Roland Copé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roland Copé

alt=Description de l'image Roland Copé.jpg.
Naissance 14 mars 1930 (84 ans)
Charenton-le-Pont (Val-de-Marne)
Profession Professeur de médecine et comédien

Roland Copé est un chirurgien et cancérologue français[1], spécialisé en proctologie et gastro-entérologie[2], né le 14 mars 1930 à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). Il est également comédien. Il est le père de l'homme politique Jean-François Copé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 14 mars 1930 à Charenton-le-Pont, il est le fils d’un médecin généraliste, le docteur Marcu Hirs Copelovici, devenu Marcel Copé après avoir fui en 1926 l'antisémitisme roumain de la région d'Iași[3].

Médecine[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

En 1957, il découvre la proctologie, spécialité alors relativement méconnue[4], en devenant attaché de consultation dans le service du Pr Roger Cattan à l’hôpital Saint-Antoine à Paris. Il y apprend notamment la chirurgie des hémorroïdes et des fistules anales suivant des méthodes différentes de celles pratiquées par les chirurgiens de l’époque[réf. nécessaire]. Il devient l’un des premiers membres de la société française de proctologie, créée par Alfred Bensaude et Jean Arnous en 1958. De 1961 à 1974, il est par ailleurs médecin de la Croix-Rouge. Chargé de la création d’un centre de proctologie à l’hôpital Goüin à Clichy, il en devient chef de Service en 1971. En 1984, il est élu Professeur au Collège de Médecine des Hôpitaux de Paris[2].

Il est également l’un des premiers proctologues à être membre de la Société française de cancérologie privée et entre au bureau de cette société dès 1981.

Apport scientifique et académique[modifier | modifier le code]

Il a contribué à faire mieux connaître la proctologie auprès des chirurgiens et des gastro-entérologues mais aussi auprès des médecins généralistes et des spécialités frontières, en particulier les gynécologues et les dermatologues[5]. À cet effet, il crée dans son service de l’hôpital Goüin un Cycle d’enseignement de proctologie[6]. Il prend également part au cycle d’enseignement des professeurs Hollender et Grenier à Strasbourg et au cycle d’enseignement du Professeur Sarles à Marseille. [réf. nécessaire]

Membre enseignant au D.U de Proctologie créé dans les années 1980, il organise en outre des conférences aux côtés des confrères généralistes Amicales de Paris et des conférences à la société de cancérologie communiquant en particulier sur les cancers anaux et colorectaux.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le guide de proctologie, Monographie de 120 pages illustrées de 200 photos[4] , Ed. Servier – Paris, France
  • Les suppurations anales, Monographie de 40 pages illustrée de dessins et photos couleurs originales, Ed. Gedy – France
  • La vénérologie anale de l’anus (M.S.T.), L’année du médecin, Ed. Flammarion – France
  • "Atlas de la maladie hémorroïdaire", Illustré de 200 photos et 60 schémas, Premier prix de l'Académie de médecine de Paris, Ed. Louis Pariente – France
  • Le cancer de l’anus, Encyclopédie des cancers digestifs, Ed. Flammarion – France
  • Mélanomes malins de l’anus, Atlas des maladies rares en proctologie, Ed. Flammarion – France
  • Les abcès et les fistules de l’anus, Monographie de 30 pages illustrées de dessins et photos couleurs originales, Ed. Cahiers de chirurgie
  • "Abrégé de proctologie", (coauteurs Roland Copé et Jean-Claude Sarles, Ed Masson – France
  • Sida et chirurgie : Pathologie ano-rectale, Monographie de l’association française de chirurgie
  • Atlas des maladies rares en proctologie, « Traumatismes : Ulcération pathomimique »
  • Abrégé de proctologie, Ed. Cycle d’enseignement de proctologie de l’hôpital Goüin
  • "Les hémorroides de la grossesse - Proctologie en gynécologie obstétrique" Ed. du SYNGOF, octobre 2009.
  • "Actualités cliniques et thérapeutiques « localisation peu fréquente et trop souvent méconnue de la papillomatose, chez la femme." Ed. du SYNGOF, septembre 2010.

Films médicaux[modifier | modifier le code]

Roland Copé a été un des premiers proctologues à réaliser, avec Monique Copé, son épouse[7], des films sur la proctologie à usage pédagogique. Il a notamment produit un film sur l‘examen proctologique en 1978 et une série de trois sujets : « la proctologie sans frontière » (Les suppurations anales (1991), la maladie hémorroïdaire (1993), Proctologie et sida (1994). Ces films ont obtenu le prix du festival médico-chirurgical (Deauville)[5].

Carrière d'acteur[modifier | modifier le code]

En parallèle de sa carrière médicale, Roland Copé a entrepris une carrière d’acteur au cinéma et à la télévision[8].

En 1997, il devient ainsi élève du cours de Jean-Pierre Hané[9] au conservatoire Erik Satie du 7e arrondissement de Paris. Il joue par la suite dans plusieurs séries télévisées:

Roland Copé joue également dans plusieurs films et téléfilms, notamment :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.lexpress.fr/culture/cinema/la-double-vie-du-pere-de-jean-francois-cope_854597.html "La double vie du père de Jean-François Copé", L'Express, 11 mars 2010
  2. a et b http://www.jeanfrancoiscope.fr/downloads/vsd.pdf "Jean-François Copé vu par son père", VSD, 29 juillet 2009
  3. http://www.liberation.fr/portrait/010180899-l-aiglon-de-meaux "L'aiglon de Meaux", Libération, 16 mai 2008
  4. a et b http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/17997/actaend_1978_5-6_XXXV_livre.pdf?sequence=1 Acta Endoscopica, n°5-6, 1978
  5. a et b http://www.proctologie.eu/biographie-du-professeur.html Biographie du professeur Copé sur le site proctologie.eu
  6. http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/18706/actaend_1986_5_XXVII_ann-cong.pdf;jsessionid=FC8FCCB555545D1B004924BF9DB50A67?sequence=1 Acta Endoscopica, n°5, Vol. 16, 1986
  7. http://www.liberation.fr/portrait/010180899-l-aiglon-de-meaux "L'aiglon de Meaux", op. cit.
  8. http://www.lefigaro.fr/politique/2009/08/03/01002-20090803ARTFIG00183-jean-francois-cope-fait-rimer-musique-et-politique-.php "Jean-François Copé fait rimer musique et politique", le Figaro, 3 août 2009
  9. http://www.tunisia-today.com/archives/15067 "Roland Copé (chirurgien-comédien) au “Quotidien” : “Le comédien et le médecin ont plusieurs points communs”", Tunisia Today
  10. http://tele.premiere.fr/News-Tele/France-3-Le-pere-de-Cope-dans-Plus-belle-la-vie/%28gid%29/630054 "France 3 : Le père de Copé dans Plus belle la vie", Première, 17 octobre 2008
  11. http://cinema.encyclopedie.films.bifi.fr/index.php?pk=98664

Liens externes[modifier | modifier le code]