Athies (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Athies.
Athies
la mairie de Athies
la mairie de Athies
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Ham
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Hamois
Maire
Mandat
Alain Acquaire
2014-2020
Code postal 80200
Code commune 80034
Démographie
Gentilé Althéiens
Population
municipale
611 hab. (2011)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 51′ 20″ N 2° 58′ 46″ E / 49.8555555556, 2.9794444444449° 51′ 20″ Nord 2° 58′ 46″ Est / 49.8555555556, 2.97944444444  
Altitude Min. 47 m – Max. 88 m
Superficie 10,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Picardie

Voir sur la carte administrative de Picardie
City locator 14.svg
Athies

Géolocalisation sur la carte : Picardie

Voir sur la carte topographique de Picardie
City locator 14.svg
Athies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Athies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Athies

Athies est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Omignon à Athies (Somme) en 2014
L'Omignon à Athies (Somme) en 2014

Athies est un village picard du Santerre, situé dans la vallée de l'Omignon et traversé par l'ancien tracé de la route nationale 37 (actuelle RD 937).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Athies
Brie Mons-en-Chaussée
Saint-Christ-Briost Athies Devise
Ennemain Croix-Moligneaux Quivières

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'argent à trois fasces de sable, à la barre de gueules brochant sur le tout.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1971   Jean-Louis Nouguier    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 1995 Annie Paerels    
mars 1995 2008 Marie-Paule Verbrugge    
mars 2008 2014 Pierre Fenot    
avril 2014[1] en cours
(au 10 avril 2014)
Alain Acquaire    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 611 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
760 738 725 770 766 876 859 860 929
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 004 1 072 1 112 1 110 1 157 1 148 1 109 1 123 1 132
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 091 1 086 1 023 678 672 633 578 543 619
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
549 495 607 600 633 632 637 611 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Athies (Somme) - la nef de l'église
Athies (Somme) - la nef de l'église
  • Au lieu-dit "les Pendants", vestiges d'une villa gallo-romaine : cave avec niches semi-circulaires, absides, céramiques et monnaies.
  • L'emplacement exact du palais mérovingien d'Athies n'est pas connu.
  • Église Notre-Dame de l'Assomption du XIIe. La tour et les voûtes furent reconstruits après la Première Guerre mondiale. Remarquable portail sud du XIIIe siècle à colonnes surmontées de chapiteaux à voussures sculptées ; au tympan, Naissance du Christ et Fuite d'Égypte (soigneusement restauré en 2008).
  • Quelques vestiges des anciennes fortifications.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Équipements sociaux divers[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Toutes les écharpes ont trouvé preneur », Journal de Ham, no 15,‎ 10 avril 2014, p. 2 (ISSN 0755-1398)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011