Ruisseau d'Ars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ars.

ruisseau d'Ars
Illustration
Caractéristiques
Longueur 8,3 km [1]
Bassin collecteur Garonne
Cours
Source près de la résidence Camponac
· Localisation Pessac
· Coordonnées 44° 47′ 39″ N, 0° 38′ 49″ O
Confluence Eau Bourde
· Localisation Bordeaux
· Coordonnées 44° 48′ 54″ N, 0° 33′ 27″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Gironde
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

Sources : SANDRE, Géoportail

Le ruisseau d'Ars est une petite rivière non visible car canalisée pour maîtriser les inondations et collecter les eaux de ruissellement.

Ancienne illustration sur laquelle on peut voir les arches de l'aqueduc gallo-romain qui enjambait le "ruisseau des arcs" ou ruisseau d'ars.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 8,3 km de longueur[1], il passe sous les communes de Pessac, Talence, Bègles et Bordeaux[1]. Il prend sa source près de la résidence Camponac à Pessac et est confluent avec l'Eau Bourde à L'Estey Sainte-Croix, sous la rue Brascassat, près de la Gare Saint Jean.

A Pessac le ruisseau d'Ars reçoit les eaux du ruisseau le Serpent. Le Serpent prend sa source dans le quartier du Haut-Lévêque et se jette dans le ruisseau d’Ars en aval du lac de Fontaudin. Il est canalisé et souterrain sur une bonne partie de son cours et reste visible dans le parc de Fontaudin dans le quartier de Saige. On a d'ailleurs souvent, en aval de ce confluent, continué à appeler le ruisseau d'Ars, le Serpent.

A Talence il reçoit le fossé de Thouars lui aussi canalisé et souterrain comme tous les autres ruisseaux cités.

Le ruisseau d'Ars longe le Domaine Universitaire au bord des Lacs de la Faculté des Sciences et du Parc Peixotto à la Mairie de Talence. On peut observer le creux de son vallon en contrebas des vignes du Haut Brion juste en amont de la Faculté des Sciences où existait un gué qu'empruntaient les pèlerins de Saint Jacques. La rue Lamartine à Talence, avec sa double pente, donne une idée de cette vallée. On observe aussi sa dépression au parc Soureilh le long de la résidence Le Quadrige et à Suzon à Talence, secteur dans lequel on trouve la rue du petit chemin d'Ars qui y descend. Dans le quartier de la gare Saint-Jean, rue Amédée-Saint-Germain, la confrérie Saint-Vincent avait établi une petite chapelle, la chapelle de Ladors, dans une zone plantée de vignes[2].

Le nom du ruisseau d'Ars, autrefois aussi appelé ruisseau des arcs, proviendrait des arches de l'aqueduc romain de Bordeaux qui était parallèle à la route de Toulouse et sous lequel il coulait.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau d'Ars (O9710570) » (consulté le 22 septembre 2013)
  2. E. Mareuse, « La chapelle de Saint-Vincent-de-Ladors », Revue historique de Bordeaux, vol. VIII,‎ , p. 294-305.