Michael Woods (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michael Woods.
Michael Woods
MikeWoods 2015TOA.jpg
Michael Woods lors du Tour d'Alberta 2015
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2012Stevens Racing-The Cyclery
Équipes professionnelles
Principales victoires
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)
Podium des mondiaux 2018

Michael Woods, né le à Ottawa, est un athlète et coureur cycliste canadien, membre de l'équipe EF Education First.

Biographie[modifier | modifier le code]

Woods fréquente l'Université du Michigan avec une bourse d'athlétisme, d'où il sort diplômé en 2008[1]. À l'Université, il est entraîné par Ron Warhurst[2].

Avant d'entamer une carrière cycliste, Michael Woods est un athlète de demi-fond. Il a notamment établi des records nationaux sur le mile et le 3 000 mètres et a remporté la médaille d'or sur le 1 500 mètres lors des championnats panaméricains juniors d'athlétisme 2005. Il abandonne l'athlétisme à la suite d'une fracture de fatigue du pied gauche et dispute sa dernière course en 2007[1],[3].

Il subit une opération à deux reprises afin de corriger le problème sans succès. Il pratique le vélo d'abord comme cross training avant que ses amis le persuadent de participer à des courses[1]. Il pratique à plein temps le cyclisme depuis 2013.

En 2014, il participe à la course en ligne des championnats du monde au sein de la sélection canadienne, mais ne termine pas la course.

Après une bonne saison en 2015 au sein de l'équipe continentale Optum-Kelly Benefit Strategies, qui le voit terminer troisième de l'UCI America Tour, il signe avec l'équipe World Tour américaine Cannondale en 2016. Il fait ses débuts avec cette équipe en World Tour, au Tour Down Under. Pour ses débuts à ce niveau, il s'illustre en terminant cinquième du classement général et deux fois troisième d'étapes, notamment lors de la sixième arrivant à Willunga Hill où il est avec Sergio Henao l'un des deux coureurs parvenant à suivre Richie Porte[4].

En 2017, il dévoile ses talents de puncheur-grimpeur en réalisant une neuvième place sur Liège-Bastogne-Liège et en prenant la septième place du Tour d'Espagne, remporté par Christopher Froome.

En 2018, il prend la deuxième place sur Liège-Bastogne-Liège derrière Bob Jungels puis la dix-neuvième du Tour d'Italie. En septembre, il s'impose à Oiz lors de la dix-septième étape du Tour d'Espagne puis obtient la médaille de bronze du championnat du monde sur route, derrière Romain Bardet et le vainqueur espagnol, Alejandro Valverde.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014 2015
UCI America Tour 118e[5] 3e[6]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2014 au 18 juin 2014
  2. Du 19 juin 2014 au 31 décembre 2014
  3. Du 1er janvier 2016 au 30 juin 2016
  4. Du 1er juillet 2016

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Gord Holder, « Profile: Ottawa’s Mike Woods’ journey from runner to racing in the Tour of Alberta », sur Ottawa Citizen, (consulté le 13 avril 2015)
  2. (en) Michael Woods, « Michael Woods: Alone on a mountain top », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er janvier 2016)
  3. (en) Pat Malach, « Michael Woods: Turning running heartbreak into cycling success », sur cyclingnews.com, (consulté le 13 avril 2015)
  4. (en) « Five conclusions from the 2016 Tour Down Under », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 janvier 2016)
  5. (en) « UCI America Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  6. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]