Tomsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tomsk
(ru) Томск
Blason de Tomsk
Héraldique
Drapeau de Tomsk
Drapeau
Tomsk
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Sibérie de l'Ouest
District fédéral Sibérien
Sujet fédéral Drapeau de l'oblast de Tomsk Oblast de Tomsk
Maire Mikhaïl Ratner [1]
Code postal 634000 — 634069
Code OKATO 69 401
Indicatif (+7) 3822
Démographie
Gentilé Tomskois, Tomskien
Population 575 352 hab. (2019)
Densité 1 953 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 30′ nord, 84° 58′ est
Superficie 29 460 ha = 294,6 km2
Fuseau horaire UTC+07:00 (KRAT)
Heure de Krasnoïarsk
Divers
Fondation 1604
Statut Ville depuis 1782
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Tomsk
Géolocalisation sur la carte : oblast de Tomsk
Voir sur la carte topographique de l'oblast de Tomsk
City locator 14.svg
Tomsk
Liens
Site web www2.admin.tomsk.ru

Trois roubles Tomsk en argent de 2004.

Tomsk (en russe : Томск, en altaï : Tom-Tura) est une ville de fédération de Russie, en Sibérie occidentale, et le centre administratif de l'oblast de Tomsk. Sa population s'élevait à 575 352 habitants en 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tomsk est située sur la rive droite de la rivière Tom, à 2 880 km à l'est de Moscou, à 163 km au nord-ouest de Kemerovo, à 223 km au nord-est de Novossibirsk et quelques kilomètres au sud de Seversk.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Tomsk est continental. En hiver, il y règne un froid sibérien avec des températures minimales pouvant descendre en dessous de −40 °C, voire −50 °C. L'été (période durant laquelle la température journalière est > +15 °C) ne dure que trois mois. La neige recouvre le sol en moyenne 180 jours par an de la fin octobre à début avril. La hauteur de neige est en moyenne de 57 cm à la fin de l'hiver mais peut atteindre 125 cm.

  • Température record la plus froide : −55,0 °C ()
  • Température record la plus chaude : 35,1 °C ()
  • Nombre moyen de jours avec de la neige dans l'année : 132
  • Nombre moyen de jours de pluie dans l'année : 98
  • Nombre moyen de jours avec de l'orage dans l'année : 24
  • Nombre moyen de jours avec du blizzard dans l'année : 26
Normales et records pour la période 1991-2020 à Tomsk
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −21,2 −18,4 −11,2 −2,2 4,9 11,2 13,8 11,3 5,2 −1,1 −11,3 −18,5 −3,1
Température moyenne (°C) −17,5 −14,2 −6,3 2,6 10,4 16,5 18,8 15,9 9,2 2 −8,2 −14,9 1,2
Température maximale moyenne (°C) −13,4 −9 −0,4 8,7 17,5 23 25 21,9 14,7 6,3 −4,8 −11,1 6,5
Record de froid (°C)
date du record
−55
1931
−51,3
1951
−42,4
1892
−31,1
1964
−17,5
1898
−3,5
1961
1,5
1945
−1,6
1902
−8,1
1955
−29,1
1940
−48,3
1952
−50
1938
−55
1931
Record de chaleur (°C)
date du record
3,7
1948
7,5
2016
17,7
2009
30,1
2020
34,4
2004
34,7
1931
35,6
2014
33,8
1998
31,7
2010
25,1
1928
11,6
2006
6,5
1975
35,6
2014
Ensoleillement (h) 57 104 169 224 258 314 316 253 171 86 51 41 2 044
Précipitations (mm) 36 26 29 35 50 60 72 68 52 53 55 51 587
dont neige (cm) 58 68 70 30 0 0 0 0 0 2 15 41 284
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
19
1912
14
1917
22
1912
40
1995
49
1915
76
1893
75
1891
81
1994
38
1991
28
1896
38
1894
22
1921
81
1994
Nombre de jours avec précipitations 0,3 0,3 2 12 16 17 17 17 19 15 5 1 122
Humidité relative (%) 81 78 72 65 61 70 76 79 79 80 83 82 76
Nombre de jours avec neige 23 21 17 13 4 0,3 0 0 2 14 22 26 142
Nombre de jours d'orage 0 0 0,03 0,1 3 6 9 5 1 0,1 0,03 0,1 24
Nombre de jours avec brouillard 0,3 0,1 0,2 1 1 1 3 4 3 2 1 1 18
Source : Погода и Климат[2]NOAA (Ensoleillement)[3]
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
−13,4
−21,2
36
 
 
 
−9
−18,4
26
 
 
 
−0,4
−11,2
29
 
 
 
8,7
−2,2
35
 
 
 
17,5
4,9
50
 
 
 
23
11,2
60
 
 
 
25
13,8
72
 
 
 
21,9
11,3
68
 
 
 
14,7
5,2
52
 
 
 
6,3
−1,1
53
 
 
 
−4,8
−11,3
55
 
 
 
−11,1
−18,5
51
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

Aux XIVe et XVe siècles, la Sibérie était peuplée de différentes tribus. Sur ce territoire vivaient les Selcoups, les Kets, les Tatars. Ces peuples étaient souvent attaqués par des tribus nomades. En 1603, le prince Toïan s'est alors adressé au tsar pour solliciter son aide.

Le tsar Boris Godounov ordonna la construction d'une forteresse pour protéger la colonie russe contre les attaques des nomades. En 1604, une colline située sur la rive droite du Tom, à l'embouchure de l'Ouchaïka, fut choisie pour implanter la forteresse. Sa construction s'acheva le . Cette date est depuis lors considérée comme celle de la fondation de la ville.

Tomsk fut d'abord peuplée par les militaires. Vers la fin du XVIIe siècle, Tomsk cessa de jouer un rôle stratégique et militaire.

Au XVIIe siècle, la grande route de Sibérie, reliant la Chine à Moscou, qui passait par Tomsk, a contribué au développement commercial de la ville. Elle devient au XIXe siècle la capitale du gouvernement de Tomsk.

Pogrom des Cent-Noirs de 1905 à Tomsk.

La ville abrite aujourd'hui un site de traitement du combustible nucléaire usé et de stockage de déchets radioactifs[4] qui relève de la firme Tenex.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

À partir de la fondation en 1604, Tomsk est dirigée par un gouverneur nommé par le Tsar puis par l'Empereur de Russie ( à partir de 1721) et ce jusqu'en 1785, quand Catherine II institue la «Charte des droits et avantages pour les villes de l'Empire russe». Dès lors, c'est un maire, élu pour 4 ans renouvelable, qui dirige la ville, élu par la population. Le maire de Tomsk est généralement à partir de ce moment un marchand ou un industriel à la fois riche et influent.


Le 19 décembre 1917(calendrier grégorien), le pouvoir soviétique est installé à Tomsk. C'est alors que les institutions sont dissoutes, dont la douma municipale et le rôle de maire. À la place de la douma, c'est un comité exécutif qui est mis en place avec un président du comité exécutif de la ville de Tomsk à sa tête. Ce régime de gouvernance n'est interrompu qu'en 1918 avec la Révolte de la Légion tchécoslovaque qui prend la ville du 31 mai 1918 au 25 décembre 1919, quand l'Armée rouge reconquiert la ville, et installe provisoirement (dès le 16 décembre même si elle contrôle pas la ville) un Comité révolutionnaire militaire de Tomsk avec un président à sa tête. .

Après la dissolution de l'URSS, en décembre 1991, c'est un chef de l'administration de Tomsk qui est institué et qui est chargé de faire la transition entre les institutions communistes et les nouvelles institutions. Par décret de Boris Elstine, c'est le PCEV qui prend ce nouveau rôle.

Liste des chefs de l'administration de Tomsk successifs[6],[12]
Période Identité Étiquette Qualité
31 décembre 1991 1er décembre 1992[13] Gonchar Vladimir Vassilievitch   Démissionnaire, excédé des crises et des pressions qu'on lui exerce
1er décembre 1992 15 janvier 1993 Péliavine, Youri Alexandrovitch   Par intérim
15 janvier 1993 20 janvier 1994 Gennady Viktorovitch Konovalov PCUS jusqu'en 1991 Dernier chef de la ville,

Konovalov est celui qui va transitionner son poste, appelé maire dès le 20 janvier 1994, et avec les nouvelles lois en Russie, le maire est à Tomsk élu par la population en deux tours (ou un si + de 50% des inscrits), pour un mandat de 5 ans renouvelable. Depuis 1996, aucun maire n'a fini son mandat.

Liste des maires successifs[6],[12]
Période Identité Étiquette Qualité
20 janvier 1994 8 juillet 1996 Gennady Viktorovitch Konovalov PCUS jusqu'en 1991 Premier maire de Tomsk depuis 1917
8 juillet 1996 11 décembre 2006   Russie Unie (dès 2006) Chiurgien, Premier maire de Tomsk étant élu directement depuis 1917, démis de ses fonctions pour soupçons d'abus de pouvoir et de complicité d'extorsion[b]
11 décembre 2006 26 juin 2007 Igor Nikolaïevitch Shaturny Russie unie Maire par intérim
27 juin 2007 22 juillet 2013 Alexandre Sergueïevitch Makarov Russie unie Ingénieur, Maire par intérim jusqu'en 2010, Démissionnaire
23 juillet 2013 17 octobre 2013 Evgueni Valerianovitch Parshuto Indépendant Maire par intérim
17 octobre 2013 13 novembre 2020 Ivan Grigoryevitch Klein Russie unie (suspendu en 2020) Suspendu pour suspicions d'abus de pouvoir[14]
13 novembre 2020 En Cours Mikhaïl Arkadievitch Ratner Russe unie Par intérim[15]

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[16]

Évolution démographique
1646 1745 1801 1825 1866 1897* 1911 1926*
1 0455 7627 12510 86722 75352 210111 41792 485
1939* 1959* 1970* 1979* 1989* 2002* 2006 2010*
145 060248 823338 389420 730501 963487 838489 879524 669
2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
539 205547 989557 179564 910569 296572 740574 002575 352

Éducation[modifier | modifier le code]

Façade du bâtiment principal de l'université d'État de Tomsk.

Tomsk est la première ville universitaire de Sibérie pour le nombre d'étudiants par rapport à la population (83 600 étudiants pour 500 000 habitants). En 1888, a été ouverte à Tomsk la première université russe à l'est de l'Oural. Aujourd'hui la ville compte sept universités :

  • l'Université d'État de Tomsk, première université en Sibérie, fondée en 1888 ;
  • l'Université polytechnique de Tomsk, ouverte en 1900 ;
  • l'Université d'État de médecine de Tomsk, une des écoles de médecine les plus anciennes et les plus cotées de Russie ;
  • l'Université d'État de pédagogie de Tomsk ;
  • l'Université d'État d'architecture et de construction de Tomsk ;
  • l'Université d'État des systèmes de commande et de radioélectronique ;
  • l'Institut de droit et d'économie de Tomsk.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Ancien palais du gouverneur, aujourd'hui institut physico-technique de Sibérie

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Tomsk est reliée au chemin de fer Transsibérien par une voie secondaire à partir de la gare de Taïga (79 km de Tomsk). Quant à la desserte routière, la ville forme le terminus de la bretelle nord de la route fédérale M53 reliant Novossibirsk à Irkoutsk.

Sports[modifier | modifier le code]

Le Tom Tomsk est le club de football de la ville. Il joue en deuxième division russe.

Santé[modifier | modifier le code]

Plusieurs cas de grippe aviaire à virus H5N1 hautement pathogène chez des oiseaux y ont été signalés, dont deux foyers en 2006, dont l'un chez des pigeons, selon l'OIE (rapport du ).

Espaces verts[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dates selon le calendrier julien
  2. Il finira par gagner à la CEDH en 2009

Rréférences[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « Обязанности мэра Томска будет исполнять Михаил Ратнер », sur Вести-Томск - Новости Томска и области,‎ (consulté le )
  2. (ru) « Климатические таблицы. Данные для Томска. », Погода и Климат (consulté le ).
  3. (en) « Tomsk Climate Normals 1961–1990 », NOAA (consulté le ).
  4. Sophie Verney-Caillat, « Déchets, le cauchemar du nucléaire » jusqu'en Sibérie, Rue89, 13 octobre 2009.
  5. « ПУТЬ ТОМИЧА : : История томской власти : Томск », sur tomich.tomintech.ru (consulté le )
  6. a b c d et e « ПУТЬ ТОМИЧА : : Хроника жизни Томской : Томск », sur tomich.tomintech.ru (consulté le ) et « ПУТЬ ТОМИЧА : : История томской власти : Томск », sur tomich.tomintech.ru (consulté le )
  7. « ПУТЬ ТОМИЧА : : Хроника жизни Томской : Томск », sur tomich.tomintech.ru (consulté le )
  8. « ПУТЬ ТОМИЧА : : Хроника жизни Томской : Томск », sur tomich.tomintech.ru (consulté le )
  9. « ПУТЬ ТОМИЧА : : Хроника жизни Томской : Томск », sur tomich.tomintech.ru (consulté le )
  10. « ПУТЬ ТОМИЧА : : Хроника жизни Томской : Томск », sur tomich.tomintech.ru (consulté le )
  11. « ПУТЬ ТОМИЧА : : Хроника жизни Томской : Томск », sur tomich.tomintech.ru (consulté le )
  12. a et b « Официальный сайт муниципального образования 'Город Томск': От воевод до мэров », sur admin.tomsk.ru (consulté le )
  13. (ru) « Отставка главы администрации Томска », sur www.kommersant.ru,‎ (consulté le )
  14. (ru) « Мэр Томска Иван Кляйн задержан », sur vtomske.ru,‎ (consulté le )
  15. (ru) « Обязанности мэра Томска будет исполнять Михаил Ратнер », sur Вести-Томск - Новости Томска и области,‎ (consulté le )
  16. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Office fédéral de statistiques, Recensement de la population russe de 2010 », sur www.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 » [rar], sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :