Arromanches-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arromanches.
Arromanches-les-Bains
Arromanches vu de l'est, avec les vestiges du port Mulberry dans sa baie.
Arromanches vu de l'est, avec les vestiges du port Mulberry dans sa baie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Ryes
Intercommunalité Communauté de communes de Bessin, Seulles et Mer
Maire
Mandat
Patrick Jardin
2014-2020
Code postal 14117
Code commune 14021
Démographie
Gentilé Arromanchais
Population
municipale
567 hab. (2011)
Densité 414 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 24″ N 0° 37′ 16″ O / 49.34, -0.621112 ()49° 20′ 24″ Nord 0° 37′ 16″ Ouest / 49.34, -0.621112 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 55 m
Superficie 1,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Arromanches-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Arromanches-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arromanches-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arromanches-les-Bains
Liens
Site web www.arromanches.com

Arromanches-les-Bains, couramment appelée Arromanches, est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie. C'est une station balnéaire, peuplée de 567 habitants[Note 1] (les Arromanchais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Arromanches est restée célèbre comme étant un des lieux historiques du débarquement de Normandie (nom de code : opération Neptune), notamment pour le port artificiel qui y fut installé. Ce port permit de débarquer 9 000 tonnes de matériel par jour.

C'est sur la plage d'Arromanches que, lors de la bataille de Normandie, immédiatement après le jour J, les Alliés établirent le port Mulberry, un port artificiel provisoire afin de permettre le débarquement de matériel lourd, sans attendre la conquête de ports en eaux profondes, tels que ceux du Havre ou de Cherbourg. Bien que situé au centre de la zone de débarquement Gold Beach, Arromanches fut épargnée par le gros des combats le Jour J. Afin de permettre l'installation d'un port et son bon fonctionnement le plus rapidement possible, il ne fallait pas dégrader la plage et préserver les voies de communications aux alentours. Le port fut donc mis en service le 14 juin.

Ce lieu fut en effet choisi pendant les préparatifs du Jour J afin d’y établir les structures portuaires indispensables au déchargement des quantités de ravitaillement nécessaires aux troupes d'invasion lors du débarquement du 6 Juin 1944. Les Britanniques construisirent d'énormes caissons flottants en béton armé, appelés "Phoenix" qui après avoir été remorqués à travers la Manche devaient être assemblés en les coulant grâce à des vannes afin de former des quais et jetées formant une digue et délimitant le port artificiel, comprenant des pontons flottants qui suivaient les marées et étaient reliés à la terre par de véritables chaussées flottantes. Un de ces ports fut assemblé à Arromanches et, aujourd'hui encore, quelques caissons "Phoenix" visibles sur l’image témoignent de sa solidité. Quelques chiffres : le 12 juin 1944, plus de 300 000 hommes, 54 000 véhicules, 104 000 tonnes de ravitaillement avaient été débarqués. Pendant les cent jours de fonctionnement du port, ont été débarqués : 2,5  millions d'hommes, 500 000 véhicules, 4 millions de tonnes de matériel. La meilleure performance du port se situe dans la dernière semaine de juillet 1944, au cours de ces sept jours, le trafic d'Arromanches dépassa 136 000 tonnes, soit 20 000 tonnes par jour.

Article détaillé : Port Mulberry.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Arromanches-les-Bains

Les armes d'Arromanches-les-Bains se blasonnent ainsi :

d'azur à l'ancre d'or et à l'étoile brochante d'argent, accompagnées de deux chaînes brisées de sable mouvant des cantons du chef vers l'étoile, au chef cousu de gueules chargé d'un léopard d'or armé et lampassé d'azur

Création : Robert Louis, adoptée par délibération du conseil municipal du 30 juin 1947[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Patrick Jardin[2] SE Opticien
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 567 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
430 363 450 493 520 534 528 500 490
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
502 505 533 532 544 481 480 455 444
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
444 380 335 273 282 288 262 282 287
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
298 339 355 395 409 552 602 609 567
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Musée du Débarquement[modifier | modifier le code]

  • Objets, armes, photos, uniformes etc...exposés dans différentes salles réservées à chaque nation. Anglais, Américains, Canadiens.
  • Maquettes animées des pontons et routes flottantes avec explications par un guide et diorama pour comprendre le fonctionnement du port artificiel suivant la marée.
  • Un film de 30 min tourné pendant les préparatifs du débarquement est projeté pour clôturer la visite.

Arromanches 360 °[modifier | modifier le code]

Vestiges du port Mulberry[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Port Mulberry.

L'église d'Arromanches[modifier | modifier le code]

Elle est dédiée à Saint-Pierre, patron des pêcheurs. Elle fut construite entre 1857 et 1870 dans le style néo-roman. Elle remplace l'église paroissiale du XIIIe siècle devenue trop petite avec le développement de la station balnéaire.

Images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jules Carpentier, inventeur français. Une rue principale est nommée en son honneur.
  • François Carpentier, petit-fils de Jules Carpentier, architecte français et maire de la commune. Il a créé le musée du débarquement d'Arromanches.
  • Sylvie Joly possédait une villa dans la commune. Son père a été maire de cette commune juste après la guerre, de 1947 à 1963.
  • Les Boisgelin possédaient une grande superficie du village et ont toujours une grande bâtisse.
  • Les Beslier du Jarossay, famille historique d'Arromanches, possédant la Villa Valentine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[5].
  1. La banque du Blason
  2. Réélection 2014 : « Arromanches-les-Bains (14117) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 avril 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :