Association française de normalisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le groupe, voir groupe AFNOR.
Association française de normalisation
Création 22 juin 1926
Siège La Plaine Saint-Denis
Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 55′ 11″ N 2° 21′ 41″ E / 48.919715, 2.361501 ()48° 55′ 11″ N 2° 21′ 41″ E / 48.919715, 2.361501 ()  
Langue(s) Français
Membre(s) Environ 3 000 entreprises adhérentes
Président Claude Satinet[1]
Site web http://www.afnor.org

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Association française de normalisation

L’Association française de normalisation (AFNOR) est l'organisme officiel français de normalisation. Elle représente la France auprès de l'Organisation internationale de normalisation (ISO), du Comité européen de normalisation (CEN). Depuis le 1er janvier 2014, suite au rapprochement[2] d'AFNOR et de l’UTE (Union Technique de l’Electricité), elle est membre du Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique (CENELEC) au niveau européen, et de l'IEC au niveau international.

AFNOR a été créée en 1926 ; elle est placée sous la tutelle du ministère chargé de l'Industrie. Elle compte environ 3 000 entreprises adhérentes. Depuis sa fusion avec l'Association française pour l'assurance de la qualité en 2004, elle fait partie du groupe AFNOR.

AFNOR édite la collection des normes NF qui identifie habituellement un document par la forme NF L CC-CCC dans la nomenclature nationale française.

Histoire de l'AFNOR[modifier | modifier le code]

  • 22 juin 1926 : création d'AFNOR, Association française de normalisation
  • 10 janvier 1939 : AFNOR est habilité à délivrer la Marque NF, marque nationale de conformité aux normes
  • 5 mars 1943 : reconnaissance d’utilité publique d’AFNOR par décret
  • 23 février 1947 : création de l’ISO, Organisation internationale de normalisation. AFNOR y joue un rôle déterminant.
  • 23 mars 1961 : création du CEN, Comité européen de normalisation, par les associations nationales de normalisation des pays de la CEE et de l’AELE. Le secrétariat en est confié à AFNOR
  • 20 juillet 1988 : création de l’AFAQ, Association française pour l'assurance de la qualité, structure de certification qui répond à l’émergence des normes ISO 9000, outils privilégiés pour structurer la démarche qualité dans les entreprises.
  • 13 octobre 1988 : lancement des Clubs « Initiative et compétitivité » avec des responsables d’entreprise pour relever le défi de 1992, date cible pour la libre circulation des produits en Europe
  • Juin 1989 : remise du 1er certificat ISO 9000.
  • 22 décembre 1992 : déclinaison de la Marque NF à l’agro-alimentaire et aux activités de service
  • 1993 : Olivier Peyrat devient directeur général d’AFAQ. Création de l’institut de Certification des auditeurs (ICA).
  • 1995 : remise du 1er certificat ISO 14001 (environnement)
  • 17 septembre 2002 : François Ailleret est élu président d’AFNOR
  • 1er juin 2003 : Olivier Peyrat est nommé directeur général d’AFNOR
  • 23 décembre 2004 : Fusion entre AFNOR et AFAQ pour donner naissance au groupe AFNOR qui comprend trois filiales commerciales autour de l’association AFNOR
  • 26 janvier 2009 : regroupement des collaborateurs Île-de-France au siège du groupe à La Plaine Saint-Denis.
  • 22 juin 2011 : Claude Satinet est élu président d’AFNOR. François Ailleret devient Président d’Honneur.
  • 12 novembre 2011 : Création du Fonds AFNOR pour la normalisation.
  • 1er janvier 2014 : Rapprochement AFNOR-UTE.

Stratégie[modifier | modifier le code]

Le système français de normalisation s'appuie sur des bureaux de normalisation sectoriels et AFNOR pour les domaines communs à plusieurs secteurs. Il est animé par AFNOR qui élabore les référentiels demandés par les acteurs socio-économiques.
AFNOR a publié en 2011 une stratégie française de normalisation (mise à jour quinquennale du plan stratégique, ici pour 2015[3]) mise à jour et rappelant les enjeux et les actions prioritaires à mettre en œuvre afin de répondre aux besoins des PME, des artisans, des grandes entreprises et des consommateurs, visant à défendre les intérêts français dans le monde en étant présent dans les stratégies des organisations européennes (CEN, travaillant à harmoniser le marquage CE) et internationales (ISO) ; Ce plan prévoit de mieux adapter les normes à chaque métier et secteur, pour devenir des outils éducatifs et pédagogiques. AFNOR veut aussi aux enjeux liés au vieillissement de la population, à la société numérique, interopérabilité, accessibilité, réseaux intelligents, développement durable, etc.), tout en accompagnant la compétitivité économique des filières en s'impliquant en amont, via la R&D.

Suite notamment au Grenelle de l'environnement, une forte demande concerne l'évolution des normes dans le domaine « Construction & urbanisme » qui fait l'objet d'un comité AFNOR (avec document d’orientation attendu fin 2011), lequel accompagne la mise en œuvre de la DPC (Directive des Produits de Construction) pour la décliner en un RPC (Règlement des Produits de Construction). Une autre demande forte concerne la construction et l'aménagement durables (éco-quartiers, génie civil). Une autre encore porte sur l'analyse du cycle de vie, la performance environnementale, la maquette numérique. La norme ISO 26000 sur la responsabilité sociale des entreprises pourrait aussi trouver une traduction adaptée au domaine de la construction.

Normes[modifier | modifier le code]

Autres activités[modifier | modifier le code]

L'organisme ne se contente pas de fédérer ses membres dans le développement de normes communes, mais il propose aussi dans un cadre plus large des activités:

  • d'information et de promotion des normes (ainsi que leur publication qui assure une partie de son financement),
  • de certification (AFNOR Certification),
  • de formation professionnelle (AFNOR Compétences)

De plus le Groupe AFNOR intervient dans plusieurs pays, dont :

  • en Europe : Allemagne, Royaume-Uni, Russie ;
  • en Afrique : Afrique de l'Ouest, Tunisie, Maroc ;
  • au Proche-Orient  : Turquie, Liban ;
  • en Asie orientale : Chine, Taïwan.

AFNOR est, depuis longtemps, très impliquée dans les relations internationales, notamment au travers de la coopération technique  auprès de pays en développement et/ou émergents. Ceci afin de faciliter leur entrée  dans l’OMC (Organisation mondiale du commerce) ou leur rapprochement avec l’Union Européenne. AFNOR a également créé, en 2007, avec le Bureau de normalisation du Québec (BNQ), le Réseau Normalisation et Francophonie (RNF). L'objectif de cette association est d'aider au développement de la normalisation dans les pays francophones. Le RNF regroupe des organismes nationaux de normalisation ou de promotion de la qualité, d'Afrique, d'Amérique du Nord et d'Europe.

Partenaires au développement international[modifier | modifier le code]

Le Groupe AFNOR travaille au développement international de ses activités de normalisation, d’information, de certification et de formation via un réseau de partenaires clés membres en France de l'association mais présents dans de nombreux pays et participant aussi à d'autres comités nationaux ou internationaux de normalisation et organismes de certification :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]