Dornas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dornas
Image illustrative de l'article Dornas
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Tournon-sur-Rhône
Canton Le Cheylard
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Cheylard
Maire
Mandat
Maurice Dessus
2014-2020
Code postal 07160
Code commune 07082
Démographie
Population
municipale
286 hab. (2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 51′ 12″ N 4° 21′ 14″ E / 44.8533333333, 4.35388888889 ()44° 51′ 12″ Nord 4° 21′ 14″ Est / 44.8533333333, 4.35388888889 ()  
Altitude Min. 584 m – Max. 1 201 m
Superficie 17,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Dornas

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Dornas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dornas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dornas

Dornas est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Rhône-Alpes. Cette commune se situe à 10 km du Cheylard à 41 km d'Aubenas et à 46 km de Privas.


Géographie[modifier | modifier le code]

Dornas se situe au bord de la rivière la Dorne, qui lui a donné son nom. En suivant le cours de cette rivière, sur la D578, vous rencontrerez la commune de Mariac, puis la ville du Cheylard. Le Cheylard étant la plus grosse ville à proximité de Dornas.

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

  • Combezon
  • Eyriac
  • le Cros
  • le Grand Dornas
  • la Chèze
  • Molines
  • Noirol
  • Béléac

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Arcens
Saint-Martial
Saint-Martin-de-Valamas Accons
Mariac
Saint-Christol
Rose des vents
Saint-Andéol-de-Fourchades N
O    Dornas    E
S
Le Chambon
Lachamp-Raphaël
Mézilhac Saint-Genest-Lachamp

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu pourrait avoir apporté des traces d'occupation préhistorique (roche à cupules), mais rien de tangible.

Il semblerait que le village ait une origine médiévale (le « pont vieux » est attesté en 1348).

L'église paroissiale se trouvait alors au lieu-dit la Vieille Église surplombant le Grand Dornas, au bord d'une ancienne route de crête permettant de rejoindre Aubenas et la basse Ardèche via Mézilhac.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune se nomme Dórna en occitan[réf. nécessaire].


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Limites communales[modifier | modifier le code]

  • La commune s'est agrandie en 1853 des hameaux du Cros et de Molines, anciennement à Accons.

Administration politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1800 Pierre GIFFON    
1800 1814 Jean-Francois COTTA    
1814 1815 Jean-Louis COURTIAL    
1815 1829 Jean-Ignace COURTIAL   Notaire
1829 1837 Jean-Francois COURTIAL    
1837 1862 Jean-Francois COTTA    
1862 1865 Jean-Antoine ARNAUD    
1865 1871 Jean-Francois COURTIAL    
1871 1879 Felix SAGNAL    
1879 1895 Régis FRAYSSE    
1895 1899 Pierre MAUREL    
1899 1904 Eugène CHALENCON    
1904 1907 Régis CHASSON    
1907 1926 Emile VIALLE    
1926 1935 Ernest MAUREL    
1935 aout 1944 Jean MATHON    
31 aout 1944 1945 Délégation Municipale, Président : Joseph CHASSON    
1945 1963 Joseph CHASSON    
1963 1967 Joseph DEXPERT    
1967 mars 1971 Abel RIOU    
mars 1971 mars 1983 André CURINIER    
mars 1983 en cours Lucien VIALLE[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

(sources : Mairie, site DORNAS 2006)

Démographie[modifier | modifier le code]

  • Le premier "recensement" est possible d'après l'étude du Compoix de 1464. Dornas comptait alors 30 "feux", soit, avec 6 ou 7 habitants par feu, un chiffre estimé à 200 habitants.
  • Le maximum démographique est atteint en 1886 avec plus de 1 300 habitants.

En 2011, la commune comptait 286 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
654 512 661 674 877 930 879 845 922
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 138 1 135 1 200 1 202 1 292 1 344 1 346 1 305 1 250
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 150 1 239 1 146 930 894 884 850 658 573
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
485 379 317 276 269 247 270 266 283
2011 - - - - - - - -
286 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Dornas a eu par le passé une économie prospère grâce notamment aux eaux minérales « La Châtelaine », dont l'exploitation commença en 1920 pour s'achever en 1992[4].

Jusqu'en 1966, le moulinage de Dornas fonctionnait afin de produire de la soie. Il était actionné par la force motrice des eaux de la Dorne. Ce moulinage aurait employé plus de 30 ouvriers lors de ses plus belles années[4].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le "château" de Dornas, dont l'origine reste à déceler.
  • Quelques linteaux de porte anciens.
  • La tour de « l'Oustal » au Grand-Dornas.
  • Le four à pain de Molines, restauré en 2004.

Animations[modifier | modifier le code]

  • Le plan d'eau et le camping « La Gandole ».
  • Les chambas de molines

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture de l'Ardèche fichier au format PDF daté du 1er juillet 2008
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  4. a et b L'histoire de Dornas sur le site b2006.dornas.free.fr