Matti Breschel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matti Breschel
Dunkerque - Quatre jours de Dunkerque, étape 1, 7 mai 2014, départ (A213).JPG

Matti Breschel aux Quatre jours de Dunkerque 2014.

Informations
Naissance
(30 ans)
Ballerup +
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2000-2001 Køge CR
2002-2003 PH Danemark
Équipes professionnelles
2004 PH
01.2005-06.2008[n 1] CSC
06.2008-12.2008[n 2] CSC Saxo Bank
2009-2010 Saxo Bank
2011-2012 Rabobank
2013 Saxo-Tinkoff
2014- Tinkoff-Saxo
Principales victoires
1 championnat
MaillotDinamarca.svg Champion du Danemark sur route 2009
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)
1 semi-classique
À travers les Flandres 2010
1 course à étapes
Tour de Luxembourg 2014
Matti Breschel lors du Tour de Romandie 2008 à Fribourg.

Matti Breschel, né le à Ballerup, est un coureur cycliste danois, membre de l'équipe Tinkoff-Saxo. Il devient professionnel en 2005 dans l'équipe danoise CSC.

Biographie[modifier | modifier le code]

2005-2010 : Chez CSC[modifier | modifier le code]

2005-2006 : Débuts professionnels chez CSC[modifier | modifier le code]

Matti Breschel commence sa carrière professionnelle en 2005 dans l'équipe CSC. Il se fait très vite remarquer en terminant deuxième du Tour du Qatar derrière son coéquipier et compatriote Lars Michaelsen, pour sa première course professionnelle. Dès sa première saison, il termine quatrième du Grand Prix d'Isbergues et de Paris-Bourges (remporter par son co-équipier Lars Bak), et est présent dans le final de classiques réputées comme Paris-Tours.

La saison 2006 de Matti Breschel paraît commencer sous les meilleurs auspices, lorsqu'il termine troisième du Samyn et des Trois jours de Flandre-Occidentale, mais à la suite d'un choc avec Robbie McEwen dans cette dernière course, il se blesse aux vertèbres. Il ne peut reprendre la compétition qu'en juin et la suite de sa saison n'est pas à la hauteur des attentes.

2007 : Premières victoires[modifier | modifier le code]

En 2007, présent notamment dans le final de Paris-Roubaix (14e), il manque de peu sa première victoire professionnelle sur la 18e étape du Tour d'Italie, battu au sprint par Maximiliano Richeze. Il doit donc patienter jusqu'à la 2e étape du Tour du Danemark 2007, en août, pour fêter son premier succès, bientôt suivi d'un deuxième, sur la 2e étape du Tour d'Irlande.

2008: Victoire d'étape sur le Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Après un début de saison 2008 décevant, il remporte la Commerce Bank International Championship, une étape du Ster Elektrotoer et deux étapes de son tour national. Il termine également deuxième du championnat du Danemark derrière Nicki Sørensen.

En fin de saison, il se révèle au plus haut niveau en remportant au sprint la dernière étape du Tour d'Espagne avant de prendre la troisième place aux championnats du monde.

2009 : Champion du Danemark[modifier | modifier le code]

En 2009, il commence sa saison en Argentine au Tour de San Luis. Il termine deuxième des 4e et 6e étapes. Il réalise en suite une bonne campagne des classiques en terminant 6e du Tour des Flandres, 15e de Gand-Wevelgem et 9e de Paris-Roubaix[n 3]. Il gagne ensuite sa première victoire de la saison sur la 2e étape du Tour de Catalogne et gagne la 5e étape du Tour de Luxembourg et la 4e étape du Tour de Suisse avant de devenir pour la première fois champion du Danemark fin juin. Il remporte également la 1re étape de son tour national début août.

2010 : Podium sur les championnats du monde sur route[modifier | modifier le code]

Matti Breschel lors de Gand-Wevelgem 2010 avec le maillot de Champion du Danemark

En 2010, Matti Breschel est toujours membre de l'équipe danoise Saxo Bank. IL début sa saion notamment au Tour d'Oman puis participe à Tirreno-Adriatico avec entre autres un podium sur la première étape derrière Linus Gerdemann et Pablo Lastras. Sur la première classique de la saison, Milan-San Remo il termine onzième et premier coureur de son équipe.

Lors des classiques flandriennes, il commence en remportant la semi-classique À travers les Flandres, sa première victoire de la saison. Il gagne en solitaire en devançant le Belge Bjorn Leukemans et le Néerlandais Niki Terpstra. Il termine ensuite huitième de Gand-Wevelgem puis quinzième du Tour des Flandres remporté par son leader, le Suisse Fabian Cancellara et abandonne Paris-Roubaix.

Présent sur le Tour de Suisse, il participe ensuite au Tour de France pour la première fois de sa carrière. Au service de ses leaders Fabian Cancellara et Fränk et Andy Schleck, il obtient pour meilleur une huitième place sur la dernière étape. Il termine 142e du classement général, alors qu'Andy Schleck remporte l'épreuve après le déclassement de l'Espagnol Alberto Contador.

Sur son tour national, il remporte la troisième étape, porte le maillot de leader deux jours et termine cinquième du classement général final, à un peu plus d'une minute et demi de son leader Jakob Fuglsang. Le lendemain, l'équipe Rabobank annonce son recrutement pour deux saisons[3].

En fin de saison, il participe au sein de l'équipe nationale du Danemark au championnats du monde sur route, disputés à Geelong en Australie. Lors du final, il lance son sprint aux 250m mais se fait déborder par le Norvégien Thor Hushovd qui remporte le titre. Breschel termine second de l'épreuve et ramène la médaille d'argent, montant sur le podium une marche plus haute que deux ans plus tôt.

Il termine sa saison sur deux podiums obtenus sur le Tour du Piémont et Paris-Bourges avec deux troisièmes places.

En décembre 2010, il est élu cycliste de l'année au Danemark[4].

2011-2012 : Passage chez Rabobank[modifier | modifier le code]

Matti Breschel rejoint l'équipe Rabobank afin d'y devenir un leader sur les classiques[5]. Sa première saison au sein de cette équipe est cependant marquée par des blessures. Souffrant du genou gauche durant la deuxième moitié de l'année 2010 à cause d'une blessure ancienne et persistante, il est opéré au mois de novembre. Les douleurs réapparaissent lors de la première compétition qu'il dispute avec Rabobank, le Tour de l'Algarve[6]. Il est de nouveau opéré quelques semaines plus tard et doit renoncer à disputer les classiques de printemps[7]. Il reprend la compétition en mai, au Tour de Belgique[8]. En août, il termine deuxième des deux premières étapes du Tour du Danemark, derrière Sacha Modolo puis Rémi Cusin. Il occupe pendant une journée la première place du classement général, puis abandonne lors de la 6e étape. À la fin du mois, il prend le départ du Tour d'Espagne. Cinquième et sixième d'étapes disputées au sprint, il est victime d'une chute lors de la sixième étape. Souffrant notamment d'un tendon déchiré et de doigts fracturés, il doit abandonner la Vuelta et renoncer à participer aux championnats du monde qui ont lieu en septembre dans son pays, à Copenhague. Il avait été désigné leader de l'équipe du Danemark pour cette compétition par le sélectionneur Lars Bonde[9],[10].

L'année suivante, Breschel obtient plusieurs places d'honneur sur les classiques flandriennes. Onzième du Grand Prix E3, il est ensuite troisième de Gand-Wevelgem puis neuvième du Tour des Flandres. 42e de la course en ligne des Jeux olympiques de Londres, Breschel obtient en août une victoire lors d'une étape du Tour de Burgos. En fin de saison, son retour dans l'équipe Saxo Bank-Tinkoff Bank dirigée par Bjarne Riis est annoncé[11]. Celle-ci prend le nouveau nom de Saxo-Tinkoff.

2013- : Retour chez Saxo-Tinkoff[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

En 2014, il remporte sa première course par étapes à l'occasion du Tour de Luxembourg avant de terminer quatrième du Championnat du monde sur route en septembre.

2015[modifier | modifier le code]

Matti Breschel sur le Tour de Suisse 2015

Pour sa troisième saison consécutive dans l'équipe russe Tinkoff-Saxo , il début notamment sa saison en prenant part au Tour d'Oman et à Paris-Nice. Il participe ensuite à la première classique de la saison, Milan-San Remo vec pour leader son nouveau co-équipier slovaque Peter Sagan et termine 12e de la course dans le même temps que le vainqueur, John Degenkolb. Il participe ensuite aux classiques flandriennes et obtient notamment une 6e place sur le Grand Prix E3. Il prend également le départ de Gand-Wevelgem (abandon), Tour des Flandres (73e) et Paris-Roubaix (97e), toujours au service de Sagan.

Arpès une paricipation en juin au TOur de Suisse, il ne prend pas part au Tour de France mais prend la 10e place du Tour de Wallonie.

En août, il participe au Tour du Danemark dans l'équipe du tenant du titre, Michael Valgren. IL remporte la troisième étape à Vejle une seconde devant ses poursuivants et le lendemain la quatrième étape au sprint devant le Norvégien Edvald Boasson Hagen. Lors de la dernière étape, emmené par son co-équipier Michael Mørkøv, il laisse ce dernier remporter la victoire[12]. Il termine meilleur sprinteur de la compétition et huitième du classement général final.

Palmarès et résultats[modifier | modifier le code]

Palmarès par année[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

4 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Classement ProTour 201e[13] 145e[14]
Classement mondial UCI 41e[15] 136e[16]
UCI World Tour 208e[17] 74e[18] 125e[19] 224e[20]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Cycliste danois de l'année : 2010[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2005 au 11 juin 2008
  2. Du 12 juin 2008 au 31 décembre 2008
  3. a et b Leif Hoste, initialement quatrième de Paris-Roubaix 2009, a été déclassé par l'UCI[1],[2]. Breschel, initialement dixième, est reclassé neuvième.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch, Union cycliste internationale,‎ (consulté le 29 juillet 2014)
  2. (en) «  Results - Cycling - Road 2009 - Men Elite Paris - Roubaix (FRA/HIS) - 12 Apr 2009 - Road race: Compiègne - Roubaix », sur uci.ch, Union cycliste internationale (consulté le 30 juillet 2014)
  3. (en) « Breschel signs for Rabobank », sur cyclingnews.com (consulté le 9 août 2010)
  4. a et b (en) Breschel wins Danish cyclist of the year award sur velonation.com
  5. (en) « Matti Breschel: It’s time for me to be a leader », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 23 décembre 2011)
  6. (en) « Breschel set to miss Classics », sur cyclingnews.com,‎ 1er mars 2011 (consulté le 23 décembre 2011)
  7. (en) « Breschel undergoes further minor knee surgery », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 23 décembre 2011)
  8. (en) « Breschel returns to racing in Tour of Belgium », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 23 décembre 2011)
  9. (en) « Breschel abandons Vuelta after early crash », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 23 décembre 2011)
  10. (en) « Breschel ruled out of world championships », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 23 décembre 2011)
  11. « Breschel revient chez Saxo », sur lequipe.fr,‎
  12. modèle {{Lien web}} : paramètre « url » manquant « Matti Breschel freine pour offrir la victoire à Michael Morkov », sur L'équipe.fr (consulté le 9 août 2015)
  13. « Classement ProTour 2007 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  14. « Classement ProTour au 20 septembre 2008 », sur http://www.memoire-du-cyclisme.eu/,‎ (consulté le 6 avril 2013)
  15. « Classement Mondial UCI 2009 », sur uci.ch, UCI,‎ (consulté le 24 mars 2012)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1 novembre 2014)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :