Floure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Floure
Floure vue de l'Alaric.
Floure vue de l'Alaric.
Blason de Floure
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Canton Trèbes
Intercommunalité Carcassonne Agglo
Maire
Mandat
Philippe Phalip
2014-2020
Code postal 11800
Code commune 11146
Démographie
Gentilé Flouréens
Population
municipale
386 hab. (2014)
Densité 91 hab./km2
Population
aire urbaine
386 hab. (INSEE - 2013)
Géographie
Coordonnées 43° 11′ 02″ nord, 2° 29′ 27″ est
Altitude 77 m (min. : 69 m) (max. : 384 m)
Superficie 4,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Floure

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Floure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Floure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Floure
Liens
Site web http://floure.fr/

Floure est une commune française située dans le canton de la Montagne d'Alaric (chef lieu : Trèbes), département de l'Aude, région Occitanie. Elle est également répertoriée avec d'autres noms latins comme Ad Tricesimum ou Cremadeills[1]. Ses habitants sont appelés les Flouréens[2]. Ce village est lié à Gaston Bonheur (journaliste, écrivain, poète et vigneron) qui possédait le château de Floure. Il est enterré au cimetière du village.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Carcassonne située sur la ligne Bordeaux - Sète et sur la N113.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Carbonne

Son blasonnement est : D'azur à la croix d'or.

Évènement socio-culturel[modifier | modifier le code]

Le samedi , l'ancien joueur de football professionnel, Christophe Landrin a parrainé le premier tournoi civique et éducatif de Floure. Il s'agit d'un tournoi avec les règles de futsal, mais les équipes qui ne jouent pas travaillent sur des ateliers du programme éducatif fédéral (PEF) initié par la FFF. Six thèmes sont abordés : la santé, l'engagement citoyen, l'environnement, le fair-play, les règles du jeu et arbitrage, ainsi que la « culture foot ». Christophe Landrin a joué avec l'ensemble des trente équipes présentes et les 1 200 spectateurs de cet événement ont été unanime quant à la disponibilité et la gentillesse de l'ex-stéphanois[réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2020 Philippe Phalip PS fonctionnaire de préfecture
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : vignoble de la Montagne d'Alaric et Coteaux-de-Miramont (VDP) qui font partie du vignoble des Corbières.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Château - Hôtel, relais du silence (ancienne demeure de Gaston Bonheur)
  • Les Bénitiers (curiosités géologiques situées sur la montagne d'Alaric)
  • Les croix des Rogations
  • Le musée militaire (N'existe plus depuis février 2017)
  • L'église du XIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 402 habitants, en augmentation de 9,84 % par rapport à 2009 (Aude : 3,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
125 144 142 156 168 180 199 174 160
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
199 200 206 207 245 266 293 218 187
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
195 201 206 276 220 209 207 185 180
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
178 138 137 260 255 318 338 366 402
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]