Salagou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

le Salagou
Illustration
le barrage du Salagou
le Salagou sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 20,8 km [1]
Bassin 80 km2 [1]
Bassin collecteur l’Hérault
Débit moyen m3/s (Clermont-l'Hérault)
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire EPTB SMBFH ou Syndicat mixte du bassin du fleuve Hérault[2]
Régime pluvio-nival
Cours
Source col de la Merquière
· Localisation Brenas
· Altitude 356 m
· Coordonnées 43° 39′ 06″ N, 3° 14′ 41″ E
Confluence la Lergue
· Localisation Le Bosc
· Altitude 68 m
· Coordonnées 43° 40′ 18″ N, 3° 25′ 12″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Marette, Lignous, Révérignès, Ronel
· Rive droite Creissels, Rieufresh
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Hérault
Arrondissements Béziers, Lodève
Cantons Clermont-l'Hérault, Lodève
Régions traversées Occitanie

Sources : SANDRE:« Y2230500 », Géoportail, OpenStreetMap

Le Salagou est une rivière du département de l'Hérault, dans la région Occitanie, et un affluent droit de la Lergue, donc un sous-affluent du fleuve l’Hérault.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 20,8 km de longueur[1], le Salagou prend naissance au sud-est du col de la Merquière, à 356 m d'altitude[3], sur la commune de Brenas.

Le Salagou coule globalement de l'ouest vers l'est[4].

Le Salagou conflue en rive droite de la Lergue, à 68 m d'altitude[5], sur la commune de Le Bosc.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Hérault, le Salagou traverse les huit communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, Brenas (source), Mérifons, Octon, Salasc, Celles (Hérault), Clermont-l'Hérault, Lacoste (Hérault), Le Bosc (Hérault) (confluence).

Soit en termes de cantons, le Salagou prend source dans le canton de Clermont-l'Hérault et conflue dans le canton de Lodève, dans les arrondissement de Béziers et arrondissement de Lodève.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Salagou traverse deux zones hydrographiques[1] dont celle du « Salagou » (Y223) pour une superficie de 80 km2[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est l'EPTB SMBFH ou Syndicat mixte du bassin du fleuve Hérault, créé en 2009 et sis à Clermont-l'Hérault[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Salagou a dix-neuf affluents référencés[1] :

  • le Lignous (rg) 6,4 km
  • la Marette (rg), 8,3 km avec deux affluents :
    • le ruisseau des Courtinals 2 km
    • le ruisseau de Levère 2 km
  • le Révérignès (rg), 4,7 km avec un affluent :
    • le ruisseau de Ricazouls 2 km
  • le ruisseau de Creissels (rd) 5,4 km qui traverse Clermont l'Hérault, avec un affluent :
    • le ruisseau de l'Ariole 2 km
  • le ruisseau du Lavadou 4 km
  • le ruisseau du Mas Crémat 3 km
  • le ruisseau du Jonquier 3 km
  • le Rieufrech (rd), 3 km
  • le ruisseau du Rieupeyre 3 km
  • le ruisseau de la Frille (rd), 3 km
  • le ruisseau des Grottes 3 km
  • le ruisseau de Las-Moles (rd), 2 km
  • le ruisseau de Planès (rg), 2 km avec un affluent :
    • le ru de la Tour d'Olivier 2 km
  • le ruisseau de la Baume 2 km
  • le ruisseau de la Combe de l'Agast (rg), 2 km
  • le ruisseau des Clauzes (rg), 2 km sur la seule commune de Brenas avec un affluent :
    • le ruisseau des Colombiers 1 km sur la seule commune de Brenas.
  • le ruisseau de l'Estagnas 2 km
  • le ruisseau du Lirou (rg), 2 km
  • le Ronel (rg), 2 km sur la commune de Celles, et à la limite de le Puech, qui se jette dans le lac du Salagou.

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc son rang de Strahler est de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Le Salagou est une rivière de la vallée de l'Hérault où un lac artificiel (Lac du Salagou) est formé depuis la construction d'un barrage dans les années 1960. Pradines était un hameau abandonné de Clermont-l'Hérault sur les bords du lac, jamais enseveli mais démoli en 1986 car ses ruines devenaient dangereuses. Le lac est caractérisé par ses roches et ses paysages de couleur rouge et sa presqu'île.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Salagou (Y2230500) » (consulté le 10 avril 2015)
  2. a et b « le SMBFH ou Syndicat mixte du bassin du fleuve Hérault », sur /www.fleuve-herault.fr (consulté le 6 novembre 2016)
  3. « Source du Salagou » sur Géoportail (consulté le 23 juin 2019).
  4. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 23 juin 2019)
  5. « Confluence du Salagou avec la Lergue » sur Géoportail (consulté le 23 juin 2019).
Ressources relatives à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :