Jeanne Carmin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeanne Carmin
Personnage de fiction apparaissant dans
Plus belle la vie.

Activité(s) Directrice de l'hôpital Marseille-Est
Famille Vincent Chaumette (compagnon, à partir de 2012)
Élise Carmin (fille, décédée)
Anémone Vitreuil (mère)
Interprété par Stéphanie Pareja
Première apparition 22 août 2012 (épisode 2043)
Saison(s) 8 et suivantes
Épisode(s) 146 (au 09/07/2014)

Jeanne Carmin est un personnage du feuilleton télévisé Plus belle la vie, interprété par la comédienne Stéphanie Pareja et apparaissant pour la première fois à la fin de la huitième saison.

Saison 8[modifier | modifier le code]

À 41 ans, Jeanne est la directrice de l'hôpital Marseille-Est où travaillent notamment Rudy, Babeth et Gabriel. Jeanne convoque ce dernier pour lui annoncer que suite à des réductions budgétaires drastiques, elle est contrainte de réduire le personnel hospitalier au service des urgences. Mais elle pense désigner une infirmière du centre de Riva pour l'envoyer aux urgences. Gabriel est indigné... quand Babeth apprend la nouvelle, elle est elle aussi révoltée, et, en tant que déléguée du personnel, s'en va voir Jeanne. Les deux femmes se livrent une guerre sans merci, et Jeanne décide d'envoyer Babeth aux urgences, soi-disant car elle est la meilleure infirmière.

Gabriel Riva se plaint du retard dans la rénovation des chambres à Jeanne, qui gère le problème du tac au tac en licenciant l'entrepreneur actuel, M. Charton. Vincent décide de reprendre le chantier à la concurrence... préoccupée par l'avenir de l'hôpital, Jeanne ne peut redonner une seconde chance à Charton comme le lui conseille Gabriel et engage Vincent avec qui le courant passe plutôt bien. Pire, Vincent est sous le charme de Jeanne et il est le seul à l'écouter dans ses initiatives pour l'hôpital, sous le point de fermer. Elle est sans cesse réprimandée par le directoire, et notamment Barret.

Saison 9[modifier | modifier le code]

Le torchon brûle entre Babeth et Jeanne, lorsque la première reçoit une gifle d'un patient très énervé. Babeth gifle Jeanne pour lui montrer ce que cela fait. Pensant être virée, Babeth apprend que Jeanne décide de la garder, préférant ne pas mêler leurs soucis personnels aux soucis de l'hôpital. Jeanne demande au personnel hospitalier de faire des propositions d'économie... le personnel est découragé.

Vincent et Jeanne s'embrassent, et entament très vite une relation sérieuse. Vincent est d'un précieux secours à Jeanne, qui ne supporte plus les problèmes engendrés par l'hôpital. Jeanne souhaite présenter sa fille à Vincent, qui s'avère être Élise, la jeune adolescente qui s'est moquée de Valentin Nebout pendant tout l'été. Élise se montre très entreprenante avec Vincent mal-à-l'aise. Élise va jusqu'à faire du pied sous la table à Vincent, et ce dernier se décide à tout avouer à Jeanne mais Élise prend les devants et apprend à sa mère que Vincent lui a fait des attouchements. Jeanne décide de quitter Vincent face aux mensonges de sa fille Élise.

Élise profite du fait que sa mère travaille la nuit pour sortir en boîte. Un soir, elle se fait approcher par un homme violent, qui lui met le couteau sous la gorge, dans l'espoir de la violer. Par état de légitime défense ou presque, Élise le tue. Elle vient voir sa mère paniquée, qui décide d'effacer les empreintes de sa fille sur le couteau, mais elle est repérée par Babeth qui la fait chanter à longueur de journée... dorénavant, les décisions de Jeanne devront être en accord avec l'avis du personnel hospitalier.

Jeanne émet des doutes sur la fiabilité des propos de sa fille à l'égard de Vincent et en parle à ce dernier. Il lui jure n'avoir rien fait avec Élise et se réconcilient, sans pour autant revenir ensemble. Quand Jeanne découvre l'armoire de sa fille remplie de vêtements de luxe, elle craint les fréquentations de sa fille et appelle à l'aide Vincent pour qu'il la suive. Il la découvre en train de déjeuner avec Anémone Vitreuil, qui s'avère être la mère de Jeanne, et donc par la même occasion, la grand-mère de Élise. Vincent tombe des nues, et apprend qu'Anémone et Jeanne ont coupé les ponts depuis plus de vingt ans.

Anémone et Jeanne se livrent une véritable guerre, et Anémone propose à Babeth 150 000 € contre son silence sur le meurtre qu'a commis Élise. Babeth refuse le chèque. Jeanne a dans l'idée de dénoncer sa fille à la police... finalement, elle décide de faire marche-arrière, et promet à sa fille de ne rien dire à la police. Anémone propose à Jeanne un don apocalyptique pour l'hôpital, ce qui permettrait à ce dernier d'être sauvé. En échange, Jeanne doit accepter qu'Élise et elle se voient mais Jeanne refuse la proposition de sa mère, décide de démissionner et pour se venger, décide d'envoyer sa fille dans un pensionnat en Suisse. De nouveau avec Vincent, ce dernier lui conseille de ne pas envoyer sa fille en Suisse, ce qui lui ferait faire les mêmes erreurs de sa mère avec elle... Jeanne accepte le don de sa mère, et accepte de laisser Élise rester à Marseille.

Jeanne et Vincent filent le parfait amour, et Jeanne décide de donner les clefs de sa villa à Vincent. Le jeune couple emménage ensemble et les tensions entre Élise et Vincent cessent enfin.

En décembre 2012, Gabriel constate que Margaux a entraîné Paul dans ses délires de fin du monde mais elle a aussi entraîné la fille de Jeanne, Élise. Cependant, Jeanne ne va pas punir sa fille comme Gabriel la fait avec Paul car elle commence à se rapprocher d'elle. De plus, le 21 décembre est le jour de son anniversaire. Elle va donc proposer à Gabriel d'organiser avec lui l'anniversaire d'Elise où il y aura Paul. Cela permettra de surveiller les deux adolescents. Et pendant l'organisation de la fête d'anniversaire d'Élise, Jeanne et Gabriel se mettent à danser. Au début, Jeanne est gênée mais Gabriel lui avoue être en couple avec un homme. Elle accepte alors l'invitation. Quelque temps après, Vincent les appelles pour leurs dire que les adolescents ne sont pas à la sortie du lycée. Sacha aussi n'arrive pas à trouver son fils. Ils décident donc d'aller tous les trois au commissariat pour signaler leur disparition.

En fin d'année, elle apprend qu'elle est choisie pour être jurée aux assises dans le procès de Catherine Pujol et Hocine Fedala. Elle est persuadée de la culpabilité de Catherine Pujol suite à la prise de parole de Barbara Évenot et fait son maximum pour que Catherine soit incarcérée le plus de temps possible. Finalement, elle réussit et Catherine est envoyée aux Baumettes pour quinze années. Quelques jours plus tard, Catherine est envoyée à l'hôpital après avoir été agressé. En voyant l'état de Catherine, Jeanne s'en veut d'avoir été aussi intransigeante et lui avoue avoir fait partie du jury et avoir fait penché la balance...

En mai 2013, elle apprend que sa fille a fait croire à tout le monde la responsabilité d'Anna Fournier dans le vol de son casque audio, qu'elle avait elle-même placé dans le sac d'Anna. De plus, Élise est envoyée chez le proviseur suite aux avances faites sur Michel Fournier. Jeanne n'en peut plus et envoie sa fille dans un pensionnat suisse.

En juin 2013, Jeanne append la disparition de sa fille, qui a fugué de son pensionnat en Suisse pour revenir à Marseille et venir en aide à Jonas, en cavale. Jeanne et Sacha s'allient pour retrouver leurs enfants, bien que Sacha ne semble pas trop inquiet pour son fils, le préférant en cavale qu'en prison. Quand Élise refait surface, elle apprend à la police avoir été séquestré durant plusieurs heures par Michel Fournier, que les adolescents jugent coupable de l'assassinat de sa propre fille Anna, assassinat dont Jonas est suspecté. Il est finalement envoyé en prison, et Élise fait son maximum pour l'en faire sortir. Lorsque Fournier est finalement arrêté et Jonas relâché, Jeanne décide de laisser sa fille à Marseille, surprise de son changement de comportement. Elles renouent des liens.

En juillet 2013, elle a du mal à faire confiance à Vincent, qui se rapproche de plus en plus de Cristina Deblois, laquelle s'avère être Hélèna Louvain, la compagne de Guillaume. Jeanne a peur que Vincent redevienne l'homme qu'il était avant de la rencontrer, c'est-à-dire infidèle. Et quand il lui promet qu'il ne la trompera jamais, elle a peur pour lui pour bien d'autres raisons : Vincent se mouille pour son meilleur ami Guillaume, et pourrait être inquiété par la police.

Saison 10[modifier | modifier le code]

En octobre 2013, elle est très remontée contre Vincent en apprenant que ce dernier a fraudé le FISC grâce à Victoire Lissajoux. Celle-ci suicidée, Vincent est inquiété par la police et écope d'une lourde amende.

En novembre 2013, Jeanne rencontre en conflit avec Lara Belvèze, professeur remplaçante avec qui Élise se lie d'amitié. Lara et Élise veulent à tout prix sauver le domaine des Casteygnac, menacé de destruction par Phénicie et Vincent. Ce dernier, qui au départ détestait Lara avec son complice Latour, est finalement drogué par des plantes naturelles par Lara, qui parvient à le charmer. Vincent quitte Jeanne, qui se retrouve seule du jour au lendemain, et anéantie. Lara tue Jean-Noël Latour, et fait accuser Vincent du meurtre. Guillaume est persuadée de la culpabilité de Lara, mais Jeanne ne croit pas à une telle mascarade. Grâce aux tests ADN de Guillaume sur Vincent qui prouve que ce dernier est drogué, Jeanne recommence à croire en l'amour de son désormais ex. En parallèle, Lara enlève Élise et pousse Vincent à se suicider. Elle finit par partir en cavale, et laisse Vincent et Élise sains et saufs. À quelques jours des fêtes de fin d'année, Gabriel et Guillaume conseillent et poussent Jeanne à pardonner à Vincent, ou du moins à leur laisser une nouvelle chance. Jeanne convie Vincent à revenir vivre chez eux.

En avril 2014, Jeanne cherche à savoir qui salit les draps de l'hôpital et se rend finalement compte qu'il s'agit de Stéphane Prieur, un infirmier qui n'hésite pas à décompresser dans les chambres de l'hôpital. Alors qu'il sera accusé d'attouchements par sa fille, Jeanne le soutiendra et tentera de lui ouvrir les yeux.

En mai 2014, Jeanne conseille à Guillaume une psychologue, Caroline Fava, pour partager son cabinet. Il tombera par la suite amoureux d'elle.

En juillet 2014, sa fille Élise lui apprend qu'elle a décidé de quitter Marseille après avoir reçu son baccalauréat mention très bien. En parallèle, elle est invitée à la fête de Guillaume, qui réunit tous ses amis dans le but de se suicider juste après (il a une tumeur au cerveau).

En septembre 2014, Jeanne s'inquiète de l'absence non avertie de Babeth à son poste durant toute une journée. Babeth est retrouvée inconsciente et souffre après son réveil d'une amnésie depuis 1986 : elle croit avoir 16 ans. Jeanne met tout en oeuvre pour que le professeur Klein s'occupe d'elle, car il est le meilleur. En parallèle, elle emménage avec Vincent dans leur nouvel appartement, celui de Johanna et Xavier. Elle est déprimée depuis le départ d'Élise, et a du mal à se faire à sa nouvelle vie sans elle. Enfin, elle est ravie de recevoir une invitation au mariage de Benoît, persuadée qu'elle est finalement appréciée par ses subalternes. Mais Benoît n'a en aucun cas prévu ce mariage, il est victime d'une vengeance de Julie, son ex.

Le 17 novembre 2014, Jeanne et Vincent reçoivent la visite de Patrick Nebout qui les informe du décès d'Élise, retrouvée morte dans son appartement à Aix. Selon l'autopsie, la jeune fille était accro à l'héroïne avant d'avoir été étranglée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]