Christopher Bollas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christopher Bollas est un psychanalyste et écrivain britannique d'origine américaine.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Il est né en Californie et a passé un diplôme en histoire, un doctorat en littérature anglaise. Il a aussi étudié avec Michel Foucault, René Girard et avec le psychanalyste heideggerien Heinz Lichtenstein. Erik Erikson a été l'un de ses mentors. Bollas a aussi été influencé par John Bowlby, André Green, Herbert Rosenfeld, Joseph Sandler, Jean-Bertrand Pontalis, Janine Chasseguet-Smirgel, Marion Milner, et Paula Heimann[1].

Psychanalyse[modifier | modifier le code]

Bollas était professeur d'anglais à l 'Université du Massachusetts[2] au milieu des années 1980. En parallèle, il a mené une activité de psychothérapeute depuis 1967, notamment avec des enfants autistes. Il a ensuite exercé la psychothérapie à la Tavistock Clinic de Londres en 1978. Il s'est formé à la psychanalyse de l'Institut de Psychanalytique de Londres où il a été admis en 1977. Il a ensuite cumulé les charges universitaires comme psychanalyste didacticien, professeur invité à l'Istituto di Neuropsychiatria Infantile de l'Université de Rome de 1978 à 1998, directeur de l'éducation à la Austen Riggs Center de 1985 à 1988. Il est devenu citoyen britannique en 2010[3],[4].

Bollas est connu - aussi dans les pays francophones - pour ses écrits psychanalytiques et l'originalité de certaines de ses idées, il est un des auteurs les plus lus dans le domaine psychanalytique en anglais[5].

Depuis les années 1990, il se consacre de manière privilégiée à l'écriture, à la critique culturelle, il est devenu un personnage populaire apparaissant même dans un sitcom "Cracking Up" issu du titre de son livre, son rôle y est joué par Henry Gibson.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Psychanalytique[modifier | modifier le code]

(fr)

(en)

  • The Shadow of the Object (1987 Free Association Books: 1989 Columbia University Press )
  • Being a Character (1992, Routledge)
  • Forces of Destiny (1996 Free Association Books)
  • The New Informants (1996 with Jason Aronson)
  • The Mystery of Things (1999 Routledge)
  • Hysteria (1999 Routledge)
  • Free Association (2002 Ikon Books)
  • Cracking Up (2003 Routledge)
  • The Freudian Moment (2007 Karnac Books)
  • The Evocative Object World (2008 Routledge)
  • The Infinite Question (2009, Routledge)
  • The Christopher Bollas Reader (2011, Routledge)

Romans et essais[modifier | modifier le code]

(en)

  • Dark at the End of the Tunnel (2004 Free Association Books)
  • I Have Heard the Mermaids Singing (2005 Free Association Books)
  • Theraplay and Other Plays (2005 Free Association Books)
  • Mayhem (2005, Free Associations Books)

Liens externes[modifier | modifier le code]



Références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Rayner: The Independent Mind in British Psychoanalysis, (1991, Aronson
  2. Caversham profil de Bollas 2011
  3. Archives Officielles Publiques britanniques(Site payant)
  4. Coll.: Joel Beck, Kate Browne, Joanne Feit Diehl, Greg Drasler, James Grotstein, Arne Jemstedt, Gabriela Mann, Anthony Molino, Adam Phillips, Jacqueline Rose, Joseph Scalia, Wesley Shumar, Michael Szollosy : The Vitality of Objects: Exploring the Work of Christopher Bollas (Disseminations: Psychoanalysis in Contexts, édité par Joseph Scalia, 2002, ISBN 0819565342
  5. Lear, J, Sharing Secrets in London Review of Books Vol. 32 Is. 5