Michael Hepburn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michael Hepburn
Michael Hepburn 2016.jpg

Michael Hepburn lors du Tour de Grande-Bretagne 2016.

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (26 ans)
BrisbaneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
01.2012-04.2012[n 1] GreenEDGE
05.2012-06.2016[n 2] Orica-GreenEDGE
07.2016-12.2016[n 3] Orica-BikeExchange
2017- Orica-Scott
Principales victoires

Michael Hepburn, né le à Brisbane, est un coureur cycliste australien spécialiste de la piste, membre de l'équipe Orica-Scott. Il a remporté deux titres de champion du monde de poursuite individuelle en 2012 et 2013 et quatre titres de champion du monde de poursuite par équipes en 2010, 2011, 2013 et 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

De février 2009 à février 2010, il est détenteur du record du monde de poursuite individuelle chez les juniors, en 3 minutes 16,385 secondes[1]. Ce record a été battu depuis par son compatriote Dale Parker en 3 minutes 13,958 secondes[2].

En 2010 et 2011, il est champion du monde de poursuite par équipes.

En 2012, il est recruté par la nouvelle équipe australienne Orica-GreenEDGE, qui intègre le WorldTour dès sa création. Il continue de courir essentiellement sur piste. Aux championnats du monde à Melbourne, il devient champion du monde de poursuite individuelle en battant en finale Jack Bobridge. Avec ce dernier, Glenn O'Shea et Rohan Dennis, il est médaillé d'argent de la poursuite par équipes, en étant battus en finale par l'équipe britannique, qui établit à cette occasion un nouveau record du monde. En août, aux Jeux olympiques de Londres, Bobridge, O'Shea, Dennis et Hepburn sont à nouveau médaillé d'argent en poursuite par équipes. Ils sont battus en finale par l'équipe britannique, qui bat à nouveau le record du monde.

En 2013, à Minsk, Hepburn conserve son titre de champion du monde de poursuite. Il réalise un doublé en s'imposant en poursuite par équipes, avec Alexander Edmondson, Glenn O'Shea et Alexander Morgan. En septembre, il est avec ses coéquipiers d'Orica-GreenEDGE médaillé d'argent du championnat du monde du contre-la-montre par équipes, battu par l'équipe belge Omega Pharma-Quick Step. Il est deuxième du Duo normand la semaine suivante, associé à Jens Mouris. Le contrat qui le lie à l'équipe est prolongé pour les deux années suivantes[3].

Durant l'hiver 2013-2014, Hepburn se détourne de la piste pour se consacrer exclusivement à la route, pour la première fois de sa carrière[4]. En janvier, il devient champion d'Australie du contre-la-montre, devançant le tenant du titre, son coéquipier Luke Durbridge. Le mois suivant, il gagne le contre-la-montre du Tour du Qatar, en battant des spécialistes reconnus, notamment Fabian Cancellara et Lars Boom[4]. Il participe au Tour d'Italie, où Orica-GreenEDGE à pour principal objectif de remporter la première étape, un contre-la-montre par équipes[5],[6]. Ce but est atteint, l'équipe devançant Omega Pharma-Quick Step et BMC Racing. Hepburn joue ensuite un rôle d'équipier[6], notamment pour Michael Matthews, porteur du maillot rose et vainqueur de la sixième étape. Il est l'un des deux seuls coureurs de l'équipe parvenant au terme de la course, à la 154e place du classement général[7]. En juillet, il représente l'Australie aux Jeux du Commonwealth, où il est sixième du contre-la-montre. En septembre, avec Orica-GreenEDGE, il est médaillé d'argent du championnat du monde du contre-la-montre par équipes, cette fois derrière l'équipe BMC Racing.

À la fin de la saison 2015 il prolonge de deux ans son contrat avec la formation Orica-GreenEDGE[8].

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

  • Moscou 2009
    • Jersey rainbow.svg Champion du monde de poursuite individuelle juniors
    • Médaille d'argent, Coupe du Monde Médaillé d'argent de la poursuite par équipes juniors

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Championnats d'Océanie[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
Adélaïde 2010 Médaille d'or, Océanie Or Médaille d'or, Océanie Or (avec Jack Bobridge, Leigh Howard et Cameron Meyer)

Festival olympique australien de la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • 2009
    • Médaille d'or Médaillé d'or de la poursuite par équipes

Championnats d'Australie[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

4 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015
UCI World Tour nc[9] nc[10] nc[11] nc[12]
UCI Europe Tour 566e[13] 160e[14]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2012 au 30 avril 2012
  2. Du 1er mai 2012 au 30 juin 2016
  3. Du 1er juillet 2016 au 31 décembre 2016

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sur siteducyclisme.net
  2. Records du monde sur piste
  3. (en) « Bewley and Hepburn re-sign with Orica GreenEdge », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 octobre 2014)
  4. a et b (en) « Hepburn upsets the big names to win Tour of Qatar time trial stage », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 octobre 2014)
  5. (en) « Orica-GreenEdge name Giro d'Italia team », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 octobre 2014)
  6. a et b (en) « Orica-GreenEdge focused on Giro d'Italia team time trial », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 octobre 2014)
  7. (en) « Giro d'Italia: Quitting never an option for Hepburn, Tuft », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 octobre 2014)
  8. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 20 septembre 2015)
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  10. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  11. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :