Ablaincourt-Pressoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ablaincourt-Pressoir
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Chaulnes
Intercommunalité Communauté de communes de Haute Picardie
Maire
Mandat
Dany Domont
2014-2020
Code postal 80320
Code commune 80002
Démographie
Population
municipale
269 hab. (2011)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 50′ 26″ N 2° 49′ 23″ E / 49.8405555556, 2.82305555556 ()49° 50′ 26″ Nord 2° 49′ 23″ Est / 49.8405555556, 2.82305555556 ()  
Altitude Min. 67 m – Max. 88 m
Superficie 9,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Picardie

Voir sur la carte administrative de Picardie
City locator 14.svg
Ablaincourt-Pressoir

Géolocalisation sur la carte : Picardie

Voir sur la carte topographique de Picardie
City locator 14.svg
Ablaincourt-Pressoir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ablaincourt-Pressoir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ablaincourt-Pressoir

Ablaincourt-Pressoir est une commune française située dans le département de la Somme et la région Picardie. Les deux communes étaient autrefois séparées administrativement.

Géographie[modifier | modifier le code]

Faisant partie du Santerre, la commune a une position stratégique (au carrefour des axes Paris – Lille / Bruxelles et Caen / Le Havre – Amiens – Saint-Quentin), ce qui lui permet de disposer d'un réseau de transport incroyable pour sa taille. En effet, malgré ses 269 habitants, le village est équipé des infrastructures suivantes :

  • Routier : l'A1 (Paris – Lille) et l'A29 (Le Havre – Saint-Quentin) se croisent sur la commune, même si l'échangeur d'accès à l'A1 se trouve à Estrées-Deniécourt ; en effet, la longue bretelle de raccord entre les deux autoroutes ne permet la desserte locale (dont la gare TGV, voir ci-dessous) que pour l'A29. De plus, deux importantes routes départementales passent à proximité : au Nord, la D1029 (Amiens – Saint-Quentin) ; au Sud, la D337 (permettant des liaisons Amiens – Nesle – Chaulnes – Ham – Tergnier / Chauny – Laon).
  • Ferroviaire : gare internationale (liaisons avec Bruxelles et la plupart des grandes métropoles françaises à l'exception notable de Paris intra-muros), TGV Haute-Picardie (surnommée par dérision la « gare des betteraves »), située sur la LGV Nord et sans raccordement (excepté celui de service) ni correspondance avec la ligne classique Amiens – Laon / Saint-Quentin, pourtant située à environ 5 kilomètres au sud (à Chaulnes).
  • Aérien : Ablaincourt-Pressoir a failli accueillir sur son territoire (avec Chaulnes et d'autres communes des environs) le troisième aéroport de Paris[1], mais la contestation locale semble avoir enterré le projet.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de : Ablaincourt-Pressoir
Soyécourt Estrées-Deniécourt et
Berny-en-Santerre
Fresnes-Mazancourt
Vermandovillers : Ablaincourt-Pressoir Marchélepot
Lihons Chaulnes Hyencourt-le-Grand

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Ablaincourt

Le nom de la localité est attesté sous les formes Habelinicurt en 1044[2], Abatix Curtis, Habelini curtis en 1046, Ablani curtis, Ableni curia en 1106, Abbecourt en 1144, Abiaucourt en 1215, Ablaincort en 1230, Ablincourt en 1733 et enfin Ablaincourt. Il s'agit d'une formation toponymique en -court « cour de ferme, ferme », précédé du nom de personne de type germanique Habelinus ou Abbelin[3].

  • Pressoir

Pressurs, Drêsur en 1180 dont Pressoir a pu se former. Pressoir. Dresur est une variante de pressoir.[réf. nécessaire]

Par métonymie, dès le XIIe s., cet instrument donna son nom au local qui le renfermait, en particulier le pressoir à vin, puis à l’exploitation viticole.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • Ablaincourt

En 1215, il y avait un château-fort, de 2e ordre, qui appartenait à Jean Ier de Nesle. Une motte située près du château actuel marque la place de l'antique donjon féodal.

En 1648, cession du fief d'Ablaincourt par la famille de Blattepière à la famille des Mathieu.

Pendant la Grande Guerre, Ablaincourt et Pressoir firent partie intégrante du champ de Bataille de la Somme. Les deux communes furent totalement ravagées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Fusion des communes[modifier | modifier le code]

Les 2 communes de Ablaincourt et de Pressoir, étant contiguës, fusionnèrent en 1966 pour n'en constituer plus qu'une seule, désignée par un nom "nouveau" en 2 parties et correspondant à la "suite alphabétique" de ces 2 petites localités.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Didier Leturcq    
2008 En cours Dany Domont SE Réélu en 2014[4]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[5] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 2 1,27
Marine Le Pen (FN) 54 34,39
Nicolas Sarkozy (UMP) 37 23,57 71 50,35
Jean-Luc Mélenchon (FG) 12 7,64
Philippe Poutou (NPA) 0 0,00
Nathalie Arthaud (LO) 0 0,00
Jacques Cheminade (SP) 1 0,64
François Bayrou (MoDem) 7 4,46
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 3 1,91
François Hollande (PS) 41 26,11 70 49,65
Inscrits 194 100,00 194 100,00
Abstentions 31 15,98 36 18,56
Votants 163 84,02 158 81,44
Blancs et nuls 6 3,68 17 10,76
Exprimés 157 96,32 141 89,24

Démographie[modifier | modifier le code]

  • Recensement de 1851

Les 2 communes n'étaient pas encore réunies[6].

Lorsque les deux communes n'étaient pas encore réunies:

  • Recensement de 1851
    • Ablaincourt : 445 habitants
    • Pressoir : 144 habitants
  • Recensement de 1896
    • Ablaincourt : 312 habitants
    • Pressoir : 106 habitants
  • Recensement de 1954
    • Ablaincourt : 177 habitants
    • Pressoir : 91 habitants


1851 1896 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
589 418 268 193 224 194 185 206 227
2006 2009 - - - - - - -
258 261 - - - - - - -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : Base Insee[7],[8],[9].)


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La lancinante question du troisième aéroport parisien (consulté le 15 mars 2014)
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud,‎ 1979 (ISBN 2-85023-076-6), p. 1b
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Op. cité.
  4. « Résultats de l'élection municipale de 2014 à Ablaincourt-Pressoir », sur http://www.cartes-2-france.com (consulté le 23 juin 2014)
  5. Ministère de l'Intérieur - Somme (Picardie), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Ablaincourt-Pressoir » (consulté le 18 juin 2014)
  6. René Boyenval, René Debrie, René Vaillant - Répertoire des Noms de Famille de la Somme en 1849, éd. Éklitra (Amiens, 1972), 232 pages.
    Les pages 10 à 18 de cet ouvrage mentionnent la population de chacune des 832 communes composant alors le département en 1851, lors du Recensement.
  7. « Résultats du recensement de la population - Ablaincourt-Pressoir », sur le site de l'Insee (consulté en 1er janvier 2012)
  8. « Recensement de la population au 1er janvier 2006 », sur le site de l'Insee (consulté en 1er janvier 2012)
  9. « Populations légales 2009 en vigueur le 1er janvier 2012 », sur le site de l'Insee (consulté en 1er janvier 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Boyenval, René Debrie et René Vaillant, Répertoire des Noms de Famille de la Somme en 1849, Éditions Éklitra (Amiens, 1972), 232 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :