Tour d'Italie 2024

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour d'Italie 2024
Généralités
Course107e Tour d'Italie
CompétitionUCI World Tour 2024 2.UWT
Étapes21
Dates4 – 26 mai 2024
Distance3 317,5 km
PaysITA Italie
Lieu de départVenaria Reale
Lieu d'arrivéeRome
Équipes22
Partants176
Dénivelé44 650 m
Site officielSite officiel
◀2023
Documentation

Le Tour d'Italie 2024 (en italien : Giro d'Italia 2024) est la 107e édition de cette course cycliste masculine sur route, l'un des trois grands tours de la saison. La course a lieu du au et fait partie du calendrier UCI World Tour 2024 en catégorie 2.UWT.

Présentation[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Le parcours est dévoilé dans son intégralité le . Les 21 étapes totalisent une distance de 3 386,7 km pour un dénivelé positif de 42 900 m. Les territoires de la botte italienne situés au sud de Naples ainsi que la Sicile et la Sardaigne ne sont pas au programme de l'édition 2024. Il est à noter qu'aucun transfert ne doit être effectué lors des deux journées de repos à Naples ainsi qu'à Livigno. Par contre, une distance de plus de 550 km doit être parcourue entre Bassano del Grappa et Rome où se déroule la dernière étape.

Au menu du Giro 2024 : deux contre-la-montre de plus de trente kilomètres, six étapes de haute montagne, sept de moyenne montagne ou accidentée et six étapes de plaine. Six arrivées sont situées au sommet d'un col ou d'une côte lors des 2e, 8e, 10e, 15e, 16e et 17e étapes.

La Cima Coppi est située au Col Sella (altitude 2 236 m) franchi lors de la 17e étape. La Cima Pantani est attribuée au sommet du Sanctuaire d'Oropa (arrivée de la 2e étape).

Première semaine : de Turin à Naples[modifier | modifier le code]

La 1re étape relie Venaria Reale, ville de l'agglomération nord-ouest de Turin, non loin du stade de la Juventus, à Turin dans le Piémont par un tracé accidenté comprenant le premier col du Giro 2024, le Colle Maddalena franchi à 22 km de l'arrivée. Partant de San Francesco al Campo, la première partie de la 2e étape parcourt un terrain plat avant de devenir plus accidenté et de se terminer par la première arrivée au sommet du sanctuaire d'Oropa, site du Patrimoine mondial de l'UNESCO, à Biella. La 3e étape reliant Novare à Fossano est une étape de plaine dans le Piémont. Au départ d'Acqui Terme, la 4e étape ne présente pas de difficultés majeures jusqu'à Andora, au bord de la Mer de Ligurie si ce n'est un col de 3e catégorie franchi à mi-course. Entre les villes ligurienne de Gênes et toscane de Lucques, la 5e étape ne présente pas plus de difficultés que la veille. La 6e étape entre les cités toscanes de Viareggio et Rapolano Terme présente aussi un tracé sans grand relief mais emprunte des chemins blancs à l'instar des Strade Bianche sur une douzaine de kilomètres. Entre Foligno et Pérouse en Ombrie, la 7e étape se court sous la forme d'un contre-la-montre de 40,6 km avec 6,5 derniers kilomètres en montée. Au départ de Spolète (Ombrie), la 8e étape parcourt les Apennins pour la véritable première étape de montagne se terminant au sommet du Prati di Tivo (Abruzzes) après une ultime ascension de 14,6 km. La 9e étape quitte les Abruzzes au départ d'Avezzano pour filer vers le sud et rejoindre la ville de Naples par un tracé relativement plat.

Deuxième semaine : de Pompéi aux Alpes par l'Adriatique[modifier | modifier le code]

Après la première journée de repos passée le long du Golfe de Naples, la 10e étape débute dans la cité antique de Pompéi, lieu le plus méridional du Giro 2024. Cette étape se termine par un profil plus accidenté et une arrivée au sommet de la Bocca della Selva dans la commune de Cusano Mutri (Campanie). De Foiano di Val Fortore à Francavilla al Mare, la 11e étape rejoint les Abruzzes et la Mer Adriatique par une fin de parcours complètement plate. Suivant globalement la côte adriatique, une succession de courtes montées ponctue la 12e étape tracée entre Martinsicuro et Fano dans les Marches. Partant de la station balnéaire de Riccione, la 13e étape traverse l'Émilie-Romagne pour arriver à Cento par un tracé ultra plat. Le second contre-la-montre du Giro 2024 relie Castiglione delle Stiviere à Desenzano del Garda au bord du lac de Garde (Lombardie) lors de la 14e étape sur une distance de 31 km et un tracé légèrement vallonné. Avec 220 km, la 15e étape est la plus longue de l'édition 2024. Au départ de Manerba del Garda, aussi sur les rives du lac de Garde, cette étape alpestre escalade, dans sa dernière partie, trois cols de 1re catégorie dont l'arrivée au sommet à Livigno.

Troisième semaine : les Alpes puis arrivée à Rome[modifier | modifier le code]

La seconde journée de repos se passe à Livigno, commune lombarde de la haute vallée de la Valteline, située à environ 1 800 m d'altitude. Livigno est aussi le départ de la 16e étape où le célèbre col du Stelvio est franchi après une cinquantaine de kilomètres de course. Ensuite, après une centaine de kilomètres en descente puis à plat, 31 des 36 derniers kilomètres sont en montée et aboutissent à Santa Cristina Valgardena (Trentin-Haut-Adige) pour une arrivée au sommet au Monte Pana. La 17e étape ne compte pas de portions plates : au départ de Selva di Val Gardena, les coureurs franchissent cinq cols dont le dernier, le Passo del Brocon est atteint après une ascension de 12,2 km. La 18e étape quitte pour une journée le massif alpin avec un départ donné à Fiera di Primiero (Trentin-Haut-Adige) et une arrivée à Padoue (Vénétie) à l'issue d'un parcours plat. Partant de Mortegliano (Frioul-Vénétie Julienne), la 19e étape est une étape de moyenne montagne rejoignant la commune de Sappada atteinte six kilomètres après la montée de la Cima Sappada. Depuis Alpago, la 20e étape escalade deux fois le Monte Grappa (18,2 km d'ascension) avant de dévaler pendant une trentaine de kilomètres presque sans interruption vers Bassano del Grappa, en Vénétie. La traditionnelle dernière étape parcourt les artères de Rome sous la forme d'un circuit.

Équipes[modifier | modifier le code]

En tant que course World Tour, les 18 équipes World Tour participent automatiquement à la course. L'équipe belge Pro Team, Lotto Dstny est invitée grâce à son classement mais fait le choix de ne pas prendre part à la course[1].

WorldTeams (18)ProTeams (4)

Favoris et principaux participants[modifier | modifier le code]

Pour le classement général[modifier | modifier le code]

Le 17 décembre 2023, Tadej Pogačar annonce sa présence sur ce Tour d'Italie. Il s'agit de sa première participation au Tour d'Italie, où il est considéré favori numéro 1 à la victoire finale[2]. L'opposition semble a priori assez faible. Les autres candidats à une bonne place au classement général sont notamment le deuxième de l'édition précédente, le Britannique Geraint Thomas, le Français Romain Bardet, le jeune Belge Cian Uijtdebroeks, l'Australien Ben O'Connor, l'Italien Damiano Caruso, le Colombien Daniel Martínez, l'Irlandais Eddie Dunbar, le Néerlandais Thymen Arensman, le grimpeur italien Giullio Ciccone ou son jeune compatriote Antonio Tiberi.

Seuls trois anciens vainqueurs de grands tours sont au départ : Pogačar, Thomas et Nairo Quintana[3].

Pour le classement par points[modifier | modifier le code]

Le Belge Wout van Aert doit renoncer à sa participation suite à sa chute sur À Travers les Flandres[4]. Son coéquipier sprinteur, Olav Kooij sera candidat à ce maillot de même que Jonathan Milan, vainqueur l'édition précédente de ce classement ou encore les finisseurs rapides ayant déjà remporté des courses en 2024 comme l'Australien Sam Welsford ou le Belge Gerben Thijssen.

Pour les victoires d'étapes[modifier | modifier le code]

Neuf coureurs sont en lice pour intégrer la liste des cyclistes vainqueurs d'étapes sur les trois grands tours : Tadej Pogačar, Julian Alaphilippe, Fabio Jakobsen, Rafał Majka, Romain Bardet, Simon Clarke, Michael Woods, Lilian Calmejane et Alexey Lutsenko[5]. Les deux premiers y parviennent, respectivement lors des 2e et 12e étapes.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Première semaine : domination immédiate de Pogačar[modifier | modifier le code]

Dès la première étape, Tadej Pogačar attaque dans la dernière côte mais est battu sur la ligne d'arrivée par les deux hommes qui avaient réussi à le suivre dans la descente : Maximilian Schachmann et Jhonatan Narváez. Ce dernier remporte l'étape et revêt par conséquent le premier maillot rose de ce Giro. Le lendemain, Pogačar place une attaque dans la montée finale vers le sanctuaire d'Oropa, gagne en solitaire et s'empare de la maglia rosa, reléguant tous ses adversaires à plusieurs dizaines de secondes. Sans surprise, les 3e et 4e étapes relativement plates sont remportées par des sprinteurs : Tim Merlier à Fossano et Jonathan Milan à Andora. Les échappées des 5e et 6e étapes aboutissent et consacrent les victoires de Benjamin Thomas à Lucques et de Pelayo Sánchez à Rapolano Terme. Le lendemain, le leader du classement général Tadej Pogačar remporte le premier contre-la-montre du Tour, à Pérouse, devant l'Italien Filippo Ganna, et le surlendemain la première étape de montagne, à Prati di Tivo (en). De ce fait, le Slovène prend 2 min 40 s d’avance sur le deuxième du classement général, Daniel Martínez, et relègue son principal concurrent Geraint Thomas à la troisième place, avec 2 min 58 s de retard. La veille du premier jour de repos, le sprinter Néerlandais Olav Kooij remporte la 9e étape à Naples et la première semaine du Giro se conclut sans changement significatif au classement général.

Deuxième semaine : la confirmation de Pogačar[modifier | modifier le code]

La 10e étape récompense le Français Valentin Paret-Peintre, membre de l'échappée qui émerge en fin de course. Les 11e et 13e étapes sont remportées au sprint à Francavilla al Mare et à Cento par le maillot cyclamen Jonathan Milan qui signe ses deuxième et troisième succès sur ce Giro. Comme deux jours auparavant, c'est un Français qui s'impose après une échappée lors de la 12e étape : Julian Alaphilippe renoue avec le succès sur une étape de Grand Tour presque trois ans après sa dernière victoire sur le Tour de France 2021. La 14e étape disputée en contre-la-montre voit Filippo Ganna prendre sa revanche sur le maillot rose slovène et l'emporter de 29 secondes sur celui-ci. La 15e étape confirme l'écrasante domination de Tadej Pogačar, auteur de 13 derniers kilomètres de feu, reléguant les autres favoris à près de trois minutes sur la ligne d'arrivée de Livigno et prenant une solide option sur la victoire finale avec une avance au classement général de presque sept minutes.

Troisième semaine[modifier | modifier le code]

Dans une 16e étape raccourcie en raison des conditions atmosphériques, Tadej Pogačar émerge dans le dernier kilomètre et s'adjuge son cinquième succès. La 17e étape récompense Georg Steinhauser, parti à l'attaque dans le troisième des cinq cols de la journée, alors que Pogačar, arrivé deuxième, prend encore des secondes à ses adversaires. Tim Merlier remporte une seconde victoire au sprint lors de la 18e étape à Padoue.

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape sam. 4 mai Venaria RealeTurin
Étape vallonnée
140 Jhonatan Narváez Jhonatan Narváez
2e étape dim. 5 mai San Francesco al Campomont Sacré d'Oropa
Étape de moyenne montagne
161 Tadej Pogačar Tadej Pogačar
3e étape lun. 6 mai NovareFossano
Étape de plaine
166 Tim Merlier Tadej Pogačar
4e étape mar. 7 mai Acqui TermeAndora
Étape de plaine
190 Jonathan Milan Tadej Pogačar
5e étape mer. 8 mai GênesLucques
Étape vallonnée
178 Benjamin Thomas Tadej Pogačar
6e étape jeu. 9 mai ViareggioRapolano Terme
Étape vallonnée
180 Pelayo Sánchez Tadej Pogačar
7e étape ven. 10 mai FolignoPérouse
Contre-la-montre individuel
40,6 Tadej Pogačar Tadej Pogačar
8e étape sam. 11 mai Spolète – Prati di Tivo
Étape de montagne
152 Tadej Pogačar Tadej Pogačar
9e étape dim. 12 mai AvezzanoNaples
Étape de plaine
214 Olav Kooij Tadej Pogačar
lun. 13 mai
Jour de repos
Journée de repos no 1
10e étape mar. 14 mai PompéiCusano Mutri
Étape de montagne
142 Valentin Paret-Peintre Tadej Pogačar
11e étape mer. 15 mai Foiano di Val FortoreFrancavilla al Mare
Étape de plaine
207 Jonathan Milan Tadej Pogačar
12e étape jeu. 16 mai MartinsicuroFano
Étape vallonnée
193 Julian Alaphilippe Tadej Pogačar
13e étape ven. 17 mai RiccioneCento
Étape de plaine
179 Jonathan Milan Tadej Pogačar
14e étape sam. 18 mai Castiglione delle StiviereDesenzano del Garda
Contre-la-montre individuel
31,2 Filippo Ganna Tadej Pogačar
15e étape dim. 19 mai Manerba del GardaLivigno
Étape de montagne
222 Tadej Pogačar Tadej Pogačar
lun. 20 mai
Jour de repos
Journée de repos no 2
16e étape mar. 21 mai LasaSanta Cristina Valgardena
Étape de montagne
118,7 Tadej Pogačar Tadej Pogačar
17e étape mer. 22 mai Selva di Val Gardena – Brocon Pass
Étape de montagne
159 Georg Steinhauser Tadej Pogačar
18e étape jeu. 23 mai Fiera di PrimieroPadoue
Étape de plaine
178 Tim Merlier Tadej Pogačar
19e étape ven. 24 mai MorteglianoSappada
Étape de moyenne montagne
157
20e étape sam. 25 mai AlpagoBassano del Grappa
Étape de montagne
184
21e étape dim. 26 mai RomeRome
Étape de plaine
125

Classements[modifier | modifier le code]

Classement général final[modifier | modifier le code]

Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
Source : ProCyclingStats


Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Classement par points
CoureurPaysÉquipePoints

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Classement de la montagne
CoureurPaysÉquipePoints

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Classement du meilleur jeune
CoureurPaysÉquipeTemps

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Classement par équipes
ÉquipePaysTemps

Autres classements[modifier | modifier le code]

Classement UCI[modifier | modifier le code]

La course attribue des points au Classement mondial UCI 2024 selon le barème suivant[9] :

Barème de points pour ce Tour d'Italie
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 20e à 25e 26e à 30e 31e à 40e 41e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 1100 885 750 600 495 415 340 285 235 180 155 130 110 90 80 75 70 60 44 55 50 30 25 20 15 10
Par étapes 180 130 95 80 60 45 40 35 30 25 20 15 10 5 2
Classements finaux annexes 180 130 95
Leader par étapes 20

Points gagnés à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Nombre de points marqués sur la course
Rang Coureur Équipe Général Etape Leader Annexe Total
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Règlements[modifier | modifier le code]

Le classement général, dont le leader porte le maillot rose, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 secondes à l'arrivée des étapes en ligne et 3, 2 et 1 secondes au second sprint intermédiaire de chaque étape). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : dixièmes et centièmes de seconde enregistrés lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape. Ce classement est le plus important de la course et le gagnant est le vainqueur du Giro.

Le classement par points, dont le leader porte le maillot cyclamen, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes et au premier sprint intermédiaire de chaque étape en ligne. Comme c'est le cas depuis 2014, la répartition des points est différente selon le type d'étape. Ainsi, le classement par points est établi en fonction du barème suivant :

  • Pour les arrivées des étapes dites « sans difficulté » ou de « basse difficulté » : 50, 35, 25, 18, 14, 12, 10, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point(s) pour les 15 premiers coureurs classés ;
  • Pour les arrivées des étapes dites de « moyenne difficulté » : 25, 18, 12, 8, 6, 5, 4, 3, 2, 1 point(s) pour les 10 premiers coureurs classés ;
  • Pour les arrivées des étapes dites de « haute montagne » et les contre-la-montre individuels : 15, 12, 9, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point(s) pour les 10 premiers coureurs classés ;
  • Pour les sprints intermédiaires (le premier de chaque étape en ligne) : 12, 8, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point(s) pour les 8 premiers coureurs classés.

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, nombre de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement de la montagne, dont le leader porte le maillot bleu, consiste en l'addition des points obtenus au sommet des différentes ascensions classées tout au long de l'épreuve, en fonction du barème suivant :

  • Pour l'ascension dite Cima Coppi : 50, 30, 20, 14, 10, 6, 4, 2 et 1 point pour les 9 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 1re catégorie (arrivée au sommet) : 50, 24, 16, 9, 6, 4, 2 et 1 point pour les 8 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 1re catégorie : 40, 18, 12, 9, 6, 4, 2 et 1 point pour les 8 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 2e catégorie : 18, 8, 6, 4, 2 et 1 point pour les 6 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 3e catégorie : 9, 4, 2 et 1 point pour les 4 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 4e catégorie : 3, 2 et 1 point pour les 3 premiers coureurs classés.

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans la Cima Coppi, les ascensions de 1re, de 2e, de 3e, puis de 4e catégorie, et le classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc, est le classement général des coureurs nés après le .

Il existe également un classement pour les équipes. Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe, sauf lors du contre-la-montre par équipes, où l'on prend le temps de l'équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classements par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées[10].

Suivi étape par étape[modifier | modifier le code]

Étape Vainqueur Classement général Leader du classement général Classement par points Leader du classement par points Classement de la montagne Leader du classement de la montagne Classement du meilleur jeune Leader du classement du meilleur jeune Classement par équipes
1 Jhonatan Narváez Jhonatan Narváez Jhonatan Narváez Lilian Calmejane Alex Baudin Ineos Grenadiers
2 Tadej Pogačar Tadej Pogačar Filippo Fiorelli Tadej Pogačar Cian Uijtdebroeks Bora-Hansgrohe
3 Tim Merlier Tim Merlier
4 Jonathan Milan Jonathan Milan Ineos Grenadiers
5 Benjamin Thomas
6 Pelayo Sánchez
7 Tadej Pogačar Luke Plapp
8 Tadej Pogačar Cian Uijtdebroeks Decathlon AG2R La Mondiale
9 Olav Kooij
10 Valentin Paret-Peintre
11 Jonathan Milan Antonio Tiberi
12 Julian Alaphilippe
13 Jonathan Milan
14 Filippo Ganna Ineos Grenadiers
15 Tadej Pogačar
16 Tadej Pogačar Decathlon AG2R La Mondiale
17 Georg Steinhauser
18 Tim Merlier
19
20
21
Classements finals

Liste des participants[modifier | modifier le code]

Liste des participants
Ineos Grenadiers
IGD
NumCoureurPos
1GBR Geraint Thomas (GBR)
2NED Thymen Arensman (NED)
3NOR Tobias Foss (NOR)
4ITA Filippo Ganna (ITA) Contre-la-montre masculin aux championnats d'Italie de cyclisme sur route(chrono)
5ECU Jhonatan Narváez (ECU) Course en ligne masculine aux championnats d'Équateur de cyclisme sur route(route)
6USA Magnus Sheffield (USA)
7GBR Ben Swift (GBR)
8GBR Connor Swift (GBR)
Directeur sportif : Oliver Cookson, Zakkari Dempster
Alpecin-Deceuninck
ADC
NumCoureurPos
11AUS Kaden Groves (AUS)
12AUT Tobias Bayer (AUT)
13ITA Nicola Conci (ITA)
14BEL Quinten Hermans (BEL)
15BEL Jimmy Janssens (BEL)
16BEL Timo Kielich (BEL)
17BEL Edward Planckaert (BEL)
18BEL Fabio Van den Bossche (BEL)
Directeur sportif : Gianni Meersman, Jens Keukeleire
Arkéa-B&B Hotels
ARK
NumCoureurPos
21BEL Jenthe Biermans (BEL) NP-16
22FRA Louis Barré (FRA) NP-11
23FRA Ewen Costiou (FRA)
24NED David Dekker (NED) AB-17
25FRA Donavan Grondin (FRA)
26LUX Michel Ries (LUX)
27FRA Alan Riou (FRA)
28ITA Alessandro Verre (ITA)
Directeur sportif : Mickaël Leveau, Laurent Pichon
Astana Qazaqstan Team
AST
NumCoureurPos
31KAZ Alexey Lutsenko (KAZ) Course en ligne masculine aux championnats du Kazakhstan de cyclisme sur route(route et chrono) NP-9
32ITA Davide Ballerini (ITA)
33ITA Lorenzo Fortunato (ITA)
34GER Max Kanter (GER) NP-10
35ERI Henok Mulubrhan (ERI) Course en ligne masculine aux championnats d'Afrique de cyclisme sur route(route)
36KAZ Vadim Pronskiy (KAZ) NP-15
37ITA Christian Scaroni (ITA) NP-18
38ITA Simone Velasco (ITA) Course en ligne masculine aux championnats d'Italie de cyclisme sur route(route)
Directeur sportif : Alexandr Shefer, Stefano Zanini
Bora-Hansgrohe
BOH
NumCoureurPos
41COL Daniel Martínez (COL) Contre-la-montre masculin aux championnats de Colombie de cyclisme sur route(chrono)
42ITA Giovanni Aleotti (ITA)
43AUT Patrick Gamper (AUT)
44GER Jonas Koch (GER)
45GER Florian Lipowitz (GER) NP-6
46IRL Ryan Mullen (IRL) Contre-la-montre masculin aux championnats d'Irlande de cyclisme sur route(chrono)
47GER Maximilian Schachmann (GER)
48NED Danny van Poppel (NED) NP-16
Directeur sportif : Enrico Gasparotto, Patxi Vila
Cofidis
COF
NumCoureurPos
51ITA Stefano Oldani (ITA) NP-11
52POL Stanisław Aniołkowski (POL)
53FRA Nicolas Debeaumarché (FRA)
54FRA Thomas Champion (FRA)
55ESP Rubén Fernández (ESP)
56GER Simon Geschke (GER)
57FRA Benjamin Thomas (FRA) AB-16
58GBR Harrison Wood (GBR)
Directeur sportif : Roberto Damiani
Decathlon-AG2R La Mondiale
DAT
NumCoureurPos
61AUS Ben O'Connor (AUS)
62FRA Alex Baudin (FRA)
63FRA Aurélien Paret-Peintre (FRA)
64FRA Valentin Paret-Peintre (FRA)
65FRA Damien Touzé (FRA)
66FRA Bastien Tronchon (FRA)
67ITA Andrea Vendrame (ITA)
68USA Lawrence Warbasse (USA)
Directeur sportif : Stéphane Goubert, Cyril Dessel
EF Education-EasyPost
EFE
NumCoureurPos
71COL Esteban Chaves (COL)
72ECU Alexander Cepeda (ECU)
73RSA Stefan de Bod (RSA)
74GBR Simon Carr (GBR) AB-3
75DEN Mikkel Honoré (DEN)
76ITA Andrea Piccolo (ITA)
77GER Georg Steinhauser (GER)
78DEN Michael Valgren (DEN)
Directeur sportif : Matti Breschel, Tejay van Garderen
Groupama-FDJ
GFC
NumCoureurPos
81NZL Laurence Pithie (NZL)
82GBR Lewis Askey (GBR)
83FRA Cyril Barthe (FRA)
84FRA Clément Davy (FRA) AB-15
85ITA Lorenzo Germani (ITA)
86FRA Olivier Le Gac (FRA)
87SUI Fabian Lienhard (SUI)
88FRA Enzo Paleni (FRA)
Directeur sportif : Frédéric Guesdon, Yvon Caër
Intermarché-Wanty
IWA
NumCoureurPos
91ERI Biniam Girmay (ERI) Contre-la-montre masculin aux championnats d'Érythrée de cyclisme sur route(chrono) AB-4
92FRA Lilian Calmejane (FRA)
93ITA Kevin Colleoni (ITA)
94BEL Dries De Pooter (BEL)
95EST Madis Mihkels (EST)
96FRA Adrien Petit (FRA) AB-5
97NZL Dion Smith (NZL)
98NED Roel van Sintmaartensdijk (NED)
Directeur sportif : Steven De Neef, Aike Visbeek
Israel-Premier Tech
IPT
NumCoureurPos
101CAN Michael Woods (CAN) NP-6
102AUS Simon Clarke (AUS)
103ITA Marco Frigo (ITA)
104FRA Hugo Hofstetter (FRA)
105CAN Riley Pickrell (CAN) NP-6
106ISR Nadav Raisberg (ISR) NP-6
107AUS Nick Schultz (AUS)
109GBR Ethan Vernon (GBR) NP-10
Directeur sportif : René Andrle, Rene Mandri
Lidl-Trek
LTK
NumCoureurPos
111ITA Jonathan Milan (ITA)
112ITA Andrea Bagioli (ITA)
113ITA Simone Consonni (ITA)
114ERI Amanuel Ghebreigzabhier (ERI)
115NED Daan Hoole (NED)
116ESP Juan Pedro López (ESP)
117BEL Jasper Stuyven (BEL)
118BEL Edward Theuns (BEL)
Directeur sportif : Grégory Rast, Adriano Baffi
Movistar Team
MOV
NumCoureurPos
121COL Nairo Quintana (COL)
122ESP Albert Torres (ESP)
123USA William Barta (USA)
124ITA Davide Cimolai (ITA)
125COL Fernando Gaviria (COL)
126ITA Lorenzo Milesi (ITA)
127COL Einer Rubio (COL)
128ESP Pelayo Sánchez (ESP)
Directeur sportif : Maximilian Sciandri, José Joaquín Rojas
Soudal Quick-Step
SOQ
NumCoureurPos
131FRA Julian Alaphilippe (FRA)
132CZE Josef Černý (CZE)
133CZE Jan Hirt (CZE)
134USA Luke Lamperti (USA)
135BEL Tim Merlier (BEL)
136BEL Pieter Serry (BEL)
137BEL Bert Van Lerberghe (BEL)
138BEL Mauri Vansevenant (BEL)
Directeur sportif : Davide Bramati, Iljo Keisse
Team dsm-firmenich PostNL
DFP
NumCoureurPos
141FRA Romain Bardet (FRA)
142DEN Tobias Lund Andresen (DEN)
143AUS Chris Hamilton (AUS)
144NED Fabio Jakobsen (NED) NP-12
145NED Gijs Leemreize (NED)
146NED Julius van den Berg (NED) AB-16
147USA Kevin Vermaerke (USA)
148NED Bram Welten (NED) NP-4
Directeur sportif : Matthew Winston, Pim Ligthart
Team Jayco AlUla
JAY
NumCoureurPos
151ITA Alessandro De Marchi (ITA)
152IRL Eddie Dunbar (IRL) NP-3
153AUS Caleb Ewan (AUS)
154AUS Michael Hepburn (AUS)
155SLO Luka Mezgec (SLO) NP-14
156AUS Luke Plapp (AUS) Course en ligne masculine aux championnats d'Australie de cyclisme sur route(route et chrono)
157GER Max Walscheid (GER)
158ITA Filippo Zana (ITA)
Directeur sportif : David McPartland, Valerio Piva
Polti Kometa
PTK
NumCoureurPos
161ITA Matteo Fabbro (ITA)
162ITA Davide Bais (ITA)
163ITA Mattia Bais (ITA)
164ITA Giovanni Lonardi (ITA)
165ITA Mirco Maestri (ITA)
166ITA Andrea Pietrobon (ITA)
167ITA Davide Piganzoli (ITA)
168ESP Francisco Muñoz Llana (ESP)
Directeur sportif : Jesús Hernández Blázquez, Stefano Zanatta
Team Visma | Lease a Bike
TVL
NumCoureurPos
171FRA Christophe Laporte (FRA) Course en ligne masculine aux championnats d'Europe de cyclisme sur route(route) NP-8
172ITA Edoardo Affini (ITA)
173NED Tim van Dijke (NED)
174NED Robert Gesink (NED) NP-2
175NED Olav Kooij (NED) NP-10
176SLO Jan Tratnik (SLO)
177BEL Cian Uijtdebroeks (BEL) NP-11
178HUN Attila Valter (HUN) Course en ligne masculine aux championnats de Hongrie de cyclisme sur route(route et chrono)
Directeur sportif : Addy Engels, Marc Reef
Tudor Pro Cycling Team
TUD
NumCoureurPos
181ITA Matteo Trentin (ITA)
182ITA Alberto Dainese (ITA)
183SUI Robin Froidevaux (SUI)
184DEN Alexander Kamp (DEN)
185GER Alexander Krieger (GER) AB-9
186GER Marius Mayrhofer (GER) NP-10
187AUS Michael Storer (AUS)
188GER Florian Stork (GER)
Directeur sportif : Matteo Tosatto, Claudio Cozzi
UAE Team Emirates
UAD
NumCoureurPos
191SLO Tadej Pogačar (SLO) Course en ligne masculine aux championnats de Slovénie de cyclisme sur route(route et chrono)
192POR Rui Oliveira (POR)
193DEN Mikkel Bjerg (DEN)
194AUT Felix Großschartner (AUT)
195NOR Vegard Stake Laengen (NOR)
196POL Rafał Majka (POL)
197COL Sebastián Molano (COL)
198SLO Domen Novak (SLO)
Directeur sportif : Fabio Baldato, Marco Marcato
VF Group-Bardiani CSF-Faizané
VBF
NumCoureurPos
201ITA Domenico Pozzovivo (ITA)
202ITA Luca Covili (ITA)
203ITA Filippo Fiorelli (ITA)
204ITA Martin Marcellusi (ITA)
205ITA Manuele Tarozzi (ITA)
206ITA Giulio Pellizzari (ITA)
207ITA Alessandro Tonelli (ITA)
208ITA Enrico Zanoncello (ITA)
Directeur sportif : Alessandro Donati, Mirko Rossato
Bahrain Victorious
TBV
NumCoureurPos
211ITA Antonio Tiberi (ITA)
212AUT Rainer Kepplinger (AUT)
213GER Phil Bauhaus (GER) NP-14
214ITA Damiano Caruso (ITA)
215ITA Andrea Pasqualon (ITA)
216ITA Edoardo Zambanini (ITA)
217GER Jasha Sütterlin (GER)
218NOR Torstein Træen (NOR) AB-4
Directeur sportif : Gorazd Štangelj, Franco Pellizotti

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tour d’Italie : l’équipe Lotto Dstny absente du Giro 2024 mais sur les Strade Bianche et Milan-Sanremo », sur RTBF (consulté le )
  2. « Tadej Pogacar sera au départ du Giro », sur RTBF (consulté le )
  3. Most grandtour wins
  4. « Plusieurs fractures pour Wout Van Aert, forfait pour le Tour des Flandres et Paris-Roubaix », sur eurosport.fr,
  5. Riders that can complete GT stage trilogy
  6. Chaque sprint intermédiaire attribue 10, 6, 3, 2 et 1 pt(s) aux cinq premiers
  7. Un point par kilomètre en tête de course, à partir de 5 km en tête effectués seul ou dans un groupe de 10 coureurs ou moins
  8. Le Trophée Bonacossa récompense le meilleur Italien au classement général
  9. : TITRE 2 EPREUVES SUR ROUTE (version au 01.03.2023)
  10. (it) « Regolamento Giro d’Italia 2021: Abbuoni, Classifiche, Combattività, Punti, GPM, Tempo Massimo », sur cyclingpro.net,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :