Venaria Reale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reale.
Venaria Reale
Palais Royal de Venaria Reale
Palais Royal de Venaria Reale
Noms
Nom français La Vénerie
Nom piémontais La Venarìa ou La Venerìa
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Provincia di Torino-Stemma.svg Turin 
Code postal 10078
Code ISTAT 001292
Code cadastral L727
Préfixe tel. 011
Démographie
Gentilé venariesi
Population 34 859 hab. (31-12-2010[1])
Densité 1 743 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 07′ 00″ N 7° 38′ 00″ E / 45.11667, 7.6333345° 07′ 00″ Nord 7° 38′ 00″ Est / 45.11667, 7.63333  
Altitude Min. 262 m – Max. 262 m
Superficie 2 000 ha = 20 km2
Divers
Saint patron Sant'Eusebio
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Venaria Reale

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Venaria Reale

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Venaria Reale
Liens
Site web http://www.comune.venaria.to.it

Venaria Reale ([ve-na-rì-a] ou La Venarìa) une ville italienne de la province de Turin dans la région du Piémont. Cette ville de 34332 habitants est située à environ 8 km au Nord-Ouest de Turin et les communes limitrophes sont Robassomero, Caselle Torinese, Druento, Borgaro Torinese, Turin, Pianezza et Collegno. La ville de Venaria a un climat continental et les températures moyennes sont inférieures d'environ 2 degrés par rapport à la ville de Turin, en raison de nombreux espaces ouverts. Le patrimoine artistique et naturel se compose du palais royal de Venaria Reale (patrimoine de l'humanité UNESCO de 1997), de l'église de saint Hubert (conçue par l'architecte Filippo Juvarra), des appartements royaux de Borgo Castello et du parc régional La Mandria. En 2013, le palais royal de Venaria est un des musées nationaux les plus visités en Italie[2].

Environnement et climat[modifier | modifier le code]

Située entre les rivières Ceronda et Stura di Lanzo, à une altitude de 264 m, la ville de Venaria Reale a un climat continental. Les températures moyennes sont inférieures d'environ 2 degrés par rapport à la ville de Turin, en raison de nombreux espaces ouverts. Très souvent de l’air froid arrive des vallées de Suse et de Lanzo. Des phénomènes de Föhn (vent sec et chaud) sont aussi présents. Le maximum de précipitations est  enregistré durant les mois d'avril et mai.

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le patrimoine artistique et naturel se compose du palais royal de Venaria Reale (patrimoine de l'humanité UNESCO depuis 1997), de l'église de saint Hubert (conçue par l'architecte Filippo Juvarra), des appartements Royaux de Borgo Castello et du parc régional La Mandria, l'une des plus importantes réalisations pour la sauvegarde de l'environnement en Europe[3].

Bâti durant le XVIIe et XVIIIe siècles comme résidence de chasse des Savoie, le palais baroque, avec ses immenses jardins, s'est dégradé au cours du XIXe siècle lorsqu'il est utilisé comme caserne. Le  projet de restauration "La Venaria Reale" a été l'un des programmes les plus importants de conservation et valorisation des biens culturels en Europe. Le palais royal de Venaria accueille aujourd’hui des nombreux événements artistiques et culturels, par exemple des expositions et des concerts[2]. Le palais abrite également un centre d’études pour les restaurations[2]. Le 7 mai 2011, Venaria Reale accueille le départ du Tour d'Italie pour les célébrations du 150e anniversaire de l'unification de l'Italie[2]. En 2013, le Palais royal de Venaria est un des musées nationaux les plus visités en Italie[2].

Le centre historique de la Venaria « Borgo Antico », est conçu entre 1667 et 1690 par Amedeo di Castellamonte comme un paysage urbain qui devait, par la « Via Maestra »  (aujourd'hui Via Mensa), souligner l'entrée au palais royal de Venaria Reale. Les arcades de Via Mensa, dans le passé riches en boutiques d'artisanat, sont transformées aujourd'hui en restaurants et petits bistrots. Sur la « Piazza dell'Annunziata » on retrouve l'église paroissiale de la Nativité de la Vierge Marie et l’hôpital civil.

Économie et transports[modifier | modifier le code]

L'économie du XXe siècle est principalement basée sur les activités locales industrielles (métaux, produits chimiques, matières plastiques). Depuis les années 1980, cependant, il y a une forte décroissance de l'activité industrielle. Cette désindustrialisation de la zone, avec la réduction conséquente de la richesse de la population, est atténuée avec la longue restauration du palais royal de Venaria (1980 - 2005). Cette restauration, grâce aux contributions européennes et italiennes, permet la formation d'une industrie touristique florissante, basée sur les visites du patrimoine artistique et naturel de la ville (hébergement, restauration, magasins avec spécialités locales, etc.)[4].

La ville est desservie par l'autoroute de Turin Nord. La gare de Venaria Reale est située dans le centre-ville. Venaria Reale est desservie par les lignes de bus suivantes, pour Turin : 11, 72, 72 /, VE1, Venaria Reale Express ; pour Druento : 59. Venaria Reale a un aéroport militaire actif. L'aéroport de Turin (Caselle Torinese) est facilement accessible par le service ferroviaire métropolitain. Venaria est également desservie par un service de « bike sharing » pour Turin et les municipalités environnantes.

Administration et population[modifier | modifier le code]

Les maires de la ville ont été Nicola Pollari (centre-gauche, 2005-2010), Giuseppe Catania (centre-gauche, 2010-2014), Maurizio Gatto (commissaire intérimaire, 2014 - )[5]. En novembre 2014, la population est de 34339 habitants[6]. Parmi les personnes célèbres liées à Venaria Reale, il faut citer, par exemple, Michele Lessona (médecin, auteur et sénateur du royaume d'Italie), Tancredi Milone (acteur), Aldo Picco (partisan). Le code postal de la ville est 10078.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Altessano

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Robassomero, Caselle Torinese, Druento, Borgaro Torinese, Turin, Pianezza, Collegno

Jumelages[modifier | modifier le code]


Voir aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. a, b, c, d et e Site du palais royal de Venaria
  3. (it) « Parchi Reali - Parco Naturale La Mandria », sur le site des parcs royaux du Piémont (consulté le 11 juin 2015)
  4. Allemandi Umberto, Le grandi residenze sabaude : « La Reggia di Venaria »,‎
  5. (it) « Comune di Venaria Reale - Home Page », sur le site de la ville de Venaria Reale (consulté le 11 juin 2015)
  6. (it) « Bilancio demografico Anno 2014 (dati provvisori) », sur demo.istat.it (consulté le 11 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]