Sauze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sauze
Sauze
L’église Notre-Dame de la Colle.
Blason de Sauze
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Nice
Intercommunalité Communauté de communes Alpes d'Azur
Maire
Mandat
Nicole Bottero Bertolotti
2020-2026
Code postal 06470
Code commune 06133
Démographie
Gentilé Sauzois
Population
municipale
70 hab. (2018 en diminution de 14,63 % par rapport à 2013)
Densité 2,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 05′ 19″ nord, 6° 50′ 08″ est
Altitude Min. 780 m
Max. 2 502 m
Superficie 27,77 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Vence
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Sauze
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
Voir sur la carte topographique des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Sauze
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sauze
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sauze

Sauze (Lou Sauvé en dialecte alpin) est une commune française située dans le département des Alpes-Maritimes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Sauzois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue du village depuis la piste de Villetalle de Guillaumes.

Localisation[modifier | modifier le code]

Sauze est situé à 1,5 km de Guillaumes à vol d’oiseau et à 8,5 km par la route, dans le Haut Pays niçois, à une centaine de kilomètres de Nice et à 1 330 m d'altitude.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Sauze se trouve en bordure du Parc national du Mercantour.

Points culminants de la commune :

Les Villetales (Villetales-Haute et Basse et les Blachières), les Selves, le Sauze-Vieux, la Vigiere, les Terrassettes et les Moulins sont des hameaux de la commune[1].

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située dans une zone de sismicité moyenne[2].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[3] :

  • rioux d'enaux, de la palud,
  • ruisseaux du clot et de clamourettes, de maux-sang, du gias et de l'adrès,
  • vallons du planet, de costa plana, de cante, d'estouffagne,
  • ravin de roccia d'ariel.

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[4].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Depuis la Route nationale 202, commune desservie par la D 902 puis D 2202 et reliée à Guillaumes par la D76.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Communauté de communes Alpes d'Azur.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Sauze est une commune rurale[Note 1],[7]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[8],[9]. La commune est en outre hors attraction des villes[10],[11].

La commune est régie par le Règlement national d'urbanisme[12].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (100 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (100 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (46,8 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (34 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (19,2 %)[13].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[14].

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Élevages, et production céréalière qui valut jadis à ce village le surnom de “grenier à blé” de la haute vallée du Var[15].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Guillaumes est une des portes du Parc national du Mercantour.
  • Stations de sports d'hiver proches : Valberg, etc.
  • Les cabanes de La Vigière[16].
  • Gîtes d'étapes et refuges, chambre d'hôtes.

Commerces[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la conquête romaine (achevée en 14 av. J.-C.), Auguste organise les Alpes en provinces. Le territoire de l’actuelle commune de Sauze dépend de la province des Alpes-Maritimes et est rattaché à la civitas de Glanate (Glandèves). À la fin de l’Antiquité, le diocèse de Glandèves reprend les limites de cette civitas[20].

Un habitat fortifié dénommé Sauze est mentionné durant la première moitié du XIIIe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Sauze Blason
D’argent au saule pleureur arraché de sinople chargé d’un écusson fuselé d’argent et de gueules[21].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1884 1892 Laurent Trouche    
1892 1900 Louis Trouche    
1900 1929 François Boyer    
1929 1935 Nicolas Boyer    
1935 1942 Félix Nicolas    
1942 1952 Joseph Boyer    
1952 mars 1959 Francis Boyer    
mars 1959 1977 César Trouche    
mars 1977 1981 Marcel Maunier    
1981 décembre 2012[22] Roger Bottero    
décembre 2012 En cours Nicole Bottero Bertolotti DVD Retraitée de l'enseignement

Depuis le 1er janvier 2014, Sauze fait partie de la communauté de communes des Alpes d'Azur. Elle était auparavant membre de la communauté de communes de Cians Var, jusqu'à la disparition de celle-ci lors de la mise en place du nouveau schéma départemental de coopération intercommunale.

Budget et fiscalité 2018[modifier | modifier le code]

En 2018, le budget de la commune était constitué ainsi[23] :

  • total des produits de fonctionnement : 212 000 , soit 2 820  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 154 000 , soit 2 051  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 35 000 , soit 466  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 84 000 , soit 1 118  par habitant ;
  • endettement : 55 000 , soit 730  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 18,80 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,00 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 23,59 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2017 : médiane en 2017 du revenu disponible, par unité de consommation : Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[25].

En 2018, la commune comptait 70 habitants[Note 2], en diminution de 14,63 % par rapport à 2013 (Alpes-Maritimes : +0,5 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
388405416398389368298297298
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
253237216227232218210211179
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
15013014115711088634243
1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017 2018 -
8560100105106847070-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[26] puis Insee à partir de 2006[27].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[28] :

  • Écoles maternelles et primaires à Guillaumes, Daluis,
  • Collèges à Puget-Théniers, Annot,
  • Lycées à Valberg, Valdeblore[29].

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[30] :

  • Médecins à Péones, Entrevaux, Puget-Théniers,
  • Pharmacies à Guillaumes, Péones, Entrevaux,
  • Hôpitaux à Puget-Théniers, Saint-Étienne-de-Tinée.

Cultes[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux :

  • Église Notre-Dame-de-la-Colle[32],[33].
  • Église Saint-Jean-Baptiste des Moulins[34].
  • Chapelle alpine à Sauze-le-Vieux (Saint-Joseph)[35].
  • Chapelle alpine Saint Macaire aux Selves[36],[37].
  • Chapelle Saint Barthélémy Villetalle[38].
  • Chapelle alpine à Chana-Pastoun.
  • Chapelle Saint-Laurent, XVIIe siècle[39].
  • Chapelle Saint Joseph à Sauze le Vieux[40].
  • Oratoire de St-Macaire.

Autres lieux et patrimoines :

  • Ruines d'un château féodal, XIIe siècle à Sauze le Vieux.
  • Aires qui servaient au foulage du blé[41].
  • Four à pain[42].
  • Grottes sépulcrale d’âge néolithique de Trémens du Vallon du Cante.
  • Grotte-refuge de la Lare.
  • Monument aux morts, Conflits commémorés : 1914-1918 [43].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hameaux de Sauze
  2. Didacticiel de la règlementation parasismique
  3. L'eau dans la commune@
  4. Table climatique
  5. La Ligne Azur 790 Guillaumes-Nice
  6. Ligne du train des Pignes
  7. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. Document d'urbanisme opposable
  13. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  14. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  15. Élevages et cultures
  16. Les cabanes de La Vigière
  17. La charte Bistrot de Pays Bistrop de pays]
  18. Auberge communale de Sauze
  19. Fédération nationale des bistrots de pays
  20. Brigitte Beaujard, « Les cités de la Gaule méridionale du IIIe au VIIe s. », Gallia, 63, 2006, CNRS éditions, p. 22
  21. Alpes d'Azur Cians Var : Sauze, Vexillologie Provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau
  22. Site de la préfecture des Alpes-Maritimes, consulté le 20 juin 2008
  23. Les comptes de la commune
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  27. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  28. Établissements d'enseignements
  29. Lycées proches
  30. Professionnels et établissements de santé
  31. Saint Laurent
  32. Les églises et édifices religieux recensés par l'Observatoire du patrimoine religieux
  33. Église Notre Dame de la Colle
  34. Église Saint Jean Baptiste des Moulins
  35. Chapelle Saint-Joseph
  36. Chapelle Saint Macaire Les Selves
  37. Sauze (06) Chapelle Saint Macaire (Les Selves)
  38. Chapelle Saint Barthélémy Villetalle
  39. Patrimoine à découvrir
  40. Chapelle Saint Joseph Sauze le Vieux
  41. Aires qui servaient au foulage du blé
  42. Fête du pain
  43. Monument aux morts

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]