Caleb Carr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carr.

Caleb Carr

Naissance 2 août 1955 (59 ans)
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • L'Aliéniste

Caleb Carr, né le 2 août 1955) à New York, est un romancier, scénariste et un historien militaire américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à New York, il passe une enfance assez mouvementé dans le quartier de Greenwich Village. Son père, Lucien Carr, qui a été président de l’agence de presse UPI (United Press International) et est une figure de la Beat Generation, un mouvement littéraire et artistique américain des années 1950, écope de « écope de deux ans pour avoir poignardé un soupirant homosexuel »[1]. Il avait auparavant eu des amis de passage, tels Allen Ginsberg et William Burroughs, mais le jeune Caleb Carr ne se reconnaît « aucune sympathie pour les idées professées par la Beat Generation »[2]. Après le divorce de ses parent, il se passionne pour l'histoire militaire.

Il entreprend des études supérieures au Kenyon College, dans l'État de l'Ohio, puis entre à l'Université de New York, où il obtient un diplôme en histoire.

En littérature, il publie son premier roman, intitulé Casing the Promised Land, en 1979. Il est notamment l'auteur d'une biographie Le Diable blanc (The Devil Soldier, 1992) et des romans L'Ange des ténèbres (The Angel of Darkness, 1997) et Le Tueur de temps (Killing Time, 2000) et avant eux de L'Aliéniste (The Alienist, 1996), roman pour lequel il reçoit le Grand prix de littérature policière et le Prix Mystère de la critique. Dans le roman policier historique Le Secrétaire italien (The Italian Secretary, 2005), il met en scène le personnage de Sherlock Holmes qui vient en aide à la reine Victoria pour résoudre une affaire criminelle aux complexes ramifications historiques.

Il habite actuellement dans l'État de New York, dans une propriété fermière nommée “Misery Mountain”, dans la ville de Berlin du comté de Rensselaer, située à une centaine de kilomètres au nord de la ville de New York.

En 2004 et 2005, il participe à la conception en tant que scénariste à deux préquelles au film L'Exorciste (The Exorcist) : L'Exorciste : Au commencement (Exorcist: The Beginning) et Dominion: Prequel to the Exorcist.

Il s’est présenté en tant que candidat démocrate dans le comté de Rensselaer en 2005, mais il a été largement battu.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il enseigne pendant trois semestres l'histoire militaire au Bard College en tant que professeur invité. Il est aussi un ami proche et le confident de l'historien James Chace, décédé en 2004, avec qui il collabore à l'écriture de l'ouvrage America Invulnerable: The Quest for Absolute Security from 1812 to Star Wars (1988).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Autres publications[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Mesplède, Dictionnaire des littératures policières, vol. 1, p. 367.
  2. Claude Mesplède, Dictionnaire des littératures policières, vol. 1, p. 367.

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Caleb Carr sur l’Internet Movie Database