Villars-sur-Var

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villars.
Villars-sur-Var
L'église Saint-Jean-Baptiste.
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Canton Vence
Intercommunalité Communauté de communes des Alpes d'Azur
Maire
Mandat
Edgar Malaussena
2014-2020
Code postal 06710
Code commune 06158
Démographie
Gentilé Villarois
Population
municipale
695 hab. (2014)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 56′ 17″ nord, 7° 05′ 52″ est
Altitude Min. 239 m – Max. 1 803 m
Superficie 25,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

Voir sur la carte administrative des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Villars-sur-Var

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

Voir sur la carte topographique des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Villars-sur-Var

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villars-sur-Var

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villars-sur-Var

Villars-sur-Var (en occitan Vilar de Var, en italien Villar del Varo) est une commune française située dans le département des Alpes-Maritimes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Villarois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Villars, issu de Villare, est un élargissement du latin villa avec le suffixe are.
Villare désigna d'abord un simple lieu-dit objet de défrichement, en général rattaché à un domaine, puis un lieu habité, enfin un hameau. Le mot s'est fixé dans la toponymie locale au sens de hameau au haut Moyen Âge et dans la région au hameau principal d'une communauté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Occupé par la tribu celto-ligure des Eguituri, romanisé en 54 avant notre ère, christianisé au IVe siècle, le territoire n’a cessé de changer de mains et d’évoluer au fil des siècles[1],[2],[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Villars-sur-Var Blason Tiercé en fasce : au 1) d’azur aux deux étoiles d’argent, au 2) fascé du même et de gueules de quatre pièces, au 3) d’or aux deux oliviers arrachés de sinople.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mai 1945 mars 1965 Maurice Reynaud    
mars 1965 mars 1971 René Miquelis    
mars 1971 mars 1977 Hubert Filibert    
mars 1977 mars 1983 Régis Boyer    
mars 1983 mars 1989 Georges Pettenaro    
mars 1989 1999 Colette Bourrier-Reynaud    
1999 en cours Edgar Malaussena PG Retraité de l'enseignement
Conseiller régional

Depuis le 1er janvier 2014, Villars-sur-Var fait partie de la communauté de communes des Alpes d'Azur. Elle était auparavant membre de la communauté de communes des vallées d'Azur, jusqu'à la disparition de celle-ci lors de la mise en place du nouveau schéma départemental de coopération intercommunale.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 695 habitants, en augmentation de 3,58 % par rapport à 2009 (Alpes-Maritimes : 0,39 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
562 593 614 666 858 903 934 906 841
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
847 845 817 821 1 290 741 732 707 616
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
556 603 631 670 574 450 394 491 383
1982 1990 1999 2006 2011 2014 - - -
465 507 553 646 671 695 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Les comptes 2005 à 2015 de la commune s’établissement comme suit[8],[9] :

Évolution financière (en k€).
Postes 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Produits de fonctionnement 502 € 649 € 617 € 572 € 701 € 684 € 693 € 761 € 738 € 913 € 714 €
Charges de fonctionnement 311 € 362 € 383 € 670 € 488 € 502 € 619 € 537 € 555 € 867 € 581 €
Ressources d’investissement 647 € 340 € 177 € 690 € 260 € 596 € 479 € 1 000 € 586 € 365 € 402 €
Emplois d’investissement 339 € 290 € 206 € 411 € 363 € 558 € 304 € 466 € 678 € 412 € 678 €
Dette 269 € 277 € 183 € 142 € 104 € 63 € 28 € 674 € 636 € 610 € 582 €
Source : Ministère de l’Économie et des Finances[10] :

Fiscalité 2015

  • Taux d’imposition Taxe d’habitation : 12,10 %
  • Taxe foncière sur propriétés bâties : 3,39 %
  • Taxe foncière sur les propriétés non bâties : 31,44 %
  • Taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 15,43 %
  • Cotisation foncière des entreprises : 16,54 %
  • Montant total des dettes dues par la commune : 610 000 €uros. Population légale : 582 habitants, soit 855 €uros par habitant.
Vignobles de Provence.

Économie[modifier | modifier le code]

Le « Clos St Joseph », possède les seules vignes du département à bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée (A.O.C.) "Côtes de provence"[11].

En effet les 83 autres communes de cette appellation se situent dans le département des Bouches-du-Rhône. C’est l’appellation la plus étendue des appellations provençales.


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jean-Baptiste[12] (œuvres du XV°)[13].
  • Orgue à cylindres le plus ancien de France[14],[15].
  • Vestiges du château de l'Esperon[16]
  • Canal touristique et botanique
  • Calanchons (ruelles typiques)
  • Portes anciennes et Poternes
  • Peintures d'Edmond Baudoin sur la fontaine de Sarzit et le lavoir
  • Maison des Templiers[17]
  • Lavoir du moulin[18]
  • Lavoir à grain
  • La maison de Maurice
  • Four communal en forme d'igloo
  • Chapelle Sainte-Brigitte[19]
  • Chapelle Sainte-Pétronille[20]
  • Chapelle des Pénitents-blancs-du-Gonfalon-de-la-Sainte-croix[21]
  • Gare du train des Pignes[22]
  • Maison du poilu

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Ont été mariées à Villars-sur-Var : Marguerite Grimaldi, mariée le 22 juillet 1618 et Marguerite Grimaldi de Beuil, mariée le 20 octobre 1581[23].
  • Barthélemy Léotardi (1790-1870) homme politique

Réalisations et projets[modifier | modifier le code]

Les réalisations effectuées dans la commune de Villars sur Var sont nombreuses :

  • Rénovation du patrimoine historique : moulin à huile, lavoir, lavoir à grain, plantation d'oliviers, canal du moulin datant de deux siècles.
  • Mise en place d'une politique de respect de l'environnement : bassins d'eau potable traités aux UV, aide à l'installation d'un jeune viticulteur, éclairage public économique, soutien à l'installation d'agriculteurs et éleveurs, remise en état des sources et installations rurales.
  • Projet d'école Haute qualité environnementale soutenu depuis 10 ans.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.



Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Docteur Michel Bourrier, Chroniques de Villars-sur-Var, Histoire des Banarels du haut-pays niçois, Nice, Collection « Ma Région », Éditions Alain Lefeuvre, , 350 p. (ISBN 2 902639 23 6)
    Préface de Ernest Hildesheimer, directeur honoraire des Archives des Alpes-Maritimes, Photos et dessins Docteur Colette Bourrier-Reynaud
  • Edmond Baudoin, Villars-sur-Var. Il y a beaucoup de Villars, beaucoup de villages, mais celui-ci c'est le mien, Baudoin, Nice, Z'Editions, , 50 p. (ISBN 2-87720-181-3)
    Préface : Colette Bourrier-Reybaud, maire, Villars-sur-var le 13 mai 1996
  • Dr Michel Bourrier, Villages de montagne à l'heure de la grande guerre, Le canton de Villars-sur-Var, Nice, Lou Savel, , 280 p. (ISBN 2-9510630-1-6)
    p. 13 : 1re partie, le chef-lieu : Villars-sur-Var; p. 15 : juillet 1914 : Villars; pp. 129 à 149 Chapitre Viii : Le monument aux morts glorieux, monument aux morts de Villars, par Charles Dalmas, dans la chapelle des Pénitents
  • Textes et dessins de Pierre Béjot, Racines, Le Canton de Villars-sur-var en poèmes, , 30 p. (ISBN 2-9503020-3-3)
    Villars, p. 28-29
  • Collectif, Le patrimoine des communes des Alpes-Maritimes en deux volumes : Volume II, Cantons Menton à Villefranche–sur Mer, vol. 2, Paris, Flohic Éditions, coll. « Le Patrimoine des Communes de France », , suite : 507 à 1079 p. (ISBN 2-84234-071-X)
    Villars – sur - Var : p. 988 à 996
  • Une étude générale du bâti du village a été réalisé par des stagiaires du « Centre européen de formation PARTIR (Patrimoine Architectural Rural, Techniques d'Identification et de Restauration) »[24],[25] dans le cadre des sessions de formations d'application, organisées par l'antenne du centre basée à Villars-sur-Var.
  • Villars-sur-Var suivant le dictionnaire de Casalis

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice : Villars-sur-Var
  2. Présentation du village
  3. Le Comté de Nice en Images, Villes et villages du Comté de Nice : Villars-sur-Var
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Les Comptes des Communes, Analyse des équilibres financiers fondamentaux Les comptes des communes, Chiffres Clés - Fonctionnement - Investissement - Fiscalité - Autofinancement – Endettement : La Commune de Villars-sur-Var
  9. Villars-sur-var : la dette en 2014
  10. Les comptes individuels des communes et des groupements à fiscalité propre (années 2000 à 2015)
  11. Le vin de Villars-sur-Var, La longue histoire d'une Appellation d'Origine Contrôlée : Côtes de provence
  12. Eglise
  13. Notice no PA00080919, base Mérimée, ministère français de la Culture Église, inscription par arrêté du 8 mars 1983
  14. Notice no PM06002756, base Palissy, ministère français de la Culture orgue à cylindres : partie instrumentale de l'orgue
  15. Notice no PM06002755, base Palissy, ministère français de la Culture orgue à cylindres. L'orgue à manivelle a été transféré en 1819 de Savoie à Villars-sur-Var
  16. Georges Barbier, Châteaux et places fortes du comté de Beuil, p. 184-186, Nice-Historique, 1994, no 11 Lire en ligne
  17. Bernard Falque de Bezaure, Sur les traces des Templiers du Var, des Alpes-Maritimes, Domaine de l’Olympe, Les Milles (13290), Provençalement Vôtre, , 183 p. (ISBN 2-914438-05-2)
    Villars--sur-Var : p. 169
  18. Les fours et les moulins, La forge…
  19. Chapelle Sainte Brigitte Villars sur Var
  20. Chapelle Sainte Pétronille Salvaret Villars sur Var
  21. Chapelle des Pénitents-blancs-du-Gonfalon-de-la-Sainte-croix
  22. la gare du Train des Pignes à Villars-sur-Var
  23. Marguerite Grimaldi et Marguerite Grimaldi de Beuil
  24. Au pied du mur, Éditions Eyrolles, Centre européen de formation P.A.R.T.I.R. (Patrimoine Architectural et Rural - Techniques d'Identification et de Restauration)
  25. Centre européen de Formation PARTIR - École d'architecture de Paris la Villette.  Les stages proposés par le Centre Européen de Formation P.A.R.T.I.R, dans le cadre de ses antennes régionales sont destinée prioritairement aux étudiants de 4e et 5e années des écoles d'architecture françaises et européennes et aux jeunes diplômés.