Les Griffin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Family Guy)
Aller à : navigation, rechercher
En cours de production. Les Griffin
Logo français de la série.
Logo français de la série.

Titre original Family Guy
Genre Série d'animation
Sitcom, humour noir, satire
Création Seth MacFarlane
Développement Seth MacFarlane
David Zuckerman
Musique Walter Murphy
Ron Jones
Thème du générique Walter Murphy
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais
Nombre de saisons 13
Nombre d’émissions 232 (liste)
Programme similaire American Dad!
The Cleveland Show
Production
Durée 20–23 minutes
Format d’image 480i (SDTV) (1999–2003, 2005–2010)
720p (16:9 HDTV) (depuis 2010)
Production Shannon Smith
Julius Sharpe
Kara Vallow
Production exécutive Producteur exécutif
David A. Goodman
Chris Sheridan
Danny Smith
Mark Hentemann
Steve Callaghan

Producteurs coexécutifs

Alec Sulkin
Wellesley Wild
Brian Scully

Producteurs coexécutifs

John Walts
Rick Mackenzie
Mike Elias
Société de production 20th Century Fox Television
Diffusion
Diffusion Fox
Adult Swim (épisode 50)
BBC Three (épisode 147)
Lieu de première diffusion FOX
Date de première diffusion Diffusion originale
31 janvier 199914 février 2002

Revirement
Depuis le 1er mai 2005
Statut En production
Site web www.familyguy.com

Les Griffin (version originale : Family Guy) est une série télévisée d'animation américaine créée par Seth MacFarlane, produite par 20th century Fox television, et diffusée depuis le 31 janvier 1999 sur la chaine télévisée FOX aux États-Unis. La série comporte un total de 13 saisons. La famille Griffin est originellement conçue par MacFarlane pendant le développement de deux courts-métrages d'animation intitulés The Life of Larry et Larry & Steve.

Les Griffin sont nommés pour 12 Primetime Emmy Awards et 11 Annie Awards, et en gagnent trois chacun. La série est également nommée au Prix Bobine d'Or, n'en gagnant qu'un seul. En 2009, la série est nommée au 61e cérémonie des Primetime Emmy Awards, la première fois qu'une série d'animation est nommée depuis Les Pierrafeu en 1961. Les Griffin ont également été critiqués, y compris pour ses similitudes avec Les Simpson. En 2013, TV Guide classe la série à la neuvième place des meilleures séries d'animation de tous les temps[1].

Un bon nombre de produits dérivés est commercialisé, incluant notamment L'Incroyable histoire de Stewie Griffin - Le Bébé maléfique se met à nu dérivé de la série d'animation pour la première fois diffusé en 2005 aux États-Unis. Une série dérivée, The Cleveland Show, dont le personnage principal est Cleveland Brown, est initialement diffusée aux États-Unis du 27 septembre 2009 au 19 mai 2013.

Le premier épisode de la saison treize s'agit d'un cross-over de 45 minutes entre les Griffin et les Simpson.

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des personnages des Griffin.

La série se centre sur les aventures de la famille de Peter, un col bleu bedonnant. Peter est un individu américain et catholique d'origines irlandaises s'exprimant, dans la version originale, avec un accent de Rhode Island et du Massachusetts[2]. Son épouse Lois, est mère au foyer et professeure de piano, membre d'une famille aisée, les Pewterschmidt, s'exprimant, dans la version originale, avec un accent de Nouvelle-Angleterre[3]. Peter et Lois sont parents de trois enfants : Meg, leur fille adolescente, socialement rejetée à l'école, et constamment ridiculisée ou ignorée par sa famille ; Chris, leur fils adolescent, en surpoids, mentalement instable et similaire à son père en plus jeune sous certains aspects ; et Stewie, leur bébé diabolique à l'orientation sexuelle ambigüe s'exprimant d'une manière atypique comme un adulte. À leurs côtés Brian, le chien domestique, grandement anthropomorphe, adepte au Martini, et capable de dialoguer comme un humain, bien qu'il soit considéré comme un animal domestique sous certains aspects[4].

De nombreux autres personnages secondaires apparaissent aux côtés des Griffin dans la série. Ils incluent leurs voisins : l'aviateur hypersexuel Glenn Quagmire ; l'afro-américain Cleveland Brown et son épouse Loretta ; l'agent de police paraplégique Joe Swanson, son épouse Bonnie et leur petite fille Susie ; le pharmacien névrosé Mort Goldman, son épouse Muriel, et leur fils Neil ; et le vieil éphébophile Herbert. Les présentateurs Tom Tucker et Diane Simmons, la reporter asiatique Tricia Takanawa, et le météorologue Ollie Williams apparaissent également fréquemment dans la série. Les acteurs Adam West et James Woods font leurs propres apparitions dans la série.

Origines[modifier | modifier le code]

Seth MacFarlane conçoit initialement Les Griffin en 1995 pendant ses études d'animation à l'École de design de Rhode Island (RISD)[5]. À cette période, il crée une thèse cinématographique intitulée The Life of Larry[5], soumise par son professeur du RISD à Hanna-Barbera. MacFarlane est engagée par la société[6]. En 1996, MacFarlane crée une suite de The Life of Larry intitulée Larry & Steve, présentant un personnage et senior Larry et un chien à l'intelligence supérieure, Steve ; le court-métrage est diffusé en 1997 dans l'émission World Premiere Toons sur la chaîne Cartoon Network[5].

Les exécutifs de la Fox s'intéressent aux courts-métrages Larry et engagent MacFarlane pour la création d'une série intitulée Les Griffin, inspirée de ces personnages[7]. La Fox propose à MacFarlane la création d'un court-métrage complet de 15 minutes, ainsi qu'un budget de 50 000 $[8]. Plusieurs aspects des Griffin sont tirés des courts-métrages Larry[9]. En travaillant sur la série, les personnages de Larry et son chien Steve évoluent lentement en Peter et Brian[7],[10]. MacFarlane explique que la différence entre The Life of Larry et Les Griffin est que « Life of Larry a été montrée pour la première fois dans un dortoir tandis que Les Griffin a été diffusée après le Super Bowl[9]. » Après la diffusion du pilote, la série est autorisée pour une continuité. MacFarlane s'inspire de plusieurs sitcoms comme Les Simpson et All in the Family[11]. Les premiers croquis ont été dessinés dans les années 1980 pendant des cartoons que MacFarlane regardait étant petit, comme The Fonz and the Happy Days Gang et Rubik, the Amazing Cube[12].

La famille Griffin apparaît pour la première fois sur un projet de démonstration de MacFarlane adressée à la Fox le 15 mai 1998[13]. La série Les Griffin devait originellement être lancée sous forme de courts-métrages pour MADtv, mais ne l'est pas faute de budget convenable. MacFarlane note qu'il cherchait alors à le diffuser sur Fox, pensant qu'il s'agirait de la chaine idéale pour une diffusion en primetime[11]. Les Griffin est alors programmée la même année sur Fox en même temps que Les Rois du Texas, mais la diffusion de l'émission reste en suspend, tandis que la série Les Rois du Texas se popularise[11]. Fox commande 13 épisodes des Griffin après une démonstration impressionnante de MacFarlane[14].

Production[modifier | modifier le code]

Producteurs exécutifs[modifier | modifier le code]

À la suite du lancement de la série, MacFarlane en devient producteur exécutif pendant toute sa durée, et en est également consultant créatif. Les premiers producteurs exécutifs de la série incluent David Zuckerman[15], Lolee Aries, David Pritchard, et Mike Wolf[16]. Les Griffin recense un bon nombre de producteurs exécutifs depuis son lancement, dont Daniel Palladino, Kara Vallow, et Danny Smith. David A. Goodman se joint à l'émission comme producteur coexécutif dans la troisième saison, et en devient finalement producteur exécutif[17]. Alex Borstein, qui prête sa voix au personnage de Lois Griffin, devient également productrice exécutive et superviseure des quatrième et cinquième saisons[18]. Le show runner est également indispensable à la direction d'une saison entière de la série[19].

Écriture[modifier | modifier le code]

Matt Weitzman (à gauche), ancien scénariste de la série, et Mike Barker (à droite), ancien producteur et scénariste de la série.

La première équipe de scénaristes inclut Chris Sheridan[20], Danny Smith, Gary Janetti, Ricky Blitt, Neil Goldman, Garrett Donovan, Matt Weitzman, et Mike Barker. Le procédé d'écriture pour Les Griffin démarre généralement avec 14 scénaristes qui s'occupent chacun à leur tour du script ; une fois le script terminé, d'autres scénaristes se chargent de sa lecture. Ces scripts impliquent généralement des scènes de gags courts. Ces gags sont écrits par MacFarlane et le reste de l'équipe. MacFarlane explique qu'il faut approximativement 10 mois pour produire un épisode du fait que la série est dessinée à la main. De ce fait, la série parodie rarement ce qui tient de l'actualité[21]. L'écriture initiale ne ciblait pas une série d'animation ; et la majeure partie provient de sitcoms live-action[11].

MacFarlane explique être fan des séries radios des années 1930 et 1940, en particulier de l'anthologie Suspense , qui l'a mené à attribuer des titres d'épisode comme Pour qui sonne le gras (Death Has a Shadow) et Le vice et la verrue (Mind Over Murder). MacFarlane explique que l'équipe a abandonné cette idée du fait que les nouveaux épisodes auraient été difficiles à identifier[22]. Pour les quelques premiers mois de production, les scénaristes partageaient qu'un seul bureau, qui leur était prêté par l'équipe de production de la série Les Rois du Texas[22].

Avec 18 épisodes, Steve Callaghan est le scénariste le plus prolifique de l'équipe les Griffin. La plupart des anciens scénaristes ont quitté la série afin de participer au scénario d'autres séries à succès. Neil Goldman et Garrett Donovan ont écrits 13 épisodes pour la sitcom diffusée sur NBC, Scrubs, pendant leur huitième année sur la série[23]. Mike Barker et Matt Weitzman quittent la série puis se chargent du scénario pour American Dad! duquel MacFarlane en est co-créateur[24],[25]. Le 4 novembre 2013, Barker quitte American Dad! après 10 saisons comme producteur et showrunner de la série[26].

Lors de la grève de la Writers Guild of America entre 2007 et 2008, la production officielle est arrêtée en décembre 2007. Fox continue la production des épisodes sans accord définitif de MacFarlane, qu'il a d'ailleurs qualifié selon ses termes d'« immense coup de pute » dans une interview avec Variety. MacFarlane refusant de travailler sur la série, son contrat avec la Fox le contraint à s'investir sur chaque épisode produite par la chaîne[27]. La production reprend officiellement après la fin de la grève, accompagnée d'une nouvelle diffusion le 17 février 2008[28]. Selon MacFarlane, en 2009, il faut $ 2 millions pour créer un épisode des Griffin[29]

Débuts et inactivité[modifier | modifier le code]

La série est officiellement diffusée après le Super Bowl XXXIII sur la chaîne Fox le 31 janvier 1999 avec l'épisode Pour qui sonne le gras (Death Has a Shadow). La série attire 22 millions de téléspectateurs, et génère immédiatement un mauvais accueil du fait de son contenu explicite[30]. La série revient le 11 avril 1999, avec Je n'ai jamais rencontré l'homme mort. Les Griffin parvient à générer un audience suffisante à 20 h 30 sur la Fox le dimanche, entre Les Simpson et X-Files : Aux frontières du réel[14]. À la fin de sa première saison, la série est classée 33e sur l'Échelle de Nielsen, avec 12,8 millions de téléspectateurs[31]. La série est de nouveau lancée sur un différent horaire, le jeu à 21 h le 23 septembre 1999. Les Griffin est rapidement dépassée en matière d'audience, et enterrée par la série Frasier diffusée sur NBC[14]. Fox retire Les Griffin de sa grille d'horaire permanente, et la lance d'une manière irrégulière. La série revient le 7 mars 2000 à 20 h 30 le mardi, mais elle est constamment dépassée en matière d'audience par le jeu télévisé Who Wants to Be a Millionaire, arrivant à la 114e place sur l'Échelle de Nielsen avec 6,320 millions de téléspectateurs[32]. La Fox annonce l'annulation de la série en 2000, à la fin de sa seconde saison[33]. Cependant, la chaîne annonce à la dernière minute, le 24 juillet 2000, son intention de commander 13 nouveaux épisodes des Griffin pour une troisième saison[30].

La série revient le 8 novembre 2001, encore une fois à une heure de grande écoute : le jeudi soir à 20 h ET. La série lutte alors, en matière d'audience, contre le jeu télévisé Survivor et la série Friends (cette situation est citée dans L'Incroyable Histoire de Stewie Griffin[34].) Pendant la diffusion des deuxième et troisième saisons, la Fox décale constamment les heures de diffusion de la série, et les chiffres d'audience en patissent par conséquence[35]. Le 15 mai 2002, Les Griffin n'est plus en diffusion[14]. La Fox annonce peu après la fin de la série[36].

Succès culturel et revirement[modifier | modifier le code]

La Fox tente difficilement de vendre les droits de la série ; Cartoon Network aurait finalement acquis les droit « ...pour presque rien », selon le président de 20th Century Fox Television[37]. La série Les Griffin est rediffusée sur Adult Swim le 20 avril 2003, et devient immédiatement une série à succès, augmentant même son audience jusqu'à 239 %[14],[38]. les deux premières saisons sont commercialisées en intégralité en DVD en parallèle à sa diffusion sur Adult Swim, et la série en devient un phénomène culte, qui se vend à 400 000 exemplaires en l'espace d'un mois[14]. Les ventes du coffret DVD atteignent 2,2 millions d'exemplaires[39] ; il devient le meilleur DVD rentable d'une série télévisée en 2003[40], et le second meilleur DVD rentable d'une série télévisée, après la première saison de la série Chappelle's Show diffusée sur Comedy Central[41]. La popularité de la série en DVD et de sa rediffusion intéresse la Fox[42]. Le 20 mai 2004, la Fox commande 35 nouveaux épisodes des Griffin, marquant le premier revirement d'une série télévisée grâce aux ventes de DVD[41],[43].

Sueurs tièdes (North by North Quahog), diffusé le 1er mai 2005, est le premier épisode à être diffusé après une longue accalmie. Il est écrit par MacFarlane et réalisé par Peter Shin[44]. MacFarlane pensait que ces trois années d'inactivité seraient bénéfique à la série, et explique qu'après trois saisons, « on voit beaucoup de blagues sur le sexe et sur les incapacités sexuelles, et les signes d'une équipe de production épuisée[45]. » Avec Sueurs tièdes, les scénaristes ont tentés de garder la série « exactement comme elle était » avant son inactivité[45]. L'épisode est regardé par 11,85 millions de téléspectateurs américains[46], le meilleur chiffre depuis l'épisode Brian, portrait d'un chien (première saison)[47].

Poursuites judiciaires[modifier | modifier le code]

En mars 2007, l'actrice Carol Burnett mène une action en justice de $ 6 millions contre 20th Century-Fox, clamant que l'un des personnages qu'elle jouait aurait été plagié. Elle rapporte une atteinte aux droits d'auteur, et le non-respect de la Fox concernant ses droits publicitaires[48],[49],[50]. Le 4 juin 2007, le juge Dean D. Pregerson rejète cette poursuite, expliquant que la parodie n'est pas une infraction au Premier amendement, et citant l'affaire Hustler Magazine v. Falwell comme exemple[51].

Le 3 octobre 2007, Bourne Co. Music Publishers mène une action en justice contre la série pour atteinte aux droits d'auteur de la chanson When You Wish Upon a Star, reprise dans une parodie intitulée I Need a Jew apparaissant dans l'épisode L'argent ne fait pas le rôdeur (When You Wish Upon a Weinstein). Bourne Co., l'unique détenteur des droits de la chanson, accuse également l'inclusion de paroles antisémites. Cette affaire implique 20th Century Fox Film Corp., Fox Broadcasting Co., Cartoon Network, MacFarlane et Murphy ; l'affaire visait à arrêter la distribution de la série et à verser des dédommagements non-spécifiés[52]. Bourne soutient que I Need a Jew utilise la mélodie de When You Wish Upon a Star sans plus ample commentaire sur la chanson[53],[54]. Le 16 mars 2009, le verdict de la juge Deborah Batts tombe ; celle-ci explique que Les Griffin dn'auraient en aucun cas porté atteinte aux droits de Bourne lors de son utilisation parodique pour un épisode[55].

En décembre 2007, la série est de nouveau accusée d'infraction aux droits d'auteurs lorsque l'acteur Art Metrano mène une action en justice pour une scène aperçue dans L'Incroyable Histoire de Stewie Griffin[56]. 20th Century Fox, MacFarlane, Callaghan et Borstein sont impliqués dans l'affaire[57].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes des Griffin.

La série Les Griffin est diffusée depuis le 31 janvier 1999 sur la chaine télévisée FOX aux États-Unis. En France, les premières saisons sont diffusées dès le 9 juillet 2000 sur Canal+, à partir du 24 avril 2008 sur Paris Première, dès le 24 août 2009 sur NT1. La diffusion en France et en Belgique est arrêtée faute d'audience alors que quelques épisodes de la huitième saison sont diffusés et que le reste des épisodes sont inédits. Le vendredi 15 août 2014, AB1 annonce sur son compte Facebook et Twitter que la chaine diffusera les saisons 1 à 7 des Griffin à partir du 3 septembre 2014 sur AB1[58].

La série est diffusée au Québec jusqu'en mars 2007 sur Télétoon et Radio-Canada en version française, et est diffusée dès le 14 octobre 2010 avec le doublage québécois commençant avec le quatrième épisode de la huitième saison laissant les sept premières saisons non-doublées et inédites. En Belgique, elle était diffusée sur La Deux, au Maroc sur 2M[réf. nécessaire], et en Tunisie sur Hannibal TV[réf. nécessaire].

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis Voix originales
A man with black hair and a black shirt, leaning forward, smiling into a microphone. A woman with black hair, tied back, smiling, and sitting behind a microphone. A man with red hair, smiling slightly and sitting behind a microphone. A woman with long brown hair, smiling into a microphone. A man with closely shaven hair, and slight stubble, looking to the side slightly with his eyes, behind a microphone.
Seth MacFarlane Alex Borstein Seth Green Mila Kunis Mike Henry
Peter Griffin, Stewie Griffin, Brian Griffin, Glenn Quagmire, Tom Tucker, Carter Pewterschmidt, le juge, le docteur, voix additionnelles Lois Griffin, Loretta Brown, Barbara Pewterschmidt, Tricia Takanawa, voix additionnelles Chris Griffin, Neil Goldman, voix additionnelles Meg Griffin Cleveland Brown, Herbert, voix additionnelles

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nommé huit fois aux Emmy Awards, Les Griffin a déjà récolté trois récompenses :

Accueil[modifier | modifier le code]

Dwayne Johnson, l'une des célébrités classées comme fan de la série.

Certains épisodes des Simpson (comme, Vendetta, le huitième épisode de la 17e saison) se moquent des plagiats commis par les auteurs de la série Les Griffin. Cela étant dit, la rivalité entre les Simpson et les Griffin reste bon enfant. Matt Groening expliqua d'ailleurs que Les Griffin s'étaient démarqués et avaient trouvé leur style depuis longtemps. Les deux créateurs éprouvent par ailleurs un grand respect mutuel[59], d'autant que Seth Mac Farlane, le créateur des Griffin a participé à la réalisation du quatrième film de Futurama, l'autre série de Matt Groening. Les créateurs de South Park reprochent aux Griffin d'être une série minable, mal animée, ponctuée de gags impromptus (de préférence sans rapport avec le scénario), lui reprochant des scénarios sans originalité et un manque de prise de position au prix d'un humour bête et puéril, la série fait pourtant partie du même type de liberté d'expression ou le franc parlé atteint facilement la sensibilité d'un public jeune.

Dans un épisode en deux parties de leur dixième saison (Cartoon Wars II), les créateurs parodient les Griffin avec une forte véhémence, où ils « révèlent » que les intrigues des épisodes sont créées par des lamantins dans un aquarium qui ramassent des balles marquées de mots et où Bart Simpson se lie d'amitié tout d'abord avec Eric Cartman (pour faire interdire les Griffin) puis avec Kyle Broflovski, lorsqu'il se rend compte que la liberté d'expression est plus importante que de simples véhémences. Néanmoins, cette critique est balancée par la réplique d'un personnage de cet épisode qui déclare : « D'accord, c'est souvent des gags gratuits et les intrigues n'ont ni queue ni tête, mais au moins, ils ne se prennent pas au sérieux en nous donnant des leçons ». Sur ce genre de rhétorique, la série répondra par l'épisode 2 de la saison 4, avec une certaine ironie sur les fameux gags puérils. Brian Ween reproche à Stewie de présenter des ressemblances un peu trop frappantes avec le personnage de Jimmy Corrigan[réf. nécessaire].

Dans une entrevue pour le film Fée malgré lui paru en 2010, Dwayne Johnson (image ci-dessus) se dit être fan des Griffin[60].

Médias[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

En France, seules les 5 premières saisons sont sorties en DVD (ainsi que des épisodes d'autres saisons). Les épisodes présents dans les coffrets DVD contenant la version française ne sont pas dans le même ordre que les diffusions télévisées et les numéros des saisons ne correspondent pas non plus - par exemple "Voyage aux univers parallèles" et plus ou moins la moitié de la saison 8 se trouvent dans le coffret "Saison 9".

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « TV Guide Magazine's 60 Greatest Cartoons of All Time », Tvguide.com,‎ 24 septembre 2013 (consulté le 6 février 2014).
  2. « Cavalcade Of Cartoons, No Joke: Animated Shows Make Up A Third Of The Midseason Replacements For Axed Fall Premieres », The Charlotte Observer,‎ ..
  3. Michael Hines, « Family funny business », Chicago Tribune,‎ ..
  4. Gannett Company, « Fox revisits Family Guy », USA Today,‎ ..
  5. a, b et c (en) Jeff Lenburg, Who's Who in Animated Cartoons: An International Guide to Film & Television's Award-Winning and Legendary Animators, New York, Illustrated,‎ 2006 (ISBN 978-1-55783-671-7), p. 221.
  6. Jeff Lenburg, « "Family Guy" Seth MacFarlane to speak at Class Day: Creator and executive producer of 'Family Guy' will headline undergraduate celebration », Harvard Gazette,‎ 11 mai 2006 (consulté le 21 décembre 2007).
  7. a et b James Bartlett, « Seth MacFarlane – he's the "Family Guy" », The Great Reporter, Presswire Limited,‎ 12 mars 2007 (consulté le 31 décembre 2007).
  8. Nellie Andreeva, « "Family Guy" creator seals megadeal », The Hollywood Reporter,‎ 5 mai 2008 (consulté le 31 mai 2008).
  9. a et b Callaghan, p. 16.
  10. Strike, Joe, « Cartoon Network Pilots Screened by ASIFA East at NYC's School of Visual Arts », Animation World Network (consulté le 18 novembre 2009).
  11. a, b, c et d « Interview with Seth MacFarlane », IGN, News Corporation (consulté le 9 décembre 2009).
  12. Cruz, Gilbert, « Family Guy's Seth MacFarlane », Time, Time Warner,‎ 26 septembre 2008 (consulté le 28 août 2009).
  13. MacFarlane, SethOriginal Pitch By Seth MacFarlane. Family Guy: Volume 2 [DVD]..
  14. a, b, c, d, e et f Tim Stack, « A Brief History of the Family Guy », Entertainment Weekly, Time Warner,‎ 18 avril 2005 (consulté le 17 janvier 2011).
  15. Zuckerman, DavidCommentary for the episode "Death Has a Shadow". Family Guy: Volume 1 [DVD]..
  16. « Family Guy: Death Has a Shadow », Film.com, RealNetworks,‎ 15 octobre 2008 (consulté le 27 septembre 2009).
  17. (en) Callaghan Steve, Family Guy: The Official Episode Guide, Seasons 1–3, New York City, HarperCollins,‎ 2005 (ISBN 978-0-06-083305-3), p. 158.
  18. « Alex Borstein from Family Guy », Film.com, RealNetworks,‎ 28 avril 2009 (consulté le 24 août 2009).
  19. Cagle, Daryl, « The David Silverman Interview », MSNBC, NBC Universal,‎ 30 novembre 2005 (consulté le 30 novembre 2005).
  20. 1, 2012 « Family Guy — I Never Met the Dead Man Cast and Crew », Yahoo! TV, Yahoo! Inc. (consulté le 7 mai 2010).
  21. « 'Simpsons' and 'Family Guy' creators Matt Groening and Seth MacFarlane talk crossover episode, movies, rivalry » (consulté le 5 octobre 2014).
  22. a et b « William S. Paley TV Fest: Family Guy », IGN, News Corporation (consulté le 3 octobre 2009).
  23. « the futon's guide to who's in and who's out », The Futon Critic (consulté le 6 septembre 2009).
  24. Alexandria Stanley, « Dad Is a C.I.A. Operative, the Kids Have a Weird Pet », The New York Times, New York Times Company,‎ 4 février 2005 (consulté le 22 décembre 2007).
  25. Jay Goyette, « Family Guy's Seth MacFarlane's Speech Rescheduled », The View, Université du Vermont,‎ 4 février 2005 (consulté le 22 décembre 2007).
  26. Nellie Andreeva, « 'American Dad' Executive Producer/Co-Showrunner Mike Barker Exits », Deadline.com,‎ 30 octobre 2013 (consulté le 5 novembre 2013).
  27. Josef Adalian, « Fox to air new Guy Sunday; MacFarlane hopes network changes plans », Variety, Reed Business Information,‎ 13 novembre 2007 (consulté le 13 novembre 2007).
  28. « Stewie Is On The Lam On "Family Guy" Sunday, May 18, On Fox », The Futon Critic (consulté le 24 septembre 2009).
  29. Épisode Seth MacFarlane Visits The Howard Stern Show de la série The Howard Stern Show.
  30. a et b Gary Levin, « Family Guy may return », USA Today,‎ 18 novembre 2003 (lire en ligne).
  31. « 1998–99 Ratings », GeoCities,‎ 29 octobre 2009.
  32. « 1999–2000 Ratings », fbibler,‎ 24 mars 2004 (consulté le 16 septembre 2010).
  33. Matthew Gilbert, « Family Guy Returns, Just As Funny As Ever », Boston Globe (consulté le 23 août 2009).
  34. Michael Idato, « Family Guy Presents Stewie Griffin: The Untold Story », The Age, Fairfax Media, Melbourne,‎ 23 janvier 2006 (consulté le 3 septembre 2009).
  35. VanDerWerff, Todd, « To Surveil With Love"/"Brotherly Love"/"Brian & Stewie », The A.V. Club, The Onion, Inc. (consulté le 10 février 2010).
  36. Jesse McKinley, « Canceled and Resurrected, on the Air and Onstage », The New York Times, New York Times Company,‎ 2 mai 2005 (consulté le 9 août 2009).
  37. Gordon, Devin, « Family Reunion », Newsweek,‎ 4 avril 2005, p. 50
  38. Levin, Gary, « 'Family Guy' un-canceled, thanks to DVD sales success », USA Today,‎ 24 mars 2004 (consulté le 3 septembre 2009).
  39. Poniewozik, James; McDowell, Jeanne, « It's Not TV. It's TV on DVD », Time, Time Warner,‎ 19 avril 2004 (consulté le 2 juillet 2009).
  40. Kipnis, Jill, « Successful "Guy" », Billboard,‎ 7 février 2004 (consulté le 3 juillet 2009), p. 44.
  41. a et b Goodale, Gloria, « Cult fans bring 'The Family Guy' back to TV », The Christian Science Monitor,‎ 22 avril 2005 (consulté le 2 juillet 2009), p. 12.
  42. Louie, Rebecca, « The 'Family' can't be killed. Fox thought it was out, but we pulled it back on. The 'Guy' who wouldn't die », New York Daily News,‎ 28 avril 2005 (consulté le 3 juillet 2009).
  43. Levin, Gary, « 'Family Guy' may return », USA Today,‎ 18 novembre 2003 (consulté le 3 juillet 2009).
  44. Lowry, Brian, « Family Guy », Variety,‎ 28 avril 2005 (consulté le 23 juin 2009).
  45. a et b Williamson, Kevin, « 'Family Guy' returns », Calgary Sun & Jam!,‎ 1er mai 2005 (consulté le 19 août 2009).
  46. Kate Aurthur, « A Sweeping Weekend », The New York Times, New York Times Company,‎ 3 mai 2005 (consulté le 2 juillet 2009).
  47. Levin, Gary, « 'Guy' fares better than 'Dad' », USA Today,‎ 3 mai 2005 (consulté le 3 juillet 2009).
  48. « Carol Burnett sues over Family Guy cartoon cleaning woman »,‎ 16 mars 2007 (consulté le 27 juillet 2011).
  49. « Comedian Burnett sues Family Guy », BBC News,‎ 17 mars 2007 (consulté le 14 juin 2009).
  50. « Carol Burnett v. "Family Guy" », The Smoking Gun, Courtroom Television Network,‎ 16 mars 2007 (consulté le 19 octobre 2007).
  51. « Carol Burnett suit thrown out », Los Angeles Times, Tribune Company,‎ 6 juin 2007.
  52. « Bourne Co., vs. Twentieth Century Fox Film Corporation, Fox Broadcasting Company, Twentieth Century Fox Television, Inc., Twentieth Century Fox Home Entertainment, Inc., Fuzzy Door Productions, Inc., The Cartoon Network, Inc., Seth MacFarlane, Walter Murphy » [PDF], United States District Court, Southern District of New York,‎ 3 octobre 2007 (consulté le 5 septembre 2010).
  53. Julie Hilden, « The Family Guy" Once Again Tests Parody's Limits: The Copyright Suit Challenging the Show's Use of "When You Wish Upon a Star », FindLaw's Writ, FindLaw,‎ 31 octobre 2007 (consulté le 28 septembre 2007).
  54. « News Corp. Wins Suit Dismissal Over 'Family Guy' Song (Update1) », Bloomberg L.P.,‎ 16 mars 2009 (consulté le 8 mai 2010).
  55. Christine Kearney, « "Family Guy" wins court battle over song »,‎ 16 mars 2009 (consulté le 8 mai 2009).
  56. « Magician sues over cartoon Jesus », Chortle (consulté le 25 septembre 2009).
  57. « Arthur Metrano, vs. Twentieth Century Fox Film Corporation, Seth MacFarlane, Steve Callaghan and Alex Borstein » [PDF], United States District Court, Central District of California,‎ 5 décembre 2007 (consulté le 27 avril 2010).
  58. « Les saisons inédites de Family Guy diffusées en France et en prime time », sur Totue la télé (consulté le 6 octobre 2014).
  59. « Matt Groening » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-10-06
  60. (en) « Interview with Dwayne Johnson for Totth Fairy » (consulté le 19 septembre 2010), p. I’m such a big fan of the show “Family Guy”.

Liens externes[modifier | modifier le code]