Ellery Queen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ellery Queen

Description de cette image, également commentée ci-après

Les deux cousins

Nom de naissance Manfred B. Lee et Frederic Dannay
Autres noms Daniel Nathan
Activités Romanciers
Naissance 1905
Brooklyn, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 1971 et 1982
Dannay: White Plains, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres roman policier
Distinctions Grand prix de littérature policière 1978
Grand Master Award 1961 du Mystery Writers of America

Œuvres principales

  • La Décade prodigieuse (1948)

Ellery Queen est à la fois, un pseudonyme collectif utilisé par deux écrivains américains, Manford (Emanuel) Lepofsky, alias Manfred Bennington Lee (19051971) et Daniel Nathan, alias Frederic Dannay (19051982), tous deux nés à Brooklyn, et le nom du héros principal des romans d'une série du même nom. Sous la signature paraît une célèbre série de romans policiers, dont le héros est le jeune détective amateur Ellery Queen.

(Ellery Queen est aussi un nom de plume utilisé par différents autres auteurs. [voir plus loin])

Biographies[modifier | modifier le code]

Célèbre déchiffreur d'énigmes, Ellery Queen est lui-même longtemps resté un personnage mystérieux. On sait aujourd'hui que sous ce nom fameux se cachent Manfred B. Lee et Frederic Dannay, deux cousins nés en 1905 à New York (États-Unis), dans le quartier de Brooklyn. Tous deux travaillent dans la publicité (Lee après son passage à l'université) quand, en 1928, ils participent pour s'amuser à un concours de romans policiers : Le Mystère du chapeau de soie remporte le prix et un tel succès que l'éditeur, qui publie ce premier roman en 1929, les engage à continuer d'écrire : Ellery Queen est né.

Le personnage Ellery Queen est le fils de l'enquêteur professionnel Richard Queen qui fait d'ailleurs de fréquentes apparitions dans le cycle et auquel est consacré un recueil de nouvelles. À vingt ans, le jeune Ellery, un dandy oisif qui n'est pas sans rappeler le Philo Vance de S.S. Van Dine, devient l'écrivain de ses propres aventures, car souvent il prête main-forte à son père pour résoudre par sa science de l'observation et ses hautes capacités de déduction des affaires particulièrement difficiles. Juste avant de révéler le fin mot de l'énigme, le récit s'arrête pour lancer un défi au lecteur, précisant que ce dernier connaît maintenant tous les indices en cause et qu'il doit dès à présent formuler sa solution avant qu'Ellery Queen lui en donne les clefs. Whodunits classiques et fort ingénieux, les enquêtes de Ellery Queen gagnent rapidement une vaste notoriété. Or, loin de se borner à répéter la formule, les cousins Lee et Dannay font faire évoluer le cycle.

Il existe quatre phases au cycle Ellery Queen. Dans la première, décrite ci-haut, tous les romans contiennent le mot Mystery dans les titres originaux et se révèlent des romans d'énigme classiques : elle se clôt avec le recueil de nouvelles Les Aventures de Ellery Queen. La deuxième phase, qui compte cinq romans, offrent des récits de détection moins rigides où la part de suspense est en nette progression. Elle s'achève avec un nouveau recueil de nouvelles. La troisième, souvent désignée comme celle de la maturité[1], s'amorce avec La Ville maudite et, dans ces six romans et plusieurs nouvelles, développe la chronique de Wrightville, petite agglomération américaine réunissant tous les vices et les maux de la société américaine des années 1950. Les situations y lorgnent parfois vers le roman noir ou verse dans le thriller, cependant que le whodunit y conserve une partie de ses prérogatives. Les intrigues, développées dans un univers moins artificiel que celui en vigueur dans les deux premières phases du cycle, s'enrichissent d'une psychologie des personnages - et, au premier chef, du héros lui-même - d'une complexité plus affirmée qui met à contribution certaines découvertes de la psychanalyse afin d'établir les motifs et les actes criminels. La quatrième et dernière phase du cycle inclut plusieurs textes apocryphes. C'est que, pendant les années 1960, le duo sollicite ou autorise de jeunes auteurs, ou même des auteurs confirmés, à écrire sous la signature Ellery Queen. Claude Mesplède précise dans Les années Série noire, volume 3, qu'une trentaine de romans signés Ellery Queen, publiés vers la fin des années 1960, furent ainsi écrits par divers auteurs utilisant le nom maison (house name (en)) Ellery Queen, et supervisés par Manfred Bennington Lee. Il est aujourd'hui possible d'attribuer la paternité de certains de ces romans à leurs créateurs : Theodore Sturgeon, Avram Davidson, Stephen Marlowe, Fletcher Flora, Jack Vance, Richard Deming, Charles Runyon, etc. Plusieurs de ces parutions, dites apocryphes, posent des difficultés d'attribution et laissent planer un doute sur leur statut.

En 1932, peu après la naissance de la signature Ellery Queen, apparaît son homologue Barnaby Ross, auteur d'une autre série de romans réimprimés ultérieurement sous la signature d'Ellery Queen. Les deux cousins créent sous ce nom leur second grand détective : Drury Lane, un ancien acteur shakespearien qui, en dépit de sa surdité, parvient à démêler les énigmes les plus complexes. Lee, sous le nom de Queen, et Dannay, sous celui de Ross, le visage masqué, font des tournées de conférences dialoguées qui ont à l'époque un grand succès.

Lee et Dannay fondent également en 1941 la revue Ellery Queen's Mystery Magazine qui publie les meilleures nouvelles policières. Parvenir à publier dans cette revue devient bientôt, pour tout auteur de romans policiers, une sorte de consécration.

Entre les romans, les nouvelles, les anthologies, les deux cousins auront écrit plus de quatre-vingts ouvrages. En 1961, Ellery Queen reçoit l'Edgar du Grand Maître (Grand Master Award) du Mystery Writers of America.

Manfred B. Lee est mort le 2 avril 1971. Frederic Dannay est quant à lui décédé le 3 septembre 1982.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Ellery Queen[modifier | modifier le code]

  • The Roman Hat Mystery (1929)
    Publié en français sous le titre Le Mystère du chapeau de soie, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte, 1936 no 106 ; réédition, Paris, Garnier, Les Classiques de l'énigme, 1981
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Le Mystère romain, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 14, 1948
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Le Mystère du théâtre romain dans Chronique de New York et d'ailleurs, Paris, Stock, 1970 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2103, 1986
  • The French Powder Mystery (1930)
    Publié en français sous le titre Le Mystère de l'éléphant, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 108, 1937
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Le Mystère French, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 24, 1950 ; réédition de cette traduction sous le titre Le Mystère de l'éléphant, Paris, J'ai lu no 2534, 1989
  • The Dutch Shoe Mystery (1931)
    Publié en français sous le titre Le Mystère du soulier blanc, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 114, 1937
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Le Mystère du soulier blanc, Paris, Opta, coll. Club du livre policier, 1958 ; réédition, Paris, Garnier, coll. Les Classiques du roman policier, 1979 ; réédition, Paris, J'ai lu no 3349, 1992 ; réédition dans Sept énigmes, Paris, Omnibus, 1993
  • The Greek Coffin Mystery (1932)
    Publié en français sous le titre Deux morts dans un cercueil, Paris, Gallimard, coll. Détective no 25, 1934 ; réédition, Paris, Denoël, coll. Oscar no 24, 1954 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2449, 1988 ; réédition de la même traduction révisée dans Quinze enquêtes, Paris, Omnibus, 1993
  • The Egyptian Cross Mystery (1932)
    Publié en français sous le titre Le Mystère des trois croix, Paris, Nouvelle Revue Critique, L'Empreinte no 40, 1934 ; réédition de la même traduction révisée dans Quinze enquêtes, Paris, Omnibus, 1993
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Le Mystère égyptien, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 17, 1949 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1514, 1983 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 2458, 2001
  • The American Gun Mystery (1933)
    Publié en français sous le titre La Mort à cheval, Paris, Nouvelle Revue Critique, L'Empreinte no 44, 1934 ; réédition, Paris, Garnier, coll. Les Classiques du roman policier, 1980 ; réédition, Paris, J'ai lu no 3130, 1991
  • The Siamese Twin Mystery (1933)
    Publié en français sous le titre Le Mystère des frères siamois, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 61, 1935
    Publié en français dans une traduction tronquée sous le titre L'assassin est dans la maison, Paris, Rouff, coll. La Clé no 49, 1947
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Le Mystère des frères siamois, Paris, Le Livre de poche policier no 1040, 1963 ; réédition, Paris, Beauval/Saint-Clair, coll. Les Grands Maîtres du roman policiers, 1975 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2905, 1990
  • The Chinese Orange Mystery (1934)
    Publié en français sous le titre Le Mystérieux Mr. X, Paris, Nouvelle Revue Critique, L'Empreinte no 65, 1935 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1918, 1985
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Le Mystérieux Mr. X, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier n°38, 1951 ; réédition de la même traduction révisée dans Sept énigmes, Paris, Omnibus, 1989
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre L'Orange de Chine, Paris, J'ai lu police no 39, 1965
  • The Spanish Cape Mystery (1935)
    Publié en français sous le titre Le Mystère de la cape espagnole, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 83, 1935
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Le Mystère espagnol, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 21, 1949 ; réédition, Le Mystère espagnol, Paris, J'ai lu no 3494, 1993
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Le Cap d'Espagne, Paris, J'ai lu police no 74, 1965
  • The Adventures of Ellery Queen (1935), recueil de nouvelles
    Publié en français sous le titre Les Aventures d'Ellery Queen, Paris, Nouvelle Revue Critique, L'Empreinte no 124, 1937 ; réédition, Paris, Néo, coll. Le Miroir obscur no 66, 1983 ; réédition de la même traduction révisée dans Quinze enquêtes, Paris, Omnibus, 1993
  • Halfway House (1936)
    Publié en français sous le titre Le Mystère de l'allumette, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 121, 1937 ; réédition de cette traduction révisée dans Sept énigmes, Paris, Omnibus, 1989
    Publié en français dans une nouvelle traduction sous le titre La Maison à mi-route, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 33, 1951 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1586, 1984
    Publié en français dans une nouvelle traduction sous le titre Une maison dans la nuit, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 2448, 2001
  • The Door Between (1937)
    Publié en français sous le titre Le Mystère du grenier, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 132, 1938 ; réédition de la même traduction sous le titre Le Mystère japonais, Paris, Albin Michel, Le Limier no 27, 1950 ; réédition sous le titre Le Mystère du grenier, Paris, J'ai lu no 1736, 1984 ; réédition sous le même titre, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 2468, 2002
  • The Devil to Pay (1938)
    Publié en français sous le titre Le Mystère de la rapière, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 148, 1938 ; réédition, Paris, J'ai lu no 3184, 1992
  • The Four of Hearts (1938)
    Publié en français sous le titre Le Quatre de cœur, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 173, 1939
    Publié en français dans une nouvelle traduction sous le titre Le Quatre de cœur, Paris, Opta, coll. Club du livre policier, 1967 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1876, 1985 ; réédition de la même traduction révisée dans Quinze enquêtes, Paris, Omnibus, 1993
  • The Dragon's Teeth ou The Virgin Heiresses (1939)
    Publié en français sous le titre Les Dents du dragon, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 1, 1946 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2148, 1987
  • The New Adventures of Ellery Queen (1940), recueil de nouvelles
    Publié en français sous le titre Le Dragon creux, Paris, Nicholson & Watson, coll. La Tour de Londres no 5, 1947 ; réédition en deux volumes sous les titres Le Dragon creux - Les Nouvelles Aventures d'Ellery Queen, vol. 1, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 78, 1984 - et Le Cheval de Troie - Les Nouvelles Aventures d'Ellery Queen, vol. 2, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 80, 1984 ; réédition partielle en trois volumes sous les titres Le Char de Phaéton, Paris, EJL, Librio no 16, 1992 - La Course au trésor, Paris, EJL, Librio no 80, 1995 - La Mort de Don Juan suivi de L'Affaire Carroll, Paris, EJL, Librio no 228, 1998
  • Calamity Town (1942)
    Publié en français sous le titre La Ville maudite, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 6, 1947 ; réédition dans La Chronique de Wrightsville, Stock, 1969 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1445, 1983
  • There Was an Old Woman (1943)
    Publié en français sous le titre Il était une vieille femme, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 12, 1947 ; réédition dans La Chronique de Wrightsville, vol. 1, Stock, 1969 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1489, 1983
  • The Murderer is a Fox (1945)
    Publié en français sous le titre Le Renard et la Digitale, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 19, 1947 ; réédition dans La Chronique de Wrightsville, vol. 1, Stock, 1969 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1613, 1984
  • Ten Days' Wonder (1948)
    Publié en français sous le titre La Décade prodigieuse, Paris, Albin Michel, coll. Le Limier no 31, 1950 ; réédition dans La Chronique de Wrightsville, vol. 1, Stock, 1969 ; réédition, Paris, Stock, 1971 ; réédition, Genève, Édito-Service, coll. Les Chefs-d'œuvre du roman policier, 1972 ; réédition, Paris, Le Livre de poche policier no 3492, 1973 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1646, 1984 ; réédition, Genève, Édito-Service, 1984
  • Cat of Many Tails (1949)
    Publié en français sous le titre Griffes de velours, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 15, 1950 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1675, 1984 ; réédition de la même traduction révisée dans Quinze enquêtes, Paris, Omnibus, 1993
  • Double, Double (1950)
    Publié en français sous le titre Coup double, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 51, 1951 ; réédition dans La Chronique de Wrightsville, vol. 2, Stock, 1969 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1704, 1984
  • The Origin of Evil (1951)
    Publié en français sous le titre L'Arche de Noé, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 91, 1952 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1978, 1986 ; réédition de la même traduction révisée dans Sept énigmes, Paris, Omnibus, 1989
  • The King is Dead (1952)
    Publié en français sous le titre Le roi est mort, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 132, 1953 ; réédition dans La Chronique de Wrightsville, vol. 2, Stock, 1969 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1766, 1985
  • The Scarlet Letters (1953)
    Publié en français sous le titre Lettres sans réponse, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 161, 1957 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2322, 1988 ; réédition de la même traduction révisée dans Sept Énigmes, Paris, Omnibus, 1989
  • Inspector Queen's Own Case (1956)
    Publié en français sous le titre Le Cas de l'inspecteur Queen, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 336, 1957 ; réédition Paris, Presses-Pocket no 1108, 1974 ; réédition, Paris, J'ai lu no 3023, 1991 ; réédition de la même traduction révisée dans Sept énigmes, Paris, Omnibus, 1989
  • The Finishing Stroke (1958)
    Publié en français sous le titre Le Mot de la fin, Paris, Éditions de Trévise, coll. Le Cachet no 1, 1960 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1797, 1985
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre L'A.B.C. du crime dans Chronique de New York et d'ailleurs, Paris, Stock, 1970
  • The Player on The Other Side (1963), roman apocryphe, attribué à Theodore Sturgeon
    Publié en français sous le titre L'Adversaire, Paris, PAC, coll. Red Label no 11, 1978 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2690, 1989
  • And on the Eighth Day... (1964), roman apocryphe, attribué à Avram Davidson
    Publié en français sous le titre Et le huitième jour..., Paris, PAC, coll. Red Label no 9, 1978 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1560, 1983 ; réédition dans Sept énigmes, Paris, Omnibus, 1989
  • The Fourth Side of The Triangle (1965), roman apocryphe, attribué à Avram Davidson
    Publié en français sous le titre Les Quatre Côtés du triangle, Paris, J'ai lu no 2276, 1987
  • A Study in Terror (1966), roman apocryphe, attribué à Paul W. Fairman
    Publié en français sous le titre Sherlock Holmes contre Jack l'Éventreur, Paris, Stock, 1968 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2607, 1989 ; réédition dans Quinze enquêtes, Paris, Omnibus, 1993
  • Face to Face (1967)
    Publié en français sous le titre Face à face, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère 2e série no 73, 1968 ; réédition, Paris, Presses Pocket no 1179, 1974 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2779, 1990 ; réédition dans Quinze enquêtes, Paris, Omnibus, 1993
  • The House of Brass (1968)
    Publié en français sous le titre La Maison aux étrangers, Paris, J'ai lu no 2192, 1987
  • The Last Woman in His Life (1970)
    Publié en français sous le titre La Dernière Femme de sa vie, Paris, J'ai lu no 2052, 1986
  • A Fine and Private Place (1971)
    Publié en français sous le titre Un bel endroit privé, Paris, J'ai lu no 1811, 1985

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • The Glass Village (1954)
    Publié en français sous le titre Le Village de verre, Paris, Presses de la Cité, coll. Un mystère no 212, 1955 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2404, 1988 ; réédition dans Sept énigmes, Paris, Omnibus, 1989
  • Cop Out (1969)
    Publié en français sous le titre Fric frac flic, Paris, Presses de la Cité, Un mystère, 3e série, no 105, 1970

Romans apocryphes[modifier | modifier le code]

  • Dead Man's Tale (1961), attribué à Stephen Marlowe
    Publié en français sous le titre Tchèques aux échecs, Paris, Presses Internationales, coll. Inter-espions no 50, 1963
  • Blow Hot, Blow Cold (1964), attribué à Fletcher Flora
    Publié en français sous le titre Chauds les glaçons, Paris, Presses de la Cité, Un mystère 2e série no 52, 1967
  • A Room Die In (1965), attribué à Jack Vance
    Publié en français sous le titre Une pièce pour mourir, Paris, Presses de la Cité, Un mystère 2e série no 36, 1967
  • The Killer Touch (1965), attribué à Charles Runyon
    Publié en français sous le titre Tribulations flicaresques, Paris, Gallimard, Série noire no 1090, 1966
  • Shoot the Scene (1966), attribué à Richard Deming
    Publié en français sous le titre Du monde au balcon, Paris, Presses de la Cité, Un mystère 3e série no 1, 1969
  • Losers, Weepers (1966), attribué à Richard Deming
    Publié en français sous le titre Le Malheur des autres, Paris, Presses de la Cité, Un mystère 2e série no 65, 1967
  • Kiss and Kill (1969), attribué à Charles Runyon
    Publié en français sous le titre Casse-tête aztèque, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 148, 1971

Romans signés Barnaby Ross[modifier | modifier le code]

  • The Tragedy of X (1932)
    Publié en français sous le titre La Tragédie de X, Paris, Gallimard, coll. Détective no 21, 1934 ; réédition sous la signature Ellery Queen, Paris, Denoël, coll. Oscar no 26, 1954
  • The Tragedy of Y (1932)
    Publié en français sous le titre La Tragédie d'Y, Paris, Gallimard, coll. Détective no 36, 1935
  • The Tragedy of Z (1933)
    Publié en français sous le titre La Tragédie de Z, Paris, Gallimard, coll. Détective no 29, 1935
  • Drury Lane's Last Case (1933)
    Publié en français sous le titre La Dernière Affaire de Drury Lane, Paris, Gallimard, coll. Détective no 44, 1935

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Calendar of Crime (1952)
    Publié en français sous le titre Calendrier du crime, Paris, Presses de la Cité, coll. Un Mystère no 110, 1952 ; réédition, Paris, J'ai lu no 4445, 1997
  • QBI Queen's Bureau of Investigation (1955)
    Publié en français sous le titre Bureau de recherches, Paris, Presses de la Cité, coll. Un Mystère no 242, 1955
  • Queen's Full (1966)
  • QED Queen's Experiments in Detection (1968)
  • The Best Of Ellery Queen (1985), anthologie
  • The Adventure of the Murdered Moths and Other Radio Mysteries {2005}

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • The Perfect Crime (1942), novélisation d'un scénario

Adaptations[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]