Howard Fast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fast (homonymie).

Howard Fast

Nom de naissance Howard Melvin Fast
Autres noms EV Cunningham
Activités Écrivain
Naissance
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 88 ans)
Greenwich, Connecticut, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Fiction historique, roman policier
Distinctions Prix Staline international pour la paix
Grand prix de littérature policière 1973

Œuvres principales

Howard Fast, né à New York le et mort à Greenwich dans le Connecticut le , est un romancier et scénariste américain. Il a également signé des romans policiers du pseudonyme E.V. Cunningham.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa famille d'origine ukrainienne et juive arrive en Amérique à la fin du XIXe siècle. À la douane, le patronyme Fastov devient Fast.

Howard Fast, issu d'un milieu très pauvre, est contraint de travailler dès l'âge de dix ans. Dans son adolescence, il est commis dans une bibliothèque de New York et peut compléter ses études collégiales. Tout en continuant d'exercer une foule de petits métiers, il s'inscrit dans une école des Beaux-Arts et tente de vendre ses premières nouvelles à des magazines. En 1931, il parvient à publier son premier texte dans Amazing Stories. Il se lance en 1932 dans l'écriture à plein temps.

Il s'intéresse très tôt à la pensée de Karl Marx et devient membre d'une association d'écrivains proche du Parti communiste américain. Un voyage dans le Sud des États-Unis lui permet de constater la pauvreté abjecte résultant de la Grande Dépression et lui confirme le bien-fondé de son engagement politique. De retour à New York, il publie en 1933 son premier roman, Two Valleys, qui est en fait le sixième qu'il ait achevé. Bien reçu, le roman lui vaut une bourse, mais il doit continuer à travailler dans une usine de confection pour continuer d'écrire.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans l'armée et est affecté au Service de l'information à Washington. Il démissionne en 1943 pour être correspondant de guerre pour les magazines Esquire et Coronet.

À la fin du conflit, il appuie la candidature de Henry Wallace pendant la campagne présidentielle. Il devient l'un des membres fondateurs du Mouvement mondial des partisans de la paix et s'oppose à la Guerre de Corée. À ce titre, il reçoit le Prix Staline international pour la paix en 1953. Il adhère au parti communiste à l'instar de son grand ami Dashiell Hammett. Son activité militante lui vaut d'être inscrit sur la liste noire du cinéma du maccarthysme. Dès lors, il publie sous plusieurs pseudonymes, dont le plus connu est E.V. Cunningham pour deux séries policières, l'une avec Masao Masuto, l'autre avec en titre des prénoms féminins.

Il meurt en 2003. Il est le frère de l'écrivain Julius Fast.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Masao Masuto signée E.V. Cunningham[modifier | modifier le code]

  • Samantha ou The Case of the Angry Actress (1967)
    Publié en français sous le titre Samantha, Paris, Presses de la Cité, Mystère 2e série no 83, 1968 ; réédition signée Howard Fast, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 122, 1985
  • The Case of the One-Penny Orange (1977)
    Publié en français sous le titre Les morts s'affranchissent, Paris Gallimard, Super noire no 111, 1978
  • The Case of the Russian Diplomat (1978)
    Publié en français sous le titre Le Noyé de Beverly Hills, Paris Gallimard, Super noire no 122, 1978
  • The Case of the Poisoned Eclairs (1979)
    Publié en français sous le titre Quatre dames damnées, Paris Gallimard, Série noire no 1797, 1980
  • The Case of the Sliding Pool (1981)
    Publié en français sous le titre La Piscine baladeuse, Paris Gallimard, Série noire no 1867, 1982
  • The Case of the Kidnapped Angel (1982)
    Publié en français sous le titre On m'a volé mon ange, Paris Gallimard, Série noire no 1953, 1984
  • The Case of the Murdered Mackenzie (1984)
    Publié en français sous le titre Le Jap se débride, Paris Gallimard, Série noire no 1998, 1985

Autres romans policiers signés E.V. Cunningham[modifier | modifier le code]

  • Sylvia (1960)
    Publié en français sous le titre L'Enquête, Paris, Stock, 1962 ; réédition signée Howard Fast sous le titre Sylvia, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 63, 1983 ; réédition signée Howard Fast, Paris, Rivages/Noir no 85, 1990
  • Phyllis (1960)
  • Alice (1963)
    Publié en français sous le titre Alice, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 715, 1965 ; réédition signée Howard Fast, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 113, 1985
  • Lydia (1964)
    Publié en français sous le titre Oh ! Lydia..., Paris Gallimard, Série noire no 1011, 1966
  • Shirley (1964)
    Publié en français sous le titre Tu peux crever !, Paris, Gallimard, Série noire no 963, 1965 ; réédition signée Howard Fast, Paris, Folio policier no 62, 1999
  • Penelope (1965)
    Publié en français sous le titre Pénélope, Paris, Presses de la Cité, Mystère 2e série no 77, 1968 ; réédition signée Howard Fast, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 105, 1985
  • Helen (1966)
  • Margie (1966)
  • Sally (1967)
    Publié en français sous le titre Sally, Paris, Presses de la Cité, Mystère 2e série no 72, 1968 ; réédition signée Howard Fast, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 120, 1985 ; réédition signée Howard, Paris, Belles Lettres/Manitoba, coll. Le Cabinet noir no 31, 1999
  • Cynthia (1968)
    Publié en français sous le titre Cynthia, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 10, 1969 ; réédition signée Howard Fast, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 107, 1985
  • The Assassin Who Give Up His Gun (1969)
    Publié en français sous le titre Un tueur récalcitrant, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 47, 1970 ; réédition signée Howard Fast, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 125, 1985 ; réédition signée Howard Fast sous le titre L'Assassin qui rendit son arme, Paris, Belles Lettres/Manitoba, coll. Le Cabinet noir no 15, 1998
  • Millie (1973)
    Publié en français sous le titre La Poudre aux yeux, Paris, Presses de la Cité, Punch no 13, 1973 ; réédition signée Howard Fast sous le titre Millie, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 102, 1985
  • The Wabash Factor (1980)
    Publié en français sous le titre Le Facteur Crésus, Paris Gallimard, Série noire no 2073, 1987

Romans policiers signés Howard Fast[modifier | modifier le code]

  • Fallen Angel ou Mirage (1952), signé Walter Ericson
    Publié en français sous le titre Les Anges déchus, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 749, 1965 ; réédition sous le titre L'Ange déchu, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 1, 1979 ; réédition, Paris, Eurédif, coll. Playboy no 26, 1984 ; réédition, Paris, Rivages/Noir no 106, 1990
  • The Winston Affair (1959)
    Publié en français sous le titre Cour martiale, Verviers, Gérard, Marabout no 300, 1961 ; réédition, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 93, 1984 ; réédition sous le titre L'Affaire Winston, Paris, Belles Lettres/Manitoba, coll Le Cabinet Noir no 10, 1998

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Two Valleys (1933)
  • Strange Yesterday (1934)
  • Place in the City (1937)
  • Conceived in Liberty (1939)
    Publié en français sous le titre Les Héros désespérés, Paris, Éditeurs Français Réunis, 1949
  • The Last Frontier (1941)
    Publié en français sous le titre Le Dernier Espoir, Paris, Hachette, 1952 ; réédition dans une traduction révisée sous le titre La Dernière frontière, Paris, 10/18 no 2719, 1996
    , puis chez Gallmeister en 2014.
  • Haym Solomon: Son of Liberty (1941)
    Publié en français sous le titre Haym Salomon, fils de la liberté, Paris, Éditions La Farandole, 1956
  • The Unvanquished (1942)
  • Citizen Tom Paine (1943)
    Publié en français sous le titre Le Citoyen Tom Paine, New York, Éditions Overseas, 1945
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Tom Paine, le solitaire des révolutions, Éditions Hier et Aujourd'hui, 1948
  • Freedom Road (1944)
    Publié en français sous le titre La Route de la liberté, Paris, Gallimard, coll. Du monde entier, 1948
  • The American: A Middle Western Legend (1946)
    Publié en français sous le titre La Passion de Peter Altgeld, Paris, Éditions Hier et Aujourd'hui, 1947
  • Clarkton (1947)
  • The Children (1947)
  • My Glorious Brothers (1948)
    Publié en français sous le titre Mes glorieux frères : le roman d'Israël, Paris, Hachette, 1950
  • The Proud and the Free (1950)
  • Spartacus (1951)
    Publié en français sous le titre Spartacus, Paris, Club du Livre, 1955 ; réédition, Paris, J'ai lu no 101, 1961 ; réédition, Genève, Édito-Service, 1972 ; réédition, Paris, Encre, coll. Étiquette noire, 1985 ; réédition, Nantes, L'Atalante, Bibliothèque de l'évasion, 1999
  • Tony and the Wonderful Door (1952)
  • The Passion of Sacco and Vanzetti, a New England legend (1953)
    Publié en français sous le titre La Passion de Sacco et Vanzetti, Paris, Éditeurs Français Réunis, 1954
  • Silas Timberman (1954)
    Publié en français sous le titre Silas Timberman, Paris, Éditeurs Français Réunis, 1956
  • The Story of Lola Gregg (1956)
  • Moses, Prince of Egypt (1958)
  • The Golden River (1960)
  • April Morning (1961)
    Publié en français sous le titre Les Habits rouges, Paris, Presses de la Cité, 1971 ; réédition, Paris, Éditions G.P., coll. Souveraine no 377, 1979
  • Power (1962)
  • Agrippa's Daughter (1964)
  • Torquemada (1966)
  • The Crossing (1971)
  • The Hessian (1972)
    Publié en français sous le titre Le Mercenaire allemand, Paris, Presses de la Cité, 1973
  • The Immigrants (1977)
    Publié en français sous le titre Les Bâtisseurs, Paris, Robert Laffont, coll. Best-sellers, 1978
  • Second Generation (1978)
  • The Establishment (1979)
  • The Legacy (1981)
  • Max (1982)
    Publié en français sous le titre Max, Nantes, L'Atalante, 1988
  • The Outsider (1984)
  • The Immigrant's Daughter (1985)
  • The Dinner Party (1987)
    Publié en français sous le titre Le Dîner, Paris, Scanéditions, 1993
  • The Pledge (1988)
    Publié en français sous le titre Le Serment, Paris, Messidor, 1990
  • The Confession of Joe Cullen (1989)
    Publié en français sous le titre La Confession de Joe Cullen, Paris, Atalante, 1991 ; réédition, Paris, LGF, Le Livre de poche no 7589, 1992
  • The Trial of Abigail Goodman (1993)
  • Seven Days in June (1994)
  • The Bridge Builder's Story (1995)
    Publié en français sous le titre Un homme brisé, Paris, Éditions du Rocher, 2002 ; réédition, Paris, Rivages/Noir no 523, 2004
  • An Independent Woman (1997)
  • Redemption (1999)
  • Greenwich (2000)
  • Bunker Hill (2001)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Patrick Henry and the Frigate's Keel And Other Stories (1945)
  • Departure and Other Stories (1949)
  • The Last Supper and Others Stories (1955)
  • The First Men (1960)
  • The Large Ant (1960)
  • The Edge of Tomorrow (1961), nouvelles de science-fiction
    Publié en français sous le titre Au seuil du futur, Verviers, Gérard, Marabout no 263, 1966
  • The General Zapped an Angel (1970)
  • A Touch of Infinity (1973)
  • Time and the Riddle: 31 Zen Stories (1975)

Autobiographie[modifier | modifier le code]

  • The Naked God: The Writer and the Communist Party (1957)
  • Being Red (1990)
    Publié en français sous le titre Mémoires d'un rouge, Paris, Rivages/Ecrits noirs, 2000 ; réédition, Paris, Rivages/Noir no 543, 2005

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma
À la télévision

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]