Lède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
la Lède
Vallée de la Lède à Gavaudun.
Vallée de la Lède à Gavaudun.
Caractéristiques
Longueur 54,1 km [1]
Bassin 411 km2 [2]
Bassin collecteur Garonne
Débit moyen 2,31 m3/s (Casseneuil) [2]
Régime pluvial
Cours
Source près de Lacapelle-Biron au lieu-dit Capoulèze
· Localisation Blanquefort-sur-Briolance
· Altitude 206 m
· Coordonnées 44° 37′ 11″ N, 0° 56′ 23″ E
Confluence Lot
· Localisation Casseneuil
· Altitude 42 m
· Coordonnées 44° 26′ 39″ N, 0° 37′ 02″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Lot-et-Garonne
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine
Principales localités Lacapelle-Biron, Gavaudun, Monflanquin, Villeneuve-sur-Lot, Casseneuil

Sources : SANDRE:« O87-0400 », Géoportail, Banque Hydro

La Lède est une rivière du sud de la France qui coule dans le département de Lot-et-Garonne. C'est un affluent du Lot en rive droite, donc un sous-affluent de la Garonne.

Sa vallée est classée site naturel dans son ensemble depuis 1999.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 54,1 km de longueur[1], la Lède prend sa source dans le département de Lot-et-Garonne près de Lacapelle-Biron au lieu-dit Capoulèze, sur la commune de Blanquefort-sur-Briolance à l'altitude de 206 mètres.

La Lède se jette dans le Lot en rive droite, à la hauteur de la commune de Casseneuil, en Lot-et-Garonne à l'altitude de 42 mètres.

Principales communes traversées[modifier | modifier le code]

La Lède traverse douze communes dans 1 seul département[1], dont les principales sont

Toponymes[modifier | modifier le code]

La Lède a donné son nom aux trois communes suivantes :

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Orgaznisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Lède à Casseneuil.

La Lède a quatorze (14) affluents contributeurs et quatre bras[1] dont les principaux sont :

  • Ruisseau de Clairfond : 8,4 km
  • Le Laussou : 13,2 km
  • Ruisseau de Favier : 3,2 km
  • Le Mille Pois : 5,3 km
  • Le Cluzélou : 13,5 km
  • La Gaube : 5 km
  • la Leyze : 12,9 km
  • Ruisseau de Marrel : 5,5 km
  • La Mascarde : 8,2 km
  • L'Aygue-Rousse : 7,6 km
  • La Sône : 8,9 km

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Lède est une rivière peu abondante et fort irrégulière, comme la plupart des affluents de plaine du bassin aquitain central.

La Lède à Casseneuil[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé durant une période de 39 ans (1970-2008), à Casseneuil, localité du département de Lot-et-Garonne située au niveau de son confluent avec le Lot[2]. La surface étudiée est de 411 km2, soit la quasi-totalité du bassin versant de la rivière.

Le module de la rivière à Casseneuil est de 2,31 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : O8584010 - la Lède à Casseneuil pour un bassin versant de 411 km2[2]
(Données calculées sur 36 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

La Lède présente des fluctuations saisonnières de débit bien marquées, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 2,96 et 5,50 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un maximum bien net en février). Dès le mois de mars cependant, le débit moyen de la rivière baisse progressivement, et cette baisse se poursuit jusqu'à la période des basses eaux. Celles-ci ont lieu en été et au début de l'automne, de juillet au début d'octobre, entraînant une baisse du débit moyen mensuel allant jusqu'à 0,433 m3/s au mois d'août. À partir du mois d'octobre le débit remonte rapidement. Cependant les fluctuations de débit sont plus prononcées sur de plus courtes périodes et d'après les années[2].

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,001 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit un petit litre par seconde[2], le cours d'eau tombant alors presque à sec.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues, quant à elles, peuvent être importantes, compte tenu de la taille moyennement élevée du bassin versant de la rivière. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 35 et 54 m3/s. Le QIX 10 est de 66 m3/s et le QIX 20 de 78 m3/s, tandis que le QIX 50 se monte à 94 m3/s[2].

Le débit instantané maximal enregistré à la station hydrométrique de Casseneuil durant cette période, a été de 100 m3/s le 1er juillet 1977, tandis que la valeur journalière maximale était de 84,4 m3/s le 14 décembre 1981[2]. En comparant la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, il apparaît que cette crue était un peu supérieure à la crue cinquantennale définie par le QIX 50, et donc assez exceptionnelle.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La Lède est une rivière médiocrement abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 178 millimètres annuellement, ce qui est largement inférieur à la moyenne d'ensemble de la France (320 millimètres par an), et aussi bien sûr à celles des bassins de la Garonne (384 millimètres par an) et du Lot (446 millimètres par an). Le débit spécifique de la rivière (ou Qsp) se monte à 5,6 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Curiosités - À voir[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - La Lède (O87-0400) » (consulté le 30 novembre 2013)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Lède à Casseneuil (O8584010) » (consulté le 29 août 2016)
  3. site perso, « rivière et moulins sur la lède » (consulté le 9 août 2009)