Oriège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

l'Oriège
(Ruisseau de l'Étang Faury)
Illustration
l'Oriège à Ax-les-Thermes.
Caractéristiques
Longueur 21,8 km [1]
Bassin 90 km2 [1]
Bassin collecteur la Garonne
Débit moyen (Ax-les-Thermes)
Nombre de Strahler 4
Régime nival
Cours
Source au sud du Pic d'Étang Faury (2 702 m)
· Localisation Orlu
· Altitude 2 350 m
· Coordonnées 42° 37′ 02″ N, 1° 55′ 15″ E
Confluence l'Ariège
· Localisation Ax-les-Thermes
· Altitude 814 m
· Coordonnées 43° 43′ 10″ N, 1° 50′ 11″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Eychouzé, Dorgeix
· Rive droite Grande Porteille
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ariège
Arrondissements Foix
Cantons Haute-Ariège
Régions traversées Occitanie
Principales localités Ax-les-Thermes

Sources : SANDRE:« O1020500 », Géoportail

L'Oriège est une rivière du sud-ouest de la France, dans le département de l'Ariège, dans la nouvelle région Occitanie et un affluent droit de l'Ariège, donc un sous-affluent de la Garonne.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 21,8 km de longueur[1], l'Oriège prend sa source dans les Pyrénées ariègeoises sur le versant nord du massif du Carlit, au sud du Pic d'Étang Faury (2 702 m), au sud-ouest de la commune d'Orlu, à 2 350 m d'altitude[2].

Il coule globalement du sud-est vers le nord-ouest[3].

L'Oriège conflue en rive droite de l'Ariège à Ax-les-Thermes, à 814 m d'altitude[4].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Ariège, l'Oriège traverse les trois communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, d'Orlu (source), Orgeix, Ax-les-Thermes (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Ariège prend source dans le canton de Haute-Ariège, dans l'arrondissement de Foix.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Oriège traverse une seule zone hydrographique L'oriège de sa source au confluent de l'Ariège (O102) de 90 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué à 96,99 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 1,27 % de « territoires agricoles », à 1,23 % de « surfaces en eau », à 0,49 % de « territoires artificialisés »[1]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

L'oriège a trente-trois tronçons affluents référencés[1] dont :

  • le ruisseau de la Grande Porteille (rd)
  • un bras de l'Oriège,
  • le rec de Terrès (rd),
  • le buisseau de Baxouillade (rd),
  • le rec de Caralp (rd),
  • le ruisseau de Chourlot (rg),
  • le rec de Brasseil (rd),
  • le rec de la Trémege (rd),
  • le ruisseau d'Eychouzé (rg) 8 km avec quatre affluents et de rang de Strahler trois, avec un barrage et l'Étang de Naguille, qui a une côte maximale théorique de 1890m.
  • le Riou Fred (rg),
  • le rem du Sarrat (rd),
  • le ruisseau d'Aygue-Benté (rg)
  • le rec de Garabie (rd),
  • le rec de la Quère (rd),
  • le rec de l'Abelanet (rd),
  • le Dorgeix ou ruisseau de la Vallée d'Orgies (rg) 8,4 km,
  • le ruisseau de Lagal (rg).

Donc son rang de Strahler est de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Oriège (O1020500) » (consulté le 1er mai 2018)
  2. « Source de l'Oriège » sur Géoportail (consulté le 12 décembre 2016).
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 12 décembre 2016)
  4. « Confluence de l'Oriège avec l'Ariège » sur Géoportail (consulté le 12 décembre 2016).