purple seulement, il continue à utiliser son autre modèle de guitare, la Musicman Steve Morse model, uniquement pour les solos longs (Contact lost et The well dressed guitar) et pour jouer les titres "Sometimes I feel like screaming" et "lazy".

C'est en 2012 que Steve rejoint le G3,avec Joe Satriani et Steve Vai pour la tournée européenne et John Petrucci et Satriani en Amérique du sud, et qu'il rejoint le supergroupe de rock progressif Flying Colors, où il est entouré de Mike Portnoy, Neal Morse, Dave LaRue (également bassiste du Steve Morse Band) et de Casey McPherson. Ils sortent un album éponyme.

Flying Colors prévoit actuellement un deuxième album pour 2014.

Materiel[modifier | modifier le code]

Endorsé par Musicman, et ENGL (depuis 2003 avant il utilisait des amplis et têtes d'ampli Peavey avec Deep Purple) et Surtout des amplis Marshall avec Steve Morse band, il possède plusieurs modèles de guitares signature S.M, et une tête d'amplificateur chez ENGL, signature S.M.

Récompenses[modifier | modifier le code]

De 1982 à 1986, il fut élu 5 fois de suite guitariste de l'année par les lecteurs du magazine Guitar Player.

Liens externes[modifier | modifier le code]