Villeneuve-Minervois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Villeneuve-minervois)

Villeneuve-Minervois
Villeneuve-Minervois
Mairie.
Blason de Villeneuve-Minervois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Intercommunalité Carcassonne Agglo
Maire
Mandat
Alain Ginies
2020-2026
Code postal 11160
Code commune 11433
Démographie
Gentilé Villeneuvois
Population
municipale
997 hab. (2018 en diminution de 5,85 % par rapport à 2013)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 18′ 56″ nord, 2° 27′ 47″ est
Altitude Min. 166 m
Max. 760 m
Superficie 23,85 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Carcassonne
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Haut-Minervois
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Villeneuve-Minervois
Géolocalisation sur la carte : Aude
Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Villeneuve-Minervois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villeneuve-Minervois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villeneuve-Minervois
Liens
Site web Site officiel

Villeneuve-Minervois (en occitan Vilanòva de Menerbés) est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Villenovois.

Redimensionner image
Vue panoramique de Villeneuve-Minervois
Le hameau de Pujol de Bosc

Géographie[modifier | modifier le code]

La mairie

Commune du Minervois située à 15 km au nord-est de Carcassonne sur le piémont de la Montagne Noire et dans le vignoble des Côteaux-de-Peyriac sur la Clamoux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Villeneuve-Minervois est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Carcassonne, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 115 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

En , le sénéchal de Carcassonne à la suite d'un mandement du roi Louis IX de , vend au sacristain de l'église Saint-Nazaire de Carcassonne de certains biens parvenus au roi à la suit de condamnations pour crime d'hérésie dans Villeneuve de Ménerbes. Le , un accord est passé entre la communauté de Villeneuve et le chapitre de Carcassonne, seigneur dudit lieu sur les emphytéotes tenus de payer les lods sur les biens. Un capitaine huguenot s'empare de Villeneuve-les-Chanoines en 1577.

Au cours de la Révolution française, en 1790, la commune, alors nommée Villeneuve-les-Chanoines, est provisoirement renommée Villeneuve-Minervois[6].
Ayant repris son nom antérieur, la commune adopte ce nom révolutionnaire en 1894 pour le conserver jusqu'à aujourd'hui[6].

Dans le contexte de la fin de la guerre d'Algérie, le village a accueilli le premier des hameaux de forestage destinés à quarante famille d'anciens harkis[7]. Le maire de l'époque, Charles Huc, avait joué un rôle déterminant dans la réalisation du hameau, construit au lieu-dit Pujol-de-Bosc, et habité par des familles de harkis de 1962 à 1978[8].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Villeneuve-Minervois Blason
De vair au chef fuselé d'or et d'azur.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1837 août 1843 Léon Lignères    
août 1843 mai 1848 Léon Lignères    
mai 1848 décembre 1851 Lucien Lucet    
décembre 1851 avril 1853 Pierre Bordel    
avril 1853 septembre 1856 Pierre Ferrand    
septembre 1856 avril 1859 Pierre Bordel    
avril 1859 novembre 1860 Pierre Bordel    
novembre 1860   Phalip    
décembre 1860 octobre 1861 Pierre Bordel    
octobre 1861 août 1865 Léon Lignères    
août 1865 septembre 1870 Léon Lignères    
septembre 1870 mai 1871 André Alby    
mai 1871 août 1872 Roustic Edmond    
août 1872 février 1878 Pierre Joulia    
février 1878 mai 1881 Urbain Croc    
mai 1881 janvier 1882 André Alby    
janvier 1882 août 1882 André Alby    
août 1882 mai 1889 Urbain Crocy    
mai 1883 mai 1884 Hippolyte Aybard    
mai 1884 mai 1892 Emmanuel Alby    
mai 1892 mai 1908 Jean Boucard    
mai 1908 décembre 1919 Jean Boucard    
décembre 1919 mai 1929 Jean Boucard    
mai 1929 septembre 1938 Jean Boucard    
septembre 1938 mai 1945 Louis Monier    
mai 1945 maie 1953 Louis Raynaud    
mai 1953 mars 1959 Georges Lapeyre    
mars 1959 mars 1965 Charles Huc    
mars 1965 mars 1971 Charles Huc    
mars 1971 mars 1977 Vitalis Cros Pompidolien Commerçant puis avocat, ancien résistant, Préfet
mars 1977 mars 1983 Vitalis Cros SE  
mars 1983 mars 1989 Christian Bernardo   Entrepreneur de maçonnerie
mars 1989 mars 1995 Christian Bernardo    
mars 1995 mars 2001 Christian Bernardo    
mars 2001 mars 2008 Alain Ginies PS Vigneron
mars 2008 mars 2014 Alain Ginies PS Conseiller général du canton de Peyriac-Minervois (2011-2015)
mars 2014 juin 2020 Alain Ginies PS Conseiller général puis départemental du canton du Haut-Minervois (depuis 2015)
juin 2020 En cours Alain Ginies PS Conseiller départemental
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2018, la commune comptait 997 habitants[Note 3], en diminution de 5,85 % par rapport à 2013 (Aude : +2,17 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
601674766841838861853817860
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8648268268459259831 011858831
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
930930903853863927917845823
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
7881 0399768088428248241 0321 029
2018 - - - - - - - -
997--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Villeneuve-Minervois », dans Alphonse MAHUL, Cartulaire et Archives des Communes de l'ancien diocèse et de l'arrondissement administratif de Carcassonne , chez V. Didron, Paris, 1863, volume 4, p. 385-398 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  6. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Une exposition sur les Harkis - La Dépêche, 5/10/2014
  8. Quotidien La Dépêche, mercredi 13 juillet 2011.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.