Alexey Lutsenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexey Lutsenko
Fourmies - Grand Prix de Fourmies, 6 septembre 2015 (B180).JPG
Alexey Lutsenko en 2015.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
2013-Astana
Principales victoires

Alexey Lutsenko (en russe : Алексей Луценко ; français : Alekseï Loutsenko), né le à Petropavl, est un coureur cycliste kazakh. En 2012, il devient champion du monde sur route espoirs[1] et passe professionnel l'année suivante au sein de l'équipe Astana.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jusque 2011 : débuts amateurs[modifier | modifier le code]

En catégorie juniors, Alexey Lutsenko décroche notamment le titre de champion d'Asie sur route et la deuxième place de l'épreuve chronométrée en 2010. L'année suivante, sous les couleurs de l'équipe nationale du Kazakhstan, il obtient de bons résultats sur des courses renommées chez les espoirs comme Toscane-Terre de cyclisme ou le ZLM Tour.

Il est embauché pour la saison 2012 par l'équipe réserve de la formation UCI World Tour Astana, Astana Continental.

2012 : le titre mondial en espoirs[modifier | modifier le code]

En rejoignant Astana Continental, il obtient l'opportunité de se produire sur les plus grandes courses de sa catégorie d'âge. Coureur polyvalent, il démontre sa bonne pointe de vitesse sur la Vuelta a la Independencia Nacional, sa puissance à la Coupe des nations Ville Saguenay mais aussi ses aptitudes de rouleur contre le chrono lors du Tour de Thuringe.

Mais c'est lors des championnats nationaux élites qu'il se révèle, terminant deuxième aussi bien sur l'épreuve contre-la-montre que l'épreuve sur route face aux professionnels. Le 14 juillet, il finit cinquième du Grand Prix Nobili Rubinetterie, dans le même temps que des coureurs comme Franco Pellizotti et Damiano Caruso. Il lève les bras pour la première fois de la saison à l'issue d'une étape escarpée sur le Tour du Val d'Aoste. Il continue d'impressionner face aux professionnels sur le Tour de l'Ain, où il termine deuxième de l'étape de Montréal-la-Cluse cette fois devant Dario Cataldo et Jérôme Coppel et achève la course à la onzième place du classement général. Il est logiquement sélectionné par son équipe nationale pour participer au Tour de l'Avenir en tant que leader. Il parvient finalement à gagner une étape, celle raccourcie à cause de chutes de neige, arrivant au sommet du col des Saisies.

Après une troisième victoire de la saison à l'occasion du Tour de Bulgarie, il prend part aux championnats du monde espoirs sur route et contre-la-montre. Il démontre tout son talent lors de l'épreuve sur route, en décrochant le titre mondial au sprint après de multiples ascensions du Cauberg, devenant ainsi le premier coureur kazakh à devenir champion du monde. Ses résultats prometteurs lui valent des comparaisons avec son idole Alexandre Vinokourov[2] et un contrat professionnel dans l'équipe UCI World Tour en 2013.

2013 : Astana[modifier | modifier le code]

Alexey Lutsenko lors du Tour de Suisse 2015

Alexey Lutsenko fait ses débuts professionnels avec Astana en février 2013 au Tour de Langkawi[3]. En juillet, il dispute son premier Tour de France, qu'il abandonne lors de la 18e étape à cause d'une fièvre trop élevée[4]. En fin de saison, il est sélectionné en équipe du Kazakhstan pour les championnats du monde sur route, à Florence. Il y dispute le contre-la-montre, dont il prend la 48e place, et la course en ligne, qu'il ne termine pas.

En 2014, Lutsenko est privé d'une première participation au Tour d'Italie à cause d'un problème de passeport[5]. En août, il obtient sa première victoire chez les professionnels en gagnant le contre-la-montre du Tour du Danemark. Il termine à la quatrième place du classement général. Il dispute ensuite le Tour d'Espagne. Deuxième de la neuvième étape, il figure dans un groupe d'échappés lors de la treizième étape, puis s'en extrait seul et est rattrapé à sept kilomètres de l'arrivée[6]. Il est huitième de la dernière étape, un contre-la-montre, et termine centième du classement général. Une semaine plus tard, il prend, avec ses coéquipiers d'Astana, la douzième place du championnat du monde du contre-la-montre par équipes. Il part ensuite en Corée du Sud représenter le Kazakhstan aux Jeux asiatiques. Il y obtient la médaille d'or du contre-la-montre. Il termine la saison en gagnant le Tour d'Almaty.

Lutsenko obtient sa première victoire sur une course World Tour en gagnant la septième étape du Tour de Suisse 2015. Quelques jours plus tard, il remporte le titre de champion du Kazakhstan du contre-la-montre. En fin de saison, il est à nouveau vainqueur du Tour d'Almaty.

En mars 2016, Alexey Lutsenko remporte la cinquième étape de Paris-Nice puis prend la troisième place des Trois Jours de La Panne. Le mois suivant, il se blesse à la main lors de l'Amstel Gold Race[7]. Durant l'été, il dispute son deuxième Tour de France, qu'il termine pour la première fois, à la 62e place. Fin juillet, une collision avec une voiture durant un entraînement le blesse à la cheville et le prive des Jeux olympiques de Rio, où il était sélectionné pour représenter le Kazakhstan en contre-la-montre[8]. Au mois d'août 2016 il prolonge de deux ans le contrat qui le lie à la formation Astana[9]. De retour en forme en fin de saison, il remporte le Tour d'Almaty et le Tour de Hainan.

Durant les premiers mois de la saison 2017, Alexey Lutsenko est champion d'Asie du contre-la-montre par équipes avec le Kazakhstan puis monte sur le podium de la classiques À travers les Flandres. Durant l'été, il participe au Tour de France et au Tour d'Espagne. Il remporte la cinquième étape de ce dernier. Aux championnats du monde sur route à Bergen, en Norvège, il est aligné sur les trois courses élites. Onzième du contre-la-montre par équipes avec Astana, il est 28e du contre-la-montre individuel et onzième de la course en ligne. Il termine l'année avec une quatrième victoire consécutive au Tour d'Almaty.

En début de saison 2018, Alexey Lutsenko remporte le classement final du Tour d'Oman devant son coéquipier Miguel Ángel López[10]. Au mois d'août, il prolonge de deux ans le contrat qui le lie à sa formation[11].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour nc[12] 152e[13] 162e[14] 180e[15] 91e[16]
UCI Europe Tour 816e[17] 40e[18] 309e[19]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ChM (H/U23) : Lutsenko devant Coquard », sur sport365.fr
  2. « Lutsenko, le nouveau soleil kazakh », sur velochrono.fr
  3. (en) « Guardini in Malaysia to sprint - Lutsenko, Tleubayev debut on pro squad », sur proteam-astana.com, (consulté le 16 juin 2013)
  4. « Abandon d'Alexey Lutsenko », sur francetvsport.fr,
  5. « Astana have Giro d'Italia visa problems », sur cyclingnews.com, (consulté le 23 décembre 2014)
  6. « Lutsenko shines in tough stage », sur cyclingquotes.com, (consulté le 23 décembre 2014)
  7. « Tour de Romandie - Alexey Lutsenko : "Faire quelque chose" », sur cyclismactu.tv, (consulté le 18 février 2018)
  8. (en) « Lutsenko to miss Olympics after training ride collision », sur cyclingnews.com, (consulté le 18 février 2018)
  9. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 18 août 2016)
  10. La dernière étape du Tour d'Oman pour Alexander Kristoff, Alexey Lutsenko remporte l'épreuve - L'Équipe, 18 février 2018.
  11. « L'actu transfert du 5 août », sur velo101.com, (consulté le 6 août 2018)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :