Canif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un couteau suisse
Couteau de l'armée suisse, modèle 2008.
Couteau multi-fonctions Gerber

Un canif[1] est un petit couteau de poche, dont la lame se replie dans le manche.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot français canif et le mot anglais knife ("couteau") sont tous deux dérivés d'un mot francique[1].

Anatomie d'un canif[modifier | modifier le code]

Un canif complet est constitué d'une lame qui s'articule sur une mitre en acier ou en laiton, d'un fond et de deux platines métalliques et de deux plaquettes en os, ivoire, bois, micarta...) qui forment le décor du manche, d'un ressort plat et de rivets. La bélière, fixée au bout du manche, sert à attacher la couteau à la ceinture.

Types de canifs[modifier | modifier le code]

On peut classer les couteaux selon leur mécanisme de blocage de la lame :

  • Couteaux à cran d'arrêt : la lame est verrouillée mécaniquement et ne peut se refermer (Opinel à virole, par exemple).
  • Couteaux à cran forcé : la lame est bloquée par un ressort (couteau suisse).
  • Couteaux à cran freiné : la lame est maintenue en position par friction du manche sur la lame.

Fabricants[modifier | modifier le code]

Certains fabricants sont très connus :

Laguiole n'est pas un fabricant, mais une marque collective.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Définitions lexicographiques et étymologiques de « canif » du TLFi, sur le site du CNRTL.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Pacella, 100 couteaux de légende, éd. Solar