Comigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comigne
Image illustrative de l'article Comigne
Blason de Comigne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Canton Trèbes
Intercommunalité Carcassonne Agglo
Maire
Mandat
Jean-Louis Galibert
2014-2020
Code postal 11700
Code commune 11095
Démographie
Gentilé Comignols ou Comignanais
Population
municipale
306 hab. (2014)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 10′ 17″ nord, 2° 34′ 56″ est
Altitude 180 m (min. : 80 m) (max. : 548 m)
Superficie 9,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative de l'Aude
City locator 14.svg
Comigne

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Comigne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Comigne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Comigne

Comigne est une commune française située dans le département de l'Aude et la région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Comignolais ou Comignols[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur le terroir de la Montagne d'Alaric qui fait partie du vignoble des Corbières

Histoire[modifier | modifier le code]

Communauté issue de la paroisse de Douzens, le village de Comigne fut créé par l'abbaye de Lagrasse, confisqué par Simon de Montfort lors de la croisade contre les Albigeois qui y établi un poste militaire. L'église paroissiale est probablement agencée dans la salle des gardes. On trouve encore les armes d'un des principaux abbés de Lagrasse (Auger de Gogenx) sur la façade ouest d'un bâtiment agricole récemment préempté par la municipalité faisant partie de l'ensemble du château féodal encore existant.

Les armes de l'abbé Auger constituant une partie des armoiries de Comigne sont "écartelé en sautoir d'or et de gueules qui est Auger de Gogenx".

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Comigne Blason Écartelé au 1) contre écartelé en sautoir d’or et de gueules, au 2) d’azur à la fleur de lys accompagnée de trois étoiles le tout d’or, au 3) d’azur au lion d’or au chef du même chargé de trois molettes d’éperon de sable, au 4) parti I d’argent à la couronne d’épines enfermant d’inscription PAX surmontée d’une fleur de lys et soutenue de trois clous de la passion appointés l’un en pal et les autres en chevron renversé, le tout soudé d’or, au II d’or aux trois bandes de sable chargées chacune d’une étoile d’argent posée à plomb, les trois étoiles rangées en barre ; sur le tout, un écusson en amande d’azur bordé d’argent à la vierge de carnation habillée aussi d’argent et couronnée d’or assise sur un trône du même, tenant dans son bras senestre l’enfant jésus aussi de carnation, habillé d’argent et auréolé aussi d’or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Michel Rouanet sans parti  
mars 2008 2014 Félix Delbosque PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 306 habitants, en augmentation de 19,07 % par rapport à 2009 (Aude : 3,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
140 142 160 187 191 180 170 173 178
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
163 181 187 217 210 291 256 233 236
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
260 261 258 264 270 304 271 212 224
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
227 213 188 180 199 179 222 291 306
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture[modifier | modifier le code]

La commune a sur son territoire les appellations qualitatives suivantes :

Plusieurs vignerons exploitent les vignes de Comigne. On trouve le Château de Comigne, le Château Prieuré de Bubas.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On découvre une porte forte, une maison noble, une église, un ancien presbytère, des dépendances, ... tout ceci placé sur le haut du village. Les constructions extra muros datent d'une période plus récente et probablement du XVIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants des communes françaises sur le site Habitants.fr, consulté le 31 octobre 2013.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .