Giorgio Scerbanenco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giorgio Scerbanenco

Nom de naissance Volodymyr-Džordžo Ščerbanenko
Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 27 juillet 1911
Kiev, Ukraine Ukraine
Décès 27 octobre 1969 (à 58 ans)
Milan, Drapeau de l'Italie Italie
Langue d'écriture Italien
Genres Roman policier
Distinctions Grand prix de littérature policière 1968

Œuvres principales

  • Ils nous trahiront tous
  • Série des Duca Lamberti

Giorgio Scerbanenco, né Volodymyr-Džordžo Ščerbanenko (en ukrainien : Володимир-Джорджо Щербаненко) à Kiev le 27 juillet 1911 et mort à Milan le 27 octobre 1969, est un écrivain de polar italien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Kiev de mère italienne et de père ukrainien mais, suite au décès de son père, en 1917, il émigre avec sa mère en Italie, d'abord à Rome puis, à 16 ans, à Milan.

Il arrête très tôt ses études pour des raisons financières et commence à collaborer à des journaux féminins d’abord comme correcteur puis comme auteur de nouvelles et de romans à l’eau de rose ainsi qu’au courrier du cœur. Il écrira également des westerns et de la science-fiction.

Il publie son premier roman policier Sei giorni di preavviso en 1940, c’est le premier d’une série qui sera republiée dans Cinque Casi per l’Investigatore Jelling.

En 1943, il se réfugie en Suisse où il restera jusqu’en 1945. Il passe d’abord par le camp de réfugiés de Büsserach puis est accueilli, dans le canton du Tessin, par des amies suisses de son épouse, Teresa. Pendant son exil il écrit un roman Non rimanere soli qui en transpose l’expérience bien qu’il ait dû, comme il l’écrit lui-même dans l’avis au lecteur (al lettore) qui précède le roman, obéir aux prescriptions minutieuses de la police du pays dans lequel il a passé ses années d’exil et se contraindre à une neutralité hypersensible (ipersensibile neutralità) et donc à changer les noms des personnes et des lieux. C’est également en Suisse qu’il écrira Lupa in convento, Annalisa e il passagio a livello, Tecla e Rosellina ainsi qu’un roman de science-fiction — qualifié de sombre (cupo) par sa fille Cecilia dans l’avant-propos du recueil intitulé Annalisa e il passagio a livello contenant la nouvelle de même titre et Tecla e Rosellina, publié en 2007 par Sellerio à Palerme.

La renommée internationale intervient avec la série des Duca Lamberti — quatre romans dont Vénus privée, adapté à l’écran par Yves Boisset sous le titre Cran d’arrêt en 1970. Il y dépeint une Italie des années 1960 difficile, parfois méchante, désireuse de se développer mais désenchantée, loin de l’image édulcorée et brillante de l’Italie du boom économique.

Il obtient le grand prix de la littérature policière en 1968.

Il peut être considéré comme un des maitres des écrivains italiens de romans noirs à partir des années 1970.

Depuis 1993, le prix Scerbanenco récompense le meilleur roman policier ou noir italien publié l’année précédente. Ce prix est décerné lors du Festival du film noir de Courmayeur.

Depuis 2001, Laurent Lombard (université d'Avignon) a proposé en traduction des textes inédits en France aux éditions Rivages/noir : (La trilogie de la mer : Le Sable ne se souvient pas, Mort sur la lagune, Les Amants du bord de mer) ainsi qu'une nouvelle traduction de la série Duca Lamberti en cours de parution chez le même éditeur.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Arthur Jelling[modifier | modifier le code]

  • Sei giorni di preavviso (1940)
    Publié en français sous le titre Six jours de préavis, Paris, Le Mascaret, 1989.
  • La bambola cieca (1941)
    Publié en français sous le titre La Poupée qui tue, Paris, Presses internationales, coll. Inter-Police no 2, 1959.
  • Nessuno è colpevole (1941)
  • L’antro dei filosofi (1942)
  • Il cane che parla (1942)
  • Lo scandalo dell'osservatorio astronomico (2011), roman écrit en 1943, mais non-publié.
Note : En Italie, les cinq premiers romans ont été réédités en un seul volume sous le titre Cinque casi per l'investigatore Jelling en 1995.

Série Duca Lamberti[modifier | modifier le code]

  • Venere privata (Garzanti, 1966)
    Publié en français sous le titre Vénus privée, Paris, Plon, coll. Série policière, 1968 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1603, 1983.
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale de Laurent Lombard sous le titre Vénus privée, Paris, Payot & Rivages, Rivages/Noir no 794, 2010.
  • Traditori di tutti (Garzanti, 1966)
    Publié en français sous le titre À tous les rateliers, Paris, Plon, ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1605, 1984.
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale de Gérard Lecas sous le titre Ils nous trahiront tous, Paris, Payot & Rivages, Rivages/Noir no 795, 2011.
Note : Grand prix de littérature policière 1968
  • I ragazzi del massacro (Garzanti, 1968)
    Publié en français sous le titre Les Enfants du massacre, Paris, Plon, 1969 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1604, 1984.
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale de Gérard Lecas sous le titre Les Enfants du massacre, Paris, Payot & Rivages, Rivages/Noir no 843, 2011.
  • I milanesi ammazzano al sabato (Garzanti, 1969)
    Publié en français sous le titre Les Milanais tuent le samedi, Paris, Plon, coll. Série policière, 1970 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1645, 1984.
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale de Laurent Lombard sous le titre Les Milanais tuent le samedi, Paris, Payot & Rivages, Rivages/Noir no 844, 2011.

Série Nuovo Messico[modifier | modifier le code]

  • Il grande incanto (1948)
  • La mia ragazza di Magdalena (1949)
  • Luna messicana (1949)
  • Innamorati (1951)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Gli uomini in grigio (1935)
  • Il terzo amore (1938)
  • Il paese senza cielo (1939)
  • L'amore torna sempre (1941)
  • Oltre la félicità (1941)
    Publié en français sous le titre Au-delà du bonheur, Paris, ABC, coll. Porte bonheur no 14, 1942.
  • Quattro cuori nel buio (1941)
  • È passata un'illusione (1942)
  • Cinema delle ragazze (1942)
  • Fine del mondo (1942)
  • Infedeli innamorati (1942)
  • Cinque in bicicletta (1943)
  • Il bosco dell'inquietudine (1943)
  • Si vive bene in due (1943)
  • La notte è buia (1943)
  • L'isola degli idealisti (1942)
  • Viaggio in Persia (1942)
  • Il cavallo venduto (1944)
  • Lupa in convento (1944)
  • Le spie non devono amare (1945)
  • Luna di miele (1945)
  • Non rimanere soli (1945)
  • Ogni donna è ferita (1947)
  • Quando ameremo un angelo (1948)
  • La sposa del falco (1949)
  • Luna di miele (1949)
  • Al mare con la ragazza (1950)
    Publié en français sous le titre Les Amants du bord de la mer, Paris, Payot & Rivages, Rivages/Noir no 559, 2005.
  • Anime senza cielo (1950)
  • I giorni contati (1952)
  • Il fiume verde (1952)
  • Il nostro volo è breve (1952)
  • Amata fino all'alba (1953)
  • Appuntamento a Trieste (1953)
  • Uomini e colombe (1953)
  • Desidero soltanto (1954)
  • La mano nuda (1954)
  • Johanna della foresta (1955)
  • Mio adorato nessuno (1955)
  • I diecimila angeli (1956)
  • La ragazza dell'addio (1956)
  • Via dei poveri amori (1956)
  • Cristina che non visse (1957)
  • Elsa e l'ultimo uomo (1958)
  • Europa molto amore (1958)
  • Il tramonto è domani (1958)
  • Noi due et nient' altro (1959)
    Publié en français sous le titre Rien que nous deux, Paris, Éditions Mondiales, coll. Nous Deux no 306, 1971.
  • Viaggio di nozze in grigio (1961)
  • La sabbia non ricorda (1961)
    Publié en français sous le titre Le sable ne se souvient pas, Paris, Payot & Rivages, Rivages/Noir no 464, 2003.
  • L'anaconda (1967)
  • Al servizio di chi mi vuole (1970)
  • Le principesse di Acapulco (1970)
  • Ladro contro assassino (1971)
  • Né sempre né mai (1974)
    Publié en français sous le titre Mort sur la lagune, Paris, Payot & Rivages, Rivages/Noir no 654, 2007.
  • Dove il sole non sorge mai (1975)
    Publié en français sous le titre Où le soleil ne se lève jamais, Paris, Payot & Rivages, Rivages/Noir no 925, 2013.
  • Romanzo rosa (1985)
  • Il mestiere di uomo (2006), inédit écrit en 1944
  • Tecla e Rosellina (2007), inédit écrit en 1944
  • Annalisa e il passaggio a livello (2007), inédit écrit en 1944

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Uomini ragno (1946)
  • Voce di Adrian (1956)
  • Milano calibro 9 (1969)
    Publié en français en deux volumes sous les titres Milan calibre 9, Paris, Plon, coll. Série policière, 1970 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1671, 1984 ; et N’étranglez pas trop, Paris, Plon, coll. Série policière, 1971 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1672, 1984.
  • Il Centodelliti (1970)
    Publié en français en deux volumes sous les titres Profession salopard, Paris, Plon, coll. Série policière, 1971 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1689, 1985 ; et Tendres Tueurs, Paris, Plon, coll. Série policière, 1971 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1704, 1985.
  • Il Cendodelliti 3 (1971)
    Publié en français sous le titre Les Nymphettes meurent aussi, Paris, Plon, coll. Série policière, 1971 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1742, 1984.
  • Ladro contro assassino (1971)
    Publié en français sous le titre Du sang sur les parvis, Paris, Plon, coll. Série policière, 1972 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1647, 1984.
  • Europa molto amore (1972)
    Publié en français sous le titre Naïves Auto-stoppeuses, Paris, Plon, 1972 ; réédition, Paris, 10/18, Grands Détectives no 1646, 1984.
  • La Notte della tigre (1975)
    Publié en français sous le titre La Nuit du tigre, Paris, 10/18, Grands Détectives no 2257, 1992.
  • I Sette Peccati e le Sette Virtù Capitali (1974)
    Publié en français sous le titre Péchés et vertus, Paris, 10/18, Grands Détectives no 2304, 1992.
  • L'ala ferita dell'angelo (1976)
  • La vita in una pagina (1989)
  • Il falcone e altri racconti inediti (1993)
  • Il Cinquecentodelitti (1994)
  • Cinque casi per l'investigatore Jelling (1995)
  • Millestorie (1996)
  • Storie dal futuro e dal passato (1997)
  • Basta col cianuro (2000)
  • Uccidere per amore (2002)
  • Racconti neri (2005)
  • Uomini Ragno (2006)
  • Annalisa e il passaggio a livello (2007)
  • Nebbia sul Naviglio e altri racconti gialli e neri (2011)

Nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • Rose ruggini (1950)
    Publié en français sous le titre Roses couleur rouille, Revue Association 813 no 69, décembre 1999.
  • Stazione Centrale ammazzare subito (1967)
    Publié en français sous le titre Gare centrale supprimer immédiatement dans Trains rouges, Paris, Julliard, Bibliothèque criminelle, 1990.

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Giorgio Scerbanenco: una cronologia a cura di Nunzia Monanni appendice à Non rimanere soli, Garzanti, 2003.
  • Préface de Ermanno Paccagnini à Non rimanere soli, Garzanti, 2003.
  • Quaderni di guerra de Cecilia Scerbanenco, avant-propos à Annalisa e il passagio a livello, Sellerio editore, Palerme, 2007.
  • Préface de Oreste del Buono à Cinque casi per l’investigatore Jelling, Edizioni Frassinelli, 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]