Borne (Ardèche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borne.
Borne
La Tour de Borne
La Tour de Borne
Blason de Borne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Saint-Étienne-de-Lugdarès
Intercommunalité Communauté de communes Cévenne et Montagne ardéchoises
Maire
Mandat
Thierry Champel
2014-2020
Code postal 07590
Code commune 07038
Démographie
Population
municipale
39 hab. (2011)
Densité 1,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 56″ N 4° 00′ 58″ E / 44.6155555556, 4.01611111111 ()44° 36′ 56″ Nord 4° 00′ 58″ Est / 44.6155555556, 4.01611111111 ()  
Altitude Min. 750 m – Max. 1 511 m
Superficie 32,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Borne

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Borne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Borne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Borne

Borne est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Bourniquels et les Bourniquelles.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom du village est celui du cours d'eau en bordure duquel il se trouve. Celui-ci vient de l'occitan borna qui signifie trou dans le rocher, nom fréquemment donné aux ruisseaux qui sortent d'une telle cavité. Borna est un mot très ancien, prélatin et même probablement préceltique[1] .

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Borne se situe à 29 kilomètres de Langogne et 51 kilomètres d’Aubenas. Elle est comprise dans le département de l'Ardèche et dans la région Rhône-Alpes, non loin du département de la Lozère.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Borne est entourée de 9 communes[2], toutes situées dans le département de l'Ardèche, à savoir :

Elles sont réparties géographiquement de la manière suivante :

Rose des vents Saint-Étienne-de-Lugdarès Astet Mayres Rose des vents
Saint-Laurent-les-Bains N La Souche
O    Borne    E
S
Montselgues Loubaresse et Sablières Valgorge

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Tanargue et Serre de la Croix de Bauzon.

Borne possède sur son territoire communal le point culminant du massif du Tanargue, le Grand Tanargue, qui culmine à 1 511 mètres. La commune comprend aussi en son sein une partie du serre de la Croix de Bauzon.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Borne (rivière de l'Ardèche).

Le cours d'eau la Borne et la rivière de Lichechaude sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Borne.

Climat[modifier | modifier le code]

Borne détient un record national, c'est la localité la plus arrosée de France[3] : 2 220 mm d'eau en un an. Le village de Loubaresse, situé à trois kilomètres de distance, partage ce record avec 2 200 mm. Loubaresse possède des relevés climatiques sur une longue période, relevés reproduits ci-dessous :

Nuvola apps kweather.png Températures moyennes et précipitations à Loubaresse sur la période 1971 - 2000 :
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures minimales moyennes (°C) -2,5 -2,4 -0,8 0,8 5 8,1 11,1 11,3 8,3 4,9 0,5 -1,2 3,5
Températures moyennes (°C) 0,5 0,7 2,6 4,6 8,9 12,4 15,9 15,8 12,3 8,1 3,5 1,7 7,2
Températures maximales moyennes (°C) 3,4 3,7 6 8,3 12,8 16,7 20,6 20,3 15,9 11,3 6,5 4,5 10,8
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 209 135 112 180 183 106 60 93 214 307 254 216 2069
Source : Archives climatologiques mensuelles - Loubaresse (1971-2000)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La révolution de 1848 est bien accueillie à Borne. Le maire était très contesté, et les habitants profitent de la période de changement pour en élire un nouveau sans attendre une nomination officielle. Au cours de l'élection, quelques personnes sont bastonnées[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 mars 1848 François Brunel[5]    
mars 1848   Jean Ranc[4]    
1852 1862 Jean François Dubois[5]    
1863 1871 Romain Jean Baptiste Dubois [5]    
1871 1878 Félix Couderc[5]    
1879 1880 Régis Ranc[5]    
1881 1888 Jean Brunel[5]    
1888 1892 Jean Antoine Gleyze [5]    
1893 1895 Régis Ranc[5]    
1896 1899 Joseph Jouve[5]    
1900 1903 Baptiste Teyssier[5]    
  1979 Joseph Barbut[6]    
1979 mars 1983 André Gleyze[6]    
mars 1983 en cours Thierry Champel[6],[7]    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Depuis le recensement de 1896, la population de Borne a été divisée par 10. Au cours du XXe siècle, la disparition d'emplois agricoles dans toute la région des Cévennes a provoqué un départ massif des habitants vers les grandes villes : Lyon, Marseille, Valence et Paris. Ce phénomène n'est donc pas propre à la commune et fut également amplifié par les deux guerres mondiales, amenant la localité de 433 habitants en 1896 à 31 en 1982. Depuis cette date, la population municipale retrouve néanmoins une certaine stabilité avec une quarantaine de résidents permanents et 39 habitants en 2011. La densité communale reste malgré tout extrêmement faible, aux alentours d'un habitant par kilomètre carré. Le canton de Saint-Étienne de Lugdarès, auquel appartient Borne, affiche la densité cantonale (6,3 hab/km2) la plus faible d'Ardèche et compte également parmi les plus basses de France métropolitaine.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
297 242 341 334 365 356 353 366 364
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
371 391 400 426 378 391 430 418 433
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
349 370 313 240 216 168 166 140 100
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
89 66 39 31 42 41 40 40 40
2011 - - - - - - - -
39 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramides des âges[modifier | modifier le code]

Les dernières données sur la pyramide des âges de la population bourniquelle datent du recensement Insee de 2007 et sont reprises ci-dessous :

Pyramide des âges de Borne (2007) en pourcentage
Hommes Classe d’âge Femmes
90 ans ou +
4,5 
75 à 89 ans
11,1 
36,4 
60 à 74 ans
33,3 
22,7 
45 à 59 ans
27,8 
13,6 
30 à 44 ans
11,1 
22,7 
15 à 29 ans
11,1 
0 à 14 ans
5,6 
Pyramide des âges de l'Ardèche (2007) en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,5 
7,6 
75 à 89 ans
11,4 
15,4 
60 à 74 ans
15,7 
21,7 
45 à 59 ans
20,6 
20,5 
30 à 44 ans
19,5 
15,7 
15 à 29 ans
14,4 
18,7 
0 à 14 ans
16,8 

L'absence de personnes âgées de plus de 90 ans sur la commune peut s'expliquer par les difficultés rencontrées par les personnes du quatrième âge à résider sur le territoire communal en l'absence de service médical et de maison de retraite, et aussi par les déficiences de service à la personne à domicile dans les environs. Néanmoins, la population apparaît comme âgée par rapport à la moyenne départementale. La sous-représentation des moins de 30 ans est due au manque d'enseignement supérieur dans le département de l'Ardèche et à la faiblesse du marché de l'emploi dans le canton de Saint-Étienne-de-Lugdarès.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Héraldique logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Borne

Le blason de Borne est :
D'or, à l'ours rampant de sable, armé et lampassé de gueules. [11],[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nos racines celtiques, P. Gastal, Désiris 2013, p. 131-132 - Dictionnaire occitan-français, L. Alibert, IEO Toulouse 1966-1976
  2. Direction départementale de l'équipement (DDE), « Carte en relief de l'Ardèche avec limites communales », sur http://www.ardeche.equipement.gouv.fr,‎ 2007 (consulté le 06/09/2010)
  3. « Les records de pluie en France sur le site de l'Internaute » (consulté en 8 décembre 2010)
  4. a et b Éric Darrieux, « L'accueil de la Seconde République au village en Ardèche », in Rives nord-méditerranéennes, Paysans et pouvoirs local, le temps des révolutions, mis en ligne le 22 juillet 2005, consulté le 16 mai 2013
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Archives des publications de mariage de la commune de Borne de 1833 à 1902 », sur http://www.ardeche.fr/, Conseil Général de l'Ardèche,‎ 1903 (consulté le 19/03/2013)
  6. a, b et c Préfecture de l'Ardèche
  7. « Résultat des élections municipales de 2008 », sur http://www.interieur.gouv.fr/, Ministère de l'Intérieur,‎ 2008 (consulté le 19/03/2013)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  10. « Pyramide des âges de l'Ardèche en 2007 », sur http://www.recensement.insee.fr, INSEE,‎ 2007 (consulté le 02/12/2011)
  11. Marie-Henri-François-Charles Vicomte de Lescure, Armorial du Gévaudan, Lafitte Reprints (Marseille),‎ 2002 (1re éd. 1929), 24cm, 953 p. (ISBN 978-2-86276-286-9), p. 187
  12. Jean-Baptiste-Pierre de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des Pairs de France, des grands dignitaires de la Couronne, des principales familles nobles du Royaume, et des Maisons Princières de l'Europe, t. XI, Imprimerie de Bethune rue Palatine n°5,‎ 1831, 24cm, 686 p., p. 25-46

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :