Aussonnelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

l'Aussonnelle
Illustration
L'Aussonnelle à La Salvetat-Saint-Gilles.
Caractéristiques
Longueur 42,4 km [1]
Bassin 192 km2 [1]
Bassin collecteur Bassin de la Garonne
Débit moyen 0,791 m3/s (Seilh)
Régime pluvial
Cours
Source le Savès
· Localisation Saint-Thomas
· Coordonnées 43° 31′ 36″ N, 1° 05′ 17″ E
Confluence la Garonne
· Localisation Seilh
· Coordonnées 43° 42′ 33″ N, 1° 20′ 57″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Haute-Garonne
Régions traversées Occitanie

Sources : SANDRE:« O21-0400 », Géoportail, Banque Hydro

L'Aussonnelle est une rivière du sud de la France qui coule dans le département de la Haute-Garonne, dans la nouvelle région Occitanie. C'est un affluent direct de la Garonne.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 42,4 km de longueur[1], l'Aussonnelle prend sa source à Saint-Thomas dans le Savès dans la Haute-Garonne, à la limite du Gers, et se jette dans la Garonne en rive gauche, au niveau de la limite communale entre Seilh et Gagnac-sur-Garonne, dans le département de la Haute-Garonne.

Elle parcourt une distance de 42,4 km (30 km à vol d'oiseau). La source se situe à 300 m d'altitude et le point de confluence avec la Garonne à 117 m d'altitude, pour une pente moyenne de 0,43 %.

Son bassin versant couvre 190 km2, principalement en Haute-Garonne mais également dans le Gers.

Département et communes traversées[modifier | modifier le code]

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

  • Le Guignorieu : 5,1 km
  • Le ruisseau des Crabères : 7,7 km
  • Le Vidaillon : 4,6 km
  • Le Courbet : 10,1 km
  • Le ruisseau du Rouchet : 5,5 km
  • Le ruisseau du Gajea-Panariol : 14,3 km
  • Le Barnefond : 5,5 km

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le débit de l'Aussonnelle a été observé sur une période de 41 ans (1968-2008), à Seilh, c'est-à-dire au niveau de son confluent avec la Garonne[2]. La surface prise en compte est de 192 km2, soit la quasi-totalité du bassin versant de la rivière.

Le module de la rivière à Seilh est de 0,791 m3/s.


Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Seilh
(Données calculées sur 41 ans)

L'Aussonnelle présente des fluctuations saisonnières de débit assez importantes, avec des crues d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 0,955 et 1,54 m3/s, de décembre à mai inclus (maximum en février), et des basses eaux d'été, de juillet à septembre, entraînant une baisse du débit moyen mensuel jusqu'au niveau de 0,195 m3/s au mois d'août, ce qui reste assez confortable.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Le VCN3 peut chuter jusque 0,017 m3/s soit 17 litres par seconde, en cas de période quinquennale sèche, ce qui doit être qualifié de sévère.

Crues[modifier | modifier le code]

D'autre part les crues peuvent être fort importantes. En effet, les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 31 et 49 m3/s. Le QIX 10 est de 61 m3/s et le QIX 20 se monte à 73 m3/s. Quant au QIX 50, il est de 88 m3/s.

Le débit instantané maximal enregistré à Seilh a été de 92,1 m3/s le 25 septembre 1993, tandis que la valeur journalière maximale était de 56,6 m3/s le 23 mars 1971.

Lame d'eau[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans le bassin de l'Aussonnelle est de 130 millimètres annuellement, ce qui est médiocre et nettement inférieur à la moyenne de l'ensemble de la France (320 millimètres), et aussi à la moyenne de la totalité du bassin versant de la Garonne (384 millimètres). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 4,1 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Projets[modifier | modifier le code]

La réalimentation de l'Aussonnelle est prévue par le Conseil Général de Haute-Garonne et la Communauté Urbaine du Grand Toulouse mais aucune solution spécifique n'est encore arrêtée.

Le SIVU Vallée de l'Aussonnelle (syndicat incluant Colomiers, Cornebarrieu,Pibrac, et Seilh) est chargé de l'entretien des berges.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Aussonnelle (O21-0400) » (consulté le 7 décembre 2013)
  2. Banque Hydro - Station O2034010 - L'Aussonnelle à Seilh (Synthèse) (ne pas cocher la case "Station en service")

Ressource relative à la géographie : SandreVoir et modifier les données sur Wikidata