Vèbre (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vèbre (homonymie).

La Vèbre
Illustration
Pont de Saint-Étienne, La Salvetat-sur-Agout.
Caractéristiques
Longueur 31,2 km [1]
Bassin 187 km2 [2]
Bassin collecteur la Garonne
Débit moyen 4,5 m3/s (La Salvetat-sur-Agout) [3]
Nombre de Strahler 5
Organisme gestionnaire Syndicat mixte du bassin de l'Agout[4]
Régime pluvio-nival
Cours
Source entre la Combe d'Embrolgues et Fontanilles
· Localisation Murat-sur-Vèbre
· Altitude 901 m
· Coordonnées 43° 43′ 53″ N, 2° 51′ 17″ E
Confluence l'Agout
· Localisation La Salvetat-sur-Agout
· Altitude 664 m
· Coordonnées 43° 36′ 39″ N, 2° 41′ 38″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Candoubre
· Rive droite Greissentous, Viau, Grande Vergne, Ramières, Rieufrech
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Tarn, Hérault
Régions traversées Occitanie
Principales localités La Salvetat-sur-Agout

Sources : SANDRE:« O40-0400 », Géoportail, Banque Hydro

La Vèbre, encore appelé le Vèvre[3] est une rivière du sud de la France qui coule dans les départements du Tarn et de l'Hérault. C'est un affluent de l'Agout, donc un sous-affluent de la Garonne par le Tarn.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 31,2 km de longueur[1], la Vèbre prend sa source dans le territoire de Murat-sur-Vèbre dans les Monts de Lacaune, entre la Combe d'Embrolgues et Fontanilles, à 901 m d'altitude[5].

Elle alimente le Lac du Laouzas puis rejoint l'Agout en amont du Lac de la Raviège près de La Salvetat-sur-Agout, à 664 m d'altitude[6].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements du Tarn et de l'Hérault, la Vèbre traverse trois communes[1],[7]

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le Syndicat mixte du bassin de l'Ajout est l'organisme gestionnaire : le SAGE de l'Agout a été approuvé le 28 février 2013[4]

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Le Viau arrivant dans le lac du Laouzas à Nages
la Vèbre dans Murat-sur-Vèbre.

La Vèbre a vingt-six tronçons référencés[1] avec trois bras soit vingt-trois affluents dont :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler est de cinq par le Viau.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Vèbre est une rivière fort abondante mais très irrégulière, à l'instar de ses voisines de la région, et avant tout de l'Agout.

La Vèbre à Nages[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé durant une période de 14 ans (1951-1964), à Nages (Laouzas), localité du département du Tarn située peu avant son confluent avec l'Agout, à 705 m d'altitude[3]. La surface ainsi prise en compte est de 151 km2, soit la presque totalité du bassin versant de la rivière.

Le module de la rivière à Nages est de 4,16 m3/s.

La Vèbre présente des fluctuations saisonnières de débit fort marquées, comme très souvent dans l'est du bassin de la Garonne. Les hautes eaux se déroulent en hiver et se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 6,38 à 7,85 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un maximum très net en décembre). À partir du mois de mai, le débit baisse rapidement jusqu'aux basses eaux d'été qui ont lieu de juillet à septembre inclus, entraînant une baisse du débit mensuel moyen jusqu'à 0,689 m3/s au mois d'août. Mais ces moyennes mensuelles occultent des fluctuations bien plus prononcées sur de courtes périodes ou selon les années.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : O4134010 - Le Vèvre à Nages (Laouzas) pour un bassin versant de 151 km2 à 705 m d'altitude[3]
(08/10/2013 - Données calculées sur 14 ans de 1951 à 1964)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

La Vèbre à Condomines sur la commune de Nages.

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 0,220 m3/s (220 litres), en cas de période quinquennale sèche, ce qui est moyennement sévère, ce fait étant par ailleurs normal parmi les rivières de la région.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être très importantes. La série des QIX n'a pas été calculée, mais la série des QJX l'a bien été. Les QJX 2 et QJX 5 valent respectivement 36 et 60 m3/s. Le QJX 10 est de 76 m3/s, le QJX 20 de 91 m3/s et le QJX 50 n'a pas été calculé faute de durée d'observation suffisante.

Le débit journalier maximal enregistré à Nages durant cette période de 14 ans seulement, a été de 160 m3/s le 8 décembre 1953. En comparant cette valeur à l'échelle des QJX de la rivière, l'on constate que cette crue était bien plus importante que le niveau vicennal défini par le QJX 20, et était donc tout à fait exceptionnelle.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La Vèbre est une rivière très abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 873 millimètres annuellement, ce qui est nettement supérieur à deux fois la moyenne d'ensemble de la France (plus ou moins 320 millimètres), et aussi à la moyenne du bassin de la Garonne (384 millimètres). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 27,6 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Pêche[modifier | modifier le code]

La Vèbre est un cours d'eau de première catégorie avec la possibilité de nombreuses prises de truites[10]. L'AAPPMA du Tarn a une association à Murat-sur-Vèbre[11].

Tourisme[modifier | modifier le code]

La Vèbre est au sud-est du parc naturel régional du Haut-Languedoc qui veut valoriser le territoire[12].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Vèbre (O40-0400) » (consulté le 20 octobre 2013)
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Rieufrech (O4040570) » (consulté le 20 octobre 2013)
  3. a b c et d Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Le Vèvre à Nages (Laouzas) (O4134010) » (consulté le 20 octobre 2013)
  4. a et b « SAGE Agout - la démarche en cours », sur www.bassin-agout.fr (consulté le 20 octobre 2013)
  5. « Source de la Vèbre » sur Géoportail (consulté le 20 octobre 2013).
  6. « Confluence de la Vèbre en rive gauche de l'Agout » sur Géoportail (consulté le 20 octobre 2013).
  7. « Rivière La Vèbre », sur www.annuaire-mairie.fr (consulté le 20 octobre 2013)
  8. Nom ancien Revalguies jusqu'au XVIIIe siècle
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Viau (O4030500) » (consulté le 20 octobre 2013)
  10. « Murat / Vébre - pêche au toc à Murat », sur palmtarn.blogspot.fr (consulté le 20 octobre 2013)
  11. « AAPPMA Murat sur Vèbre », sur www.federationpeche.fr/81 (consulté le 20 octobre 2013)
  12. « Pays pêche, Monts et Lacs en Haut-Languedoc », sur www.youtube.com (consulté le 20 octobre 2013)
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :