Berriac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Berriac
Image illustrative de l'article Berriac
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Canton Trèbes
Intercommunalité Carcassonne Agglo
Maire
Mandat
Michel Soules
2014-2020
Code postal 11000
Code commune 11037
Démographie
Gentilé Berriacais
Population
municipale
878 hab. (2014)
Densité 329 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 13′ 03″ nord, 2° 24′ 51″ est
Altitude 105 m
Min. 80 m
Max. 144 m
Superficie 2,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berriac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berriac

Berriac est une commune française située dans le département de l'Aude et la région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Berriac est situé dans l'aire urbaine de Carcassonne sur Aude à 5 km à l'est de la cité de Carcassonne, à proximité de la route nationale 113 qui rejoint Narbonne

Son riche vignoble produisait à l'époque un excellent vin de table

Les communes voisines sont : Trèbes, Villedubert et Bouilhonnac.


Vue panoramique de Berriac

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village de Berriac fut donné, en 1213, par Simon de Monfort à l'abbaye de Lagrasse, qui le vendit en 1576 au sieur Pelatier, bourgeois de la cité de Carcassonne.

Les terres et seigneurie de Berriac furent ensuite possédées en 1600 par Barthélémie Deprats, premier consul de Carcassonne; en 1696, par le sieur de Conduché, en 1719 par Jean Baptiste de Raynoud de Ventenac, conseiller au présidial de Carcassonne et en 1744 par François Antoine Roudil, receveur des tailles du diocèse de Carcassonne, nommé maire perpétuel de Carcassonne.

La terre de Carcassonne fut vendue vers 1775 par les héritiers Roudil à monsieur Joseph Teisseire, conseiller au présidial de Carcassonne, décédé vers 1820.

L'ancien village était autrefois entouré de remparts. Pour y pénétrer, il n'existait qu'une seule porte (encore visible) en avant de l'église.

Celle-ci était surmontée d'un mâchicoulis dont il reste les supports[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Berriac Blason D'or au pairle d'azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 2020 Michel Soules PS  
mars 2009 2014 Jean Pierre Mondillon    
mars 2001 2009 Jean Michel Paredes    

|- | colspan="5" align="center" | Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 878 habitants, en augmentation de 1,15 % par rapport à 2009 (Aude : 3,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
123 119 115 107 130 147 129 125 104
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
113 99 87 85 89 108 110 93 90
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
91 85 96 73 87 90 101 104 87
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
91 118 314 390 527 625 863 878 878
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le lavoir communal (dont les travaux de réfection ont été dernièrement réalisés par les stagiaires du "Chantier Ecole de Berriac" et Jean-Philippe Voltes, formateur AFPA), était autrefois alimenté par une source.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bernat de Berriac (Roussillon, vers 1270 - Barcelone, 1348), médecin des rois de Majorque et traducteur au catalan, de famille originaire de Berriac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :