Patrick Quentin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Patrick Quentin

Nom de naissance Richard Wilson Webb et
Hugh Callingham Wheeler
Autres noms Quentin Patrick, Q Patrick, Jonathan Stagge
Activités Romancier
Naissance Wheeler: 19 mars 1912
Hampstead, North London, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès Wheeler: 26 juillet 1987 (à 75 ans)
Monterey, Massachusetts (en), Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier
Distinctions Grand prix de littérature policière, 1949

Œuvres principales

  • Série des Peter (et Iris) Duluth (1936-1954)

Patrick Quentin est le pseudonyme du duo d'auteurs américains de roman policier formé par Richard Wilson Webb (août 1901 - décembre 1965) et Hugh Callingham Wheeler (Hampstead, North London, 19 mars 1912 - Monterey, Massachusetts (en), 26 juillet 1987). Ces auteurs utilisent également les pseudonymes Quentin Patrick, Q. Patrick et Jonathan Stagge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Webb, qui avait précédemment employé en duo avec d'autres écrivains le nom de plume Quentin Patrick ou Q. Patrick en Angleterre, émigre aux États-Unis en 1926.

Après quelques romans, il forme un nouveau duo avec l'anglais Hugh Wheeler. Leur fructueuse collaboration produit des récits d'énigme si singuliers par leur ton léger et leur psychologie fouillée que l'éditeur souhaite employer un pseudonyme inédit qui les démarquerait de la production antérieure. Ainsi naît Patrick Quentin.

Les premiers romans signés Patrick Quentin, dont les titres commencent par le mot Puzzle, ont pour héros Peter et Iris Duluth, un couple marié de détectives amateurs qui parvient à démasquer les coupables dans une demi-douzaine de whodunits. Après le divorce des Duluth, Peter poursuit ses fonctions de limier seul ou en compagnie d'un autre personnage récurrent de Patrick Quentin, l'inspecteur Trant, ce dernier officiant seul dans une autre demi-douzaine de romans.

En parallèle à la série des Duluth, le duo Wheeler-Webb publie sous le pseudonyme de Jonathan Stagge la série des aventures policières du docteur Hugh Westlake et de sa fille Dawn.

Webb et Wheeler, tous deux naturalisés américains en 1942, écriront en outre quelques romans sous le pseudonyme Q Patrick. À la mort de Webb en 1966, Hugh Wheeler poursuit seul la carrière de Patrick Quentin. Il s'intéresse aussi à l'adaptation cinématographique et à l'écriture de livret pour des comédies musicales, dont A Little Night Music (1973), musique de Stephen Sondheim, d'après le film Sourires d'une nuit d'été de Ingmar Bergman, Candide, musique de Leonard Bernstein, d'après le conte éponyme de Voltaire, et Sweeney Todd, musique de Stephen Sondheim, d'après une pièce homonyme de Christopher Bond (en). Pour chacun de ces trois livrets, Wheeler reçoit un New York Drama Critics' Circle Award et, pour les deux mis en musique par Sondheim, des Tony.

Pas moins de cinq romans de Patrick Quentin ont été portés à l'écran, notamment, en 1954, La Veuve noire par Nunnally Johnson avec Van Heflin et Gene Tierney dans le rôle des Duluth, rebaptisés ici Peter et Iris Denver.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Peter et Iris Duluth signée Patrick Quentin[modifier | modifier le code]

  • A Puzzle for Fools (1936)
    Publié en français sous le titre Puzzle pour fous, Paris, Intercontinentale d'éditions, coll. Le Roman de minuit, 1946 ; réédition, Paris, Opta, 1964 ; réédition, Paris, Club du livre policier, coll. Les Classiques du roman policier, 1964 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 112, 1970 ; réédition Paris, Le Cercle européen du livre, 1974 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1994, 1986 ; réédition dans Puzzles, Paris, Omnibus, 1990
  • Puzzle for Players (1938)
    Publié en français sous le titre Puzzle pour acteurs, Paris, Intercontinentale d'éditions, coll. Le Roman de minuit, 1946 ; réédition, Paris, Opta, 1964 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 116, 1971 ; réédition, Paris, Le Cercle européen du livre, 1974 ; réédition, Paris, J'ai lu no 2260, 1987 ; réédition dans Puzzles, Paris, Omnibus, 1990
  • Puzzle for Puppets (1944)
    Publié en français sous le titre Puzzle pour marionnettes, Paris, Intercontinentale d'éditions, coll. Le Roman de minuit, 1946 ; réédition, Paris, Club du livre policier, 1965 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e sérieno 121, 1971 ; réédition, Paris, Le Cercle européen du livre, 1974 ; réédition dans Puzzles, Paris, Omnibus, 1990
  • Puzzle for Wantons (1945) (ou Slay the Loose Ladies)
    Publié en français sous le titre Puzzle à Reno, Paris, Presses de la Cité, 1947 ; réédition, Paris, Club du livre policier, 1965 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 140, 1971 ; réédition dans Puzzles, Paris, Omnibus, 1990
  • Puzzle for Fiends (1946) (ou Love Is a Deadly Weapon)
    Publié en français sous le titre Puzzle pour démons, Paris, Presses de la Cité, 1947 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 158, 1971 ; réédition dans Puzzles, Paris, Omnibus, 1990
  • Puzzle for Pilgrims (1947) (ou The Fate of the Immodest Blonde)
    Publié en français sous le titre Puzzle au Mexique, Paris, Presses de la Cité, 1948 ; réédition, Paris, Christian Bourgois, coll. P.J. bis, 1971 ; réédition, Paris, Famot, coll. Les Chefs-d'oeuvre du roman policier, 1976 ; réédition, Paris, France-Loisirs, 1978 ; réédition dans Puzzles, Paris, Omnibus, 1990
  • Run to Death (1948)
    Publié en français sous le titre Puzzle de mort, Paris, Presses de la Cité, 1949 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 23, 1950 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 149, 1971 ; réédition dans Puzzles, Paris, Omnibus, 1990

Série Inspecteur Timothy Grant[modifier | modifier le code]

  • Death for Dear Clara (1937) - signé Quentin Patrick
    Publié en français sous le titre La Mort de Clara, Paris, Rouff, coll. La Clé no 32, 1940
  • The File on Claudia Cragge (1938) - signé Quentin Patrick
  • Death and the Maiden (1939) - signé Quentin Patrick en anglais
    Signé Patrick Quentin et publié en français sous le titre Lettre exprès pour Miss Grace, Genève, Ditis, Détective-Club (Suisse) no 27, 1947 ; réédition, Paris, Ditis, Détective-Club (France) no 72, 1953 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1860, 1986
  • Black Widow (1952 (ou Fatal Woman), avec un apparition de Peter Duluth
    Publié en français sous le titre Araignée, ma mie, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 120, 1953; réédition, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 129, 1971 ; réédition de la même traduction sous le titre La Veuve noire, Paris, Christian Bourgois, coll. Série B, 1982 ; réédition, Paris, France Loisirs, 1982 ; réédition, Paris, J'ai lu no 1719, 1984
  • My Son, the Murderer (1954) (ou The Wife of Ronald Sheldon), avec la présence de Peter Duluth
    Publié en français sous le titre C'est ma faute, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 208, 1955 ; réédition, Paris, Presses Pocket no 1147, 1974 ; réédition, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 71, 1983 ; réédition dans Puzzles, Paris, Omnibus, 1990
  • The Man with Two Wives (1955)
    Publié en français sous le titre La Vérité du mensonge, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 255, 1956 ; Paris, Presses Pocket no 1083, 1974 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque no 2140, 1993
  • Shadow of Guilt (1959)
    Publié en français sous le titre L'Homme à femmes, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 510, 1959 ; Paris, Presse Pocket no 1537, 1975
  • Family Skeletons (1965)
    Publié en français sous le titre Linge sale en famille, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 764, 1966

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • The Follower (1950)
    Publié en français sous le titre Cherchez la femme, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 41, 1950 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, coll. Les Classiques du roman policier no 18, 1980
  • The Man in the Net (1956)
    Publié en français sous le titre La Dent du piège, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 346, 1957 ; réédition, Paris, Presses de la Cité, coll. Les Classiques du roman policier no 1, 1979
  • Suspicious Circumstances (1957)
    Publié en français sous le titre Meurtres sous contrat, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 437, 1959 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 2199, 1994
  • The Green-Eyed Monster (1960)
    Publié en français sous le titre Belle et bien morte, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 546, 1960 ; Paris, Presse Pocket no 1257, 1976

Série Dr Westlake signée Jonathan Stagge[modifier | modifier le code]

  • Murder Gone to Earth (1936) (ou The Dogs Do Bark)
    Publié en français sous le titre Chasse à courre, Paris, Nicholson et Watson, coll. La Tour de Londres no 30, 1949
  • Murder or Mercy? (1937) (ou Murder by Prescription)
    Publié en français sous le titre Morphine à discrétion, Genève, Ditis, Détective-club (Suisse) no 67, 1950 ; réédition, Paris, Ditis, Détective-club (France) no 36, 1951 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1771, 1985
  • The Stars Spell Death (1939) (ou Murder in the Stars)
    Publié en français sous le titre Du sang sur les étoiles, Genève, Ditis, Détective-club (Suisse) no 22, 1946 ; réédition, Paris, Ditis, Détective-club (France) no 9, 1946 ; réédition, J'ai lu policier no 14, 1964 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1789, 1985
  • Turn of the Table (1940) (ou Funeral for Five)
    Publié en français sous le titre La table a tourné, Paris, Cael-Delmas, coll. Trois léopards no 6, 1948
  • The Yellow Taxi (1942) (ou Call a Hearse)
    Publié en français sous le titre Le Taxi jaune, Genève, Ditis, Détective-club (Suisse) no 30, 1947 ; réédition, Paris, Ditis, Détective-club (France) no 95, 1954 ; réédition, Paris, Ditis, La Chouette no 147, 1960 ; réédition, J'ai lu policier no 45, 1966 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1818, 1986
  • The Scarlet Circle (1943) (ou Light from a Lantern)
    Publié en français sous le titre Le Cercle écarlate, Genève, Ditis, Détective-club (Suisse) no 47, 1949 ; réédition, Paris, Ditis, Détective-club (France) no 16, 1949
  • Death, My Darling Daughters (1945) (ou Death and the Dear Girls)
    Publié en français sous le titre La Mort et les chères petites, Genève, Ditis, Détective-club (Suisse) no 25, 1947 ; réédition, Paris, Ditis, Détective-club (France) no 76, 1954 ; réédition, J'ai lu policier no 61, 1967 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1809, 1985
  • Death's Old Sweet Song (1946)
    Publié en français sous le titre Chansonnette funèbre, Genève, Ditis, Détective-club (Suisse) no 36, 1948 ; réédition, Paris, Ditis, La Chouette no 124, 1959 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1736, 1984
  • The Three Fears (1949)
    Publié en français sous le titre Pas de pitié pour la divine Daphné, Genève, Ditis, Détective-club (Suisse) no 55, 1947 ; réédition, Paris, Ditis, Détective-club (France) no 36, 1951
    Publié en français dans une nouvelle traduction sous le titre Pas de pitié pour la divine Daphné, Paris, J'ai lu policier no 84, 1969, réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1833, 1986

Romans signés Q. Patrick ou Quentin Patrick[modifier | modifier le code]

Note : À partir des années 1980, les éditeurs français n'emploient plus que la signature Patrick Quentin pour coiffer les titres signés Q. Patrick ou Quentin Patrick.
  • Cottage Sinister (1931)
  • Murder at the Women's City Club (1932) (ou Death in the Dovecote)
    Signé Patrick Quentin et publié en français sous le titre Assassin pour dames seules, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 26, 1950 ; réédition, Paris, Famot, coll. Les Chefs-d'oeuvre du roman policier, 1973
  • Murder at the 'Varsity (1933) (ou Murder at Cambridge)
    Publié en français sous le titre Un meurtre à l'université, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 166, 1934 ; réédition signée Patrick Quentin, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Club des Masques no 14, 1966 ; réédition signée Patrick Quentin sous le titre Meurtre à l'université, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 166, 1984
  • S.S. Murder (1933)
    Publié en français sous le titre L'assassin est à bord, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 251, 1938 ; réédition signée Patrick Quentin, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Club des Masques no 129, 1971 ; réimpression signée Patrick Quentin, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 251, 1984
  • The Grindle Nightmare (1935) (ou Darker Grows the Valley)
    Publié en français sous le titre Terreur dans la vallée, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 205, 1936
  • Death Goes to School (1936)
    Publié en français sous le titre La mort fait l'appel, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 160, 1939 ; réédition signée Patrick Quentin, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1947, 1989
  • The File on Fenton and Farr (1938)
  • Return to the Scene (1941) (ou Death in Bermuda)
    Signé Patrick Quentin et publié en français sous le titre Les Trois Parques, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 29, 1950
  • Danger Next Door (1952)

Roman signé Hugh Wheeler[modifier | modifier le code]

  • The Crippled Muse (1951)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Nouvelles de la série Peter et Iris Duluth[modifier | modifier le code]

  • Death and the Rising Star (1957)
    Publié en français sous le titre Puzzle pour fans, Paris, Presses de la Cité, Mystère 3e série no 173, 1972 ; réédition, Paris Presses de la Cité, Punch no 13, 1973
Regroupe trois des quatre nouvelles de la série :
Puzzle pour skieurs (Death rides the Ski-tow, 1941) ;
Puzzle pour Poppy (Puzzle for Poppy, 1946) ;
Puzzle pour Fans (Death and the Rising Star, 1957).
La nouvelle Murder with Flowers (1941) a été traduite sous le titre La Rose blanche et la rose rouge, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 45, novembre 1958.

Autres nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Jack of Diamonds (1936)
    Publié en français sous le titre Le Chien de pique, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 13, 1970 ; réédition dans Trio funèbre, Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 169, 1954
  • The Lady Had Nine Lives (1937)
    Publié en français sous le titre La dame avait 9 vies, Paris, Opta, Mystère Magazine no 219, avril 1966
  • Murder on New Year's Eve ou Exit Before Midnight (1937)
    Publié en français et signé Quentin Patrick sous le titre À mort l'an neuf !, Paris, Opta, Mystère Magazine no 48, janvier 1952 ; réédition, Paris, Éditions des Loisirs, Le Yard no 41, juillet 1952 ; réédition signée Patrick Quentin dans À mort l'an neuf !, Paris, NéO, coll. le Miroir obscur no 20, 1981
  • Another Man's Poison (1940)
    Publié en français sous le titre Un crime presque parfait, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 14, août 1971
  • Death Rides the Ski-Tow (1941)
    Publié en français sous le titre Puzzle pour skieurs, Paris, Éditions des Loisirs, Le Yard no 39, mai 1952 ; réédition dans Puzzle pour fans, Paris, Presses de la Cité, Mystère no 173, 1972 ; réédition, Paris Presses de la Cité, Punch no 13, 1973
  • Murder with Flowers (1941)
    Publié en français sous le titre La Rose blanche et la rose rouge, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 45, novembre 1958
  • Portrait of a Murderer (1942)
    Publié en français sous le titre Épitaphe pour un baronnet, Paris, N.M.P.P., Ici Police no 11, 1953 ; réédition dans le recueil homonyme, Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 619, 1962
  • The Last of Mrs. Maybrick (1943)
    Publié en français sous le titre La Fin de Mme Maybrick, dans Meurtres pour de vrai, Paris, Gallimard, Série Noire no 2344, 1994
  • Witness for the Prosecution (1946)
    Publié en français et signé Quentin Patrick sous le titre Témoin à charge, Paris, Opta, Mystère Magazine no 15, mars 1949 ; réédition signée Patrick Quentin dans À mort l'an neuf !, Paris, NéO, coll. le Miroir obscur no 20, 1981
  • Puzzle for Poppy (1946)
    Publié en français sous le titre Une vie de chien, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 3, 1963 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 17, 1973 ; réédition sous le titre Puzzle pour Poppy dans Puzzle pour fans, Paris, Presses de la Cité, Mystère no 173, 1972 ; réédition dans Puzzle pour fans, Paris Presses de la Cité, Punch no 13, 1973
  • The Plaster Cat (1947)
  • White Carnation (1947)
  • This Way Out (1947)
    Publié en français sous le titre La Seule Issue, dans Trio Funèbre, Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 169, 1954
  • Love Comes to Miss Lucy (1947)
    Publié en français sous le titre Miss Lucy rencontre l'amour, Paris, Opta, Mystère Magazine no 33, octobre 1950 ; réédition dans Les Chefs-d'oeuvre du crime, Paris, Planète, 1965 ; réédition dans La Peur dans ses yeux (Frightened Landlady), Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 709, 1964 ; réédition dans À mort l'an neuf !, Paris, NéO, coll. le Miroir obscur no 20, 1981
  • Little Boy Lost (1947)
    Publié en français sous le titre Le Petit Garçon à sa maman, Paris, Opta, Mystère Magazine no 52, mai 1952 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 1, 1961 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 16, 1973 ; réédition dans À mort l'an neuf !, Paris, NéO, coll. le Miroir obscur no 20, 1981 ; réédition dans Enfants rouges, Paris, Julliard, 1990
  • The Corpse in the Closet (1948)
    Publié en français sous le titre Le Cadavre dans le plafond, Paris, Opta, Mystère Magazine no 17, juin 1949 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 19, 1974
  • Farewell Performance (1948)
  • Mother, May I Got Out to Swim? (1948)
    Publié en français sous le titre La Cascade, Paris, Opta, Mystère Magazine no 22, novembre 1949
  • This Will Kill You (1948)
    Publié en français et signé Quentin Patrick sous le titre Une dur à cuire, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 2, 1962
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Qui veut la fin..., dans Épitaphe pour un baronnet, Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 619, 1962 ; réédition dans Histoires sidérantes, Paris, Presses-Pocket no 1821, 1980
  • Thou Lord Seest Me (1949)
    Publié en français et signé Quentin Patrick sous le titre Seigneur, tu me vois, Paris, Opta, Mystère Magazine no 35, décembre 1950 ; réédition signée Patrick Quentin dans Épitaphe pour un baronnet, Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 619, 1962 ; réédition sous la signature Quentin Patrick, mais sous le titre Tu me vois, ô Seigneur..., dans Histoires de paumés, Paris, Pocket no 3229, 1989
  • Murder in One Scene (1949)
  • Girl Overboard (1950)
  • Passport for Murder (1950)
  • Mrs. B.'s Black Sheep (1950)
    Publié en français sous le titre Les Voyages organisés de Mrs Black, Paris, Opta, Mystère Magazine no 242, mars 1968
  • Death on Saturday Night (1950)
  • A Boy's Will (1950)
    Publié en français sous le titre Le Cercle Vicieux, dans Épitaphe pour un baronnet, Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 619, 1962
  • Death Fright (1951)
  • Who Killed the Mermaid? (1951)
    Publié en français sous le titre Qui a tué la sirène ?, dans La Peur dans ses yeux (Frightened Landlady), Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 709, 1964
  • Town Blonde, Country Blonde (1951)
  • All the Way to the Moon (1951)
    Publié en français sous le titre Départ pour Éden, Paris, Opta, Mystère Magazine no 100, mai 1956 ; réédition dans Les Chefs-d'oeuvre du crime, Paris, Planète, 1965 ; réédition dans À mort l'an neuf !, Paris, NéO, coll. le Miroir obscur no 20, 1981
  • This Look Like Murder (1952
  • The Pigeon Woman (1952)
    Publié en français sous le titre La Pigeonne, Paris, Opta, Mystère Magazine no 71, décembre 1953 ; réédition dans Épitaphe pour un baronnet, Paris, Presses de la Cité, Un Mystère no 619, 1962
  • Death on the Riviera (1952)
  • Woman of Ice (1953)
  • The Laughing Man Murders ou The Laughed Man (1953)
    Publié en français sous le titre L'Homme qui riait, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 4, 1964 ; réédition dans À mort l'an neuf !, Paris, NéO, coll. le Miroir obscur no 20, 1981
  • The Hated Woman (1953)
  • The Red Balloon (1953)
  • Combination for Murder (1953)
    Publié en français sous le titre La Longue Agonie, dans Trio Funèbre, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 169, 1954
  • The Glamourous Opening (1954)
  • Death and Canasta (1954)
  • The Predestined (1954)
    Publié en français sous le titre Le Prédestiné, dans La Peur dans ses yeux (Frightened Landlady), Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 709, 1964
  • Death Before Breakfeast (1955)
  • On the Day of the Rose Show (1956)
  • Going, Going, Going! (1956)
  • Murder in the Alps (1957)
  • Death and the Rising Stars (1957)
    Publié en français sous le titre Puzzle pour une starlette, Paris, Opta, Mystère Magazine no 135, avril 1959 ; réédition sous le titre Puzzle pour fans, Paris, Presses de la Cité, Mystère no 173, 1972 ; réédition, Paris Presses de la Cité, Punch no 13, 1973
  • Lioness vs. Panther (1958)
  • Mrs. Appleby's Bear (1961)
    Publié en français sous le titre L'Ours de Mrs. Appleby, dans Épitaphe pour un baronnet, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 619, 1962
  • The Ordeal of Mrs. Snow (1961)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Ordeal of Mrs. Snow (1961)
Note: Deux recueils de nouvelles publiés en France reprennent en grande partie le recueil en langue originale. Il s'agit de:
  • Épitaphe pour un baronnet (Portrait of a Murderer), Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 619, 1962 (6 nouvelles) ;
  • La Peur dans ses yeux (Frightened Landlady), Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 709, 1964 (5 nouvelles).
Note : Les deux recueils suivants, publiés en France seulement, regroupent respectivement trois et sept nouvelles éparses.
  • Trio funèbre, Paris, Presses de la Cité, Un mystère no 169, 1954 ;
  • À mort l'an neuf !, Paris, NéO, coll. Le Miroir obscur no 20, 1981.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]