Hotel California (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hotel California.

Hotel California

Single par The Eagles
extrait de l'album Hotel California
Sortie 1976
Durée 6 min. 30
Genre Rock
Auteur Don Felder, Don Henley, Glenn Frey
Producteur Bill Szymczyk

Pistes de Hotel California

Hotel California est une chanson américaine du groupe The Eagles composée par Don Felder, Don Henley, Glenn Frey et sortie en 1976. Elle est classée no 1 au Billboard Hot 100, deux fois disque d'Or et une fois disque de platine (soit plus de 1,5 million d'exemplaires vendus)[1] et parmi les 500 plus grandes chansons de tous les temps selon Rolling Stone[2].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Origine, Histoire[modifier | modifier le code]

Cette chanson ressemble fortement à celle de Jethro Tull, écrite par Ian Anderson, We Used To Know, sur l'album Stand Up publié en 1969 [3] et [4]. Dans un entretien au San Francisco Chronicle du 26 novembre 1995, Don Henley raconte que la chanson capturait l'esprit de l'époque, qui était une période de grands excès dans cette région et dans le business de la musique en particulier. Plus tard, il parlera d'une perte d'innocence. Le véritable Hotel California n'est pas un hôtel, mais un établissement spécialisé dans le traitement des dépendances aux drogues couru par les rock stars de l'époque (ceci a été confirmé par Henley en personne au cours d'une interview). Elle figure sur l'album du même nom (premier morceau de l'album), qui est le premier sans Bernie Leadon et avec Joe Walsh. Cette chanson dure environ 6 minutes et 30 secondes dont environ 2 minutes 10 pour le célèbre solo de guitare (selon Guitar World[5]). Initialement composée par Felder en mi mineur, elle fut enregistrée en si mineur, afin de correspondre à la tessiture de Don Henley.

Interprétation des paroles[modifier | modifier le code]

L'utilisation du mot steely dans l'expression steely knives est une réponse au groupe Steely Dan pour leurs paroles Turn up the Eagles, the neighbors are listening dans la chanson Everything you did[6], mais peut également être interprétée comme l'aiguille de la seringue injectant la drogue pour tenter de vaincre the beast, la dépendance.

Le texte fait clairement référence à un établissement en Californie où l'on soignait à l'époque les dépendances aux drogues.

Note de traduction : comme dans un voyage artificiel, beaucoup de mots sont à double sens :

  • Colitas : en espagnol, diminutif de cola (queue, ou la plante cola, et aussi la partie supérieure de la marijuana en argot mexicain.
  • spirit  : l'alcool (boisson spiritueuse) et l'état d'esprit, l'atmosphère.
  • mind Tiffany twisted : le prénom Tiffany et le symbole du luxe, le joaillier "Tiffany & Co.".
  • Mercedes bends : jeu de mots sur la marque de voiture "Mercedes-Benz" (et titre d'une chanson de Janis Joplin), et le prénom Mercedes, associé au mot bends, une catégorie d'accident de décompression.

Reprises[modifier | modifier le code]

La chanson a été reprise de nombreuses fois.

  • Majek Fashek en a fait une version reggae, souvent attribuée, à tort, à Bob Marley.
  • Don Henley des Eagles en solo.
  • Nancy Sinatra, album "California Girl", 30 avril 2002, label Boots Entreprises inc
  • Les Gipsy Kings dans une version flamenco en 1988, présente dans le film The Big Lebowski.
  • Salsa Clave et Mickael De Vante en ont fait une version salsa
  • Le groupe californien SkaDaddyZ en ont fait une version ska
  • The Cat Empire dans une version francophone nommée L'Hotel de Californie.
  • Vocal Sampling (groupe cubain) dans une version a cappella.
  • Pink Turtle, en a fait une reprise jazzy, en 2008.
  • Le groupe Futuro (en 2008), les chanteurs Luis Valencia, Jose Manuel "El Sultan", Wizdom "El Bachatero Oriental", la chanteuse Mayra Mayra, en ont fait chacun une version bachata
  • Sylvain Cossette fait en 2008, une reprise dans son album 70's.
  • Vama Veche (groupe roumain) a fait une reprise appelée « Welcome to the hotel cismigiu ».
  • Moonraisers en a fait une nouvelle version reggae en 1998.
  • Le Naheulband a utilisé la mélodie de Hotel California sur l'album Machins de taverne (2003) où « Welcome to the Hotel California » devient « Bienvenue dans la forêt de Lothlórien ».
  • Les rappeurs français Gomez et Dubois ont fait une reprise parodique intitulée « Hôtel Commissariat » sur leur album « Flics & Hors-la-loi » en 2003; à la guitare, Slim Pezin pour un solo inoubliable[non neutre].
  • Les musiciens du Buena Vista Social Club et The Killers, dans la compilation Rhythms Del Mundo Classics.
  • Le célèbre chanteur de Reggae Max Romeo en fait une reprise en 1999 piste 3 de son album "Something is Wrong".
  • le groupe AKELARRE en a fait une version en Basque vers 1979/1980.
  • le groupe Alabama 3 à repris ce morceau sur l'Album Noir (vol. 3) de "La Musique de Paris Dernière"
  • En 2011, le chanteur de r'n'b Frank Ocean, du collectif hip-hop OFWGKTA, a repris la base de la chanson mais en a modifié les paroles dans son titre American Wedding.
  • Le chanteur kabyle Oulahlou a fait une reprise de la chanson.
  • The moog Cookbook en a fait une version dans leur album "Ye Old Spaceband".
  • The Red Birds l'a également reprise en 2012.
  • Le groupe Emblem3 à repris le morceau lors de leurs tournée " Bandlife " et en a ensuite enregistrée une version studio.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gold Certification », sur riaa.org, Recording Industry Association of America,‎ 12 mai 1977 (consulté le 30 décembre 2009)
  2. [1]
  3. (en) « Songwriter Interviews », sur www.songfacts.com (consulté le 28/07/2014)
  4. (en) « Was Hotel California based on a Jethro Tull song? », sur www.youtube.com https://fr.wikipedia.org/wiki/YouTube,‎ 24/09/2009 (consulté le 28/07/2014)
  5. [2]) de Don Felder et Joe Walsh
  6. citations de Glenn Frey