Petrovsk-Zabaïkalski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Petrovsk-Zabaïkalski
(ru) Петровск-Забайкальский
Blason de Petrovsk-Zabaïkalski
Héraldique
Petrovsk-Zabaïkalski
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Sibérie de l'Est
District fédéral Sibérien
Sujet fédéral Drapeau du kraï de Transbaïkalie Kraï de Transbaïkalie
Maire Mikhaïl Kalachnikov
Code postal 673009
Code OKATO 76 415
Indicatif (+7) 30236
Démographie
Population 15 880 hab. (2019)
Densité 369 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 16′ nord, 108° 50′ est
Altitude 800 m
Superficie 4 300 ha = 43,0 km2
Fuseau horaire UTC+10:00 (VLAT)
Heure de Vladivostok
Divers
Fondation 1789
Statut Ville depuis 1926
Ancien(s) nom(s) Petrovski Zavod
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Petrovsk-Zabaïkalski
Géolocalisation sur la carte : kraï de Transbaïkalie
Voir sur la carte topographique du kraï de Transbaïkalie
City locator 14.svg
Petrovsk-Zabaïkalski

Petrovsk-Zabaïkalski (en russe : Петровск-Забайкальский) est une ville du kraï de Transbaïkalie, en Russie, et le centre administratif du raïon de Petrovsk-Zabaïkalski. Sa population s'élève à 15 880 habitants en 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Petrovsk-Zabaïkalski se trouve sur la rivière Baliaga, à 107 km au sud-est d'Oulan-Oude, à 333 km au sud-ouest de Tchita et à 4 531 km à l'est de Moscou[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Avant les expéditions d'exploration menées par les Cosaques, au XVIIe siècle, le site de l'actuelle Petrovsk-Zabaïkalski était un carrefour de routes utilisées par les tribus nomades bouriates. En 1789, l'impératrice Catherine la Grande fit construire une usine sidérurgique pour exploiter les gisements de minerai de fer de la région. L'usine fut appelée Petrovski Zavod, ou Usine de Pierre, en hommage au tsar Pierre le Grand. La ville se développa autour de l'usine, et porta elle-même le nom de Petrovski Zavod.

De 1830 à 1839, le hameau fut un centre de détention pour 71 décabristes, accompagnés par dix de leurs épouses qui partagèrent leur exil. La maison de la princesse Catherine Troubetskoï, épouse de Sergueï Troubetskoï, a été restaurée et transformée en un musée ouvert le [2]. Le quartier historique de Petrovsk-Zabaïkalski possède divers témoignages du passage des décabristes, comme la chapelle funéraire de l'épouse de Mouraviev, la tombe de la femme de Troubetskoï, etc.

En 1940, une nouvelle fonderie fut construite, qui fut pendant longtemps l'une des principales usines de la région. La ville possède également une verrerie, une scierie et des usines de produits alimentaires.

Population[modifier | modifier le code]

La population de Petrovsk-Zabaïkalski a connu une diminution significative au cours des années 1990 en raison d'une situation économique et sociale très difficile. Un tiers de la population est parti pour d'autres villes de la région. La situation démographique de la ville s'est également dégradée. En 2001, le solde naturel accusait un déficit de 12,3 pour mille avec un taux de natalité de 10,3 pour mille et un taux de mortalité de 22,6 pour mille.

Recensements (*) ou estimations de la population[3]

Évolution démographique
1931 1939* 1959* 1970* 1979* 1989* 2002* 2010*
10 20021 01129 79528 31330 94528 29121 16418 549
2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
18 09017 84017 48617 14416 80316 52416 21315 880

Transport[modifier | modifier le code]

Petrovsk-Zabaïkalski est un arrêt sur le chemin de fer Transsibérien — gare « Petrovski Zavod » — au kilomètre 5784. Elle est traversée par la route M55 Irkoutsk-Tchita.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]