Cottun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cottun
L'église Saint-André.
L'église Saint-André.
Blason de Cottun
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Bayeux
Intercommunalité Communauté de communes de Bayeux Intercom
Maire
Mandat
Jean Oblin
2014-2020
Code postal 14400
Code commune 14184
Démographie
Gentilé Cottunois
Population
municipale
184 hab. (2011)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 19″ N 0° 47′ 36″ O / 49.271944, -0.79333349° 16′ 19″ Nord 0° 47′ 36″ Ouest / 49.271944, -0.793333  
Altitude Min. 39 m – Max. 75 m
Superficie 3,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Cottun

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Cottun

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cottun

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cottun

Cottun est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 184 habitants[Note 1] (les Cottunois).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe à 6 kilomètres à l'ouest de Bayeux, dans le Bessin.

Cottun est dans le bassin de la Vire, par deux de ses sous-affluents : le Marais, affluent de la Tortonne, qui prend sa source au centre du territoire et coule vers l'ouest, et le ruisseau de Cottun, affluent de la Drôme, qui marque la limite avec Ranchy et Barbeville au sud-ouest.

Communes limitrophes de Cottun[1]
Rubercy,
Crouay
Rubercy Cussy,
Barbeville
Crouay Cottun[1] Barbeville
Crouay,
Campigny
Campigny Ranchy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Coltun en 1035-1037[2], Coutum vers 1160[2], Coutun en 1215[2] et Cothunum au XIVe siècle[2]. Si les avis convergent sur le deuxième élément dans lequel on reconnait le saxon tun, « ferme », « village », « ville »[2],[3],[4] (à l'origine de l'anglais town), l'origine du premier élément est moins sûre. Il pourrait s'agir d'un anthroponyme germanique tel que Colo[3] ou Koli[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Cottun

Les armes de Cottun se blasonnent ainsi :
d'or à la croix échiquetée d'or et de gueules de deux tires, cantonnée aux 1 et 4 d'une tête d'aigle de sable, celle du 1 contournée, aux 2 et 3 d'une tete d'homme de profil au naturel coiffée d'un bonnet phrygien de gueules, celle du 3 contournée.
Création Gérard Aubert. Adopté le 2 février 2000

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1979 Michel Durand    
1979 mars 2014 Gérard Aubert SE Professeur
mars 2014[5] en cours Jean Oblin SE  
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 184 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Cottun[6]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Cottun a compté jusqu'à 230 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
209 206 230 170 190 221 191 187 169
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
181 176 182 169 176 192 186 183 140
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
137 150 113 110 114 123 148 115 121
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
101 89 119 193 175 183 178 184 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-André des XIIe et XIVe siècles. La flèche en pierre fut détruite par la foudre en 1937.
  • Château du Bas de Cottun, construit par Le Pelletier de Molandé au XIXe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. a, b, c, d, e et f Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève,‎ 1998 (lire en ligne), p. 1009
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  4. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ octobre 1999 (ISBN 2-86253-247-9), p. 134
  5. a et b « Cottun (14400) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 juin 2014)
  6. Date du prochain recensement à Cottun, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011